Les guerres de Religion - Cours d'Histoire 5eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les guerres de Religion

Repères :
23/24 août 1572 : massacre de la Saint-Barthélemy
1589 : assassinat d'Henri III
1593 : abjuration d'Henri de Navarre
1598 : Edit de Nantes
1610 : assassinat d'Henri IV
Pourquoi la Réforme religieuse du 16e siècle aboutit-elle, en France, à des guerres de religion ?
1. Une guerre civile
a. Les protestants victimes de persécutions
La religion protestante a rencontré un certain succès en France grâce notamment à l'influence de Jean Calvin.

L'Église catholique réagit en condamnant les principaux responsables. François Ier, lui, hésite quant à l'attitude à adopter face à la montée du protestantisme. Mais son successeur Henri II, se montre plus déterminé et déclenche une vague de persécutions. Les protestants sont alors pourchassés et massacrés, dans de nombreuses régions.
b. L'organisation en partis
Pour faire face à la menace, les protestants, qui comptent dans leur rang des membres de la grande noblesse militaire, s'arment et s'organisent dans le parti huguenot. Ils reçoivent de l'aide des Anglais et des Hollandais.

De leur côté, les catholiques se regroupent dans des ligues et reçoivent l'appui de la très catholique couronne d'Espagne.
c. Une situation très instable
Le premier tiers du 16e siècle est marqué par de nombreux affrontements et massacres qui sont souvent suivis d'édits accordant certains droits aux protestants.

Mais en 1562, le massacre de Wassy, provoqué par le duc de Guise, marque le début des guerres de Religion.

Charles IX, conseillé par sa mère Catherine de Médicis, décide d'éliminer les chefs protestants à Paris et dans la nuit du 23 au 24 août 1572,. Ce massacre de la Saint-Barthélemy fait 3 000 victimes protestantes à Paris et est suivi par d'autres massacres à travers tout le royaume.
 
Doc. Massacre de la Saint Barthélemy le 24 août 1572
2. L'autorité royale affaiblie
a. Le désordre gagne le royaume
Ces affrontements religieux déstabilisent l'autorité royale car les nobles, mis au pas au cours des règnes précédents, prennent la tête des ligues et des partis religieux qui se forment et retrouvent ainsi un rôle politique de premier plan.

Ils parviennent même à obtenir la convocation des états généraux car diverses menaces pèsent sur le royaume :

- les impôts ne rentrent plus dans les caisses royales ;
- les Espagnols, venus aider les catholiques, occupent Paris et le Nord du royaume donc l'intégrité du territoire est menacée.
b. L'assassinat d'Henri III
Henri III tente de restaurer son pouvoir. Il entre en conflit avec les chefs du parti catholique et s'allie, dans sa lutte contre eux, avec son successeur potentiel, leader protestant, Henri de Navarre.

Mais Henri III meurt assassiné par un moine fanatique  en 1589.
3. Le rétablissement de la paix civile
a. La conversion d'Henri IV
Après l'assassinat d'Henri III, la couronne revient à son cousin protestant, Henri de Navarre. Ce dernier fait passer l'intérêt du royaume avant ses convictions religieuses.

Ainsi, en 1593, il abjure sa foi dans l'abbaye de Saint-Denis (lieu de sépulture des rois de France) et se convertit officiellement à la religion catholique avant d'être sacré en 1594.
b. La paix politique
Cette conversion royale satisfait les chefs des partis catholiques.

En outre, le souverain accorde l'amnistie aux principaux chefs religieux et s'assure de leur fidélité en échange de grosses sommes d'argent ou de fonctions prestigieuses.
c. L'Edit de Nantes et le retour à la paix religieuse
L'édit de Nantes est accordé en 1598 par Henri IV,  mis au point en collaboration avec les autorités protestantes, il définit le cadre relationnel entre catholiques et protestants.

Cet Edit accorde aux protestants la liberté de conscience. Ils peuvent pratiquer leur culte un peu partout à l'exception de Paris. Ils conservent également un certain nombre (150 au total) de places fortes (c'est-à-dire des villes fortifiées pour se défendre).

La portée de ce texte est considérable puisqu'il met fin aux guerres de religion et établit dans le royaume, la tolérance religieuse vis-à vis-des protestants. Il leur reconnaît en effet, la liberté de pratiquer leur religion et le droit de réunir leurs assemblées religieuses.

Mais interdire le culte protestant en certains lieux comme Paris ne satisfait que partiellement les plus fanatiques des catholiques, si bien que l'un d'eux, Ravaillac, assassine Henri IV en 1610.
L'essentiel
Les protestants persécutés s'organisent pour se défendre. Mais les catholiques réagissent très vivement et multiplient les massacres le plus meurtrier étant celui de la nuit de la Saint-Barthélemy, survenu le 24 août 1572.

Une période d'instabilité s'installe : l'autorité du roi est remise en cause par les nobles et l'intégrité du royaume est menacée par la présence de troupes étrangères (étrangères).

Mais l'arrivée sur le trône du huguenot Henri de Navarre contribue au redressement de la situation. En effet, le nouveau souverain agit avant tout dans l'intérêt du royaume et non du sien propre, dans cette optique il abjure sa foi en 1593 et promulgue l'Edit de Nantes, en 1598, dans le but de pacifier le royaume.

Mais malgré sa bonne volonté, il ne parvient pas à contenter les plus fanatiques des catholiques et finit assassiné par l'un d'entre eux  en 1610. 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en géographie grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents