Les cancers liés à l'exposition d'agents mutagènes - Maxicours

Les cancers liés à l'exposition d'agents mutagènes

Objectif
  • Comprendre que l’exposition à des agents mutagènes peut provoquer certains cancer.
Points clés
  • Les mutations du gène p53 perturbent le bon fonctionnement de la cellule.
  • Certains agents mutagènes privilégient certains cancers : le tabac (cancer du poumon), les UV (cancer de la peau).
Pour bien comprendre
  • La fidélité de l’ADN polymérase.
  • Origine d’un cancer.
  • L’impact des mutations dans les cellules somatiques.

Un cancer a pour origine des mutations qui viennent perturber le contrôle du cycle cellulaire. Les plus fréquentes sont des mutations qui touchent le gène p53 dont le produit induit l’apoptose (c’est à dire la mort cellulaire) lorsque sont détectées des anomalies génétiques.

Les mutations sont des événements spontanés qui surviennent normalement lors de la division cellulaire. Elles sont le plus souvent réparées et n’interfèrent pas avec le métabolisme cellulaire.

L’exposition à certains agents dits « mutagènes » peut augmenter la fréquence de ces mutations. Nous pouvons citer quelques exemples : l’amiante, la radioactivité, etc. Il faut donc avertir les populations en cas d’exposition afin qu’elles puissent se protéger.

Afin de limiter les risques, il convient d’avoir une nourriture saine, de faire de l’activité physique et d’éviter de fumer.

Voici deux exemples de cancers liés à l’exposition de mutagènes :

  • le cancer du poumon ;
  • le cancer de la peau.
1. Le cancer du poumon
a. Les risques de développer un cancer des poumons

Les études épidémiologiques démontrent clairement qu’il existe une corrélation entre le risque relatif de développer un cancer du poumon et le nombre quotidien de cigarettes fumées. Ainsi, fumer un paquet de cigarettes par jour correspond à un risque relatif d’environ 50% de développer un cancer du poumon. Il peut atteindre 85 % lorsque l’individu fume près de deux paquets par jour. On note aujourd’hui une augmentation du nombre de fumeurs quotidiens, notamment chez les jeunes de moins de 20 ans.

b. Les composants cancérigènes de la cigarette

Parmi les composants dangereux de la cigarette, on note la nicotine qui agit sur le fonctionnement de certaines zones du cerveau et le benzopyrène qui produit un dérivé capable de se fixer directement sur la molécule d'ADN.

Ce dérivé (BPDE) se lie aux guanines qui, lors de la réplication de l’ADN ne vont plus s’apparier aux cytosines mais aux adénines. La séquence de l’ADN est donc modifiée. Il est estimé que chez les fumeurs atteints d’un cancer des poumons, la fréquence de ce type de mutations touchant le gène p53 est plus élevée que chez les non-fumeurs.

c. Se protéger d'un cancer des poumons

Afin de limiter les risques de développer un cancer des poumons il paraît évident qu’il ne faut pas fumer et éviter de se trouver dans un environnement de fumeurs (tabagisme passif).

De nombreuses lois ont été mises en place en France interdisant tout d’abord la cigarette dans des lieux publics très fréquentés tels que les gares, le métro, etc. La loi s’est ensuite étendue aux bars et restaurants qui n’ont plus le droit d’accueillir de fumeurs dans les salles sous peine d’une amende.

Toutefois, il ne faut pas négliger l’impact de la pollution atmosphérique sur le risque de développer un cancer des voies respiratoires.

2. Le cancer de la peau
a. Les risques de développer un cancer de la peau

Il existe trois types de cancer de la peau :

  • Le carcinome basocellulaire est le cancer de la peau le plus fréquent et qui se soigne facilement.
  • Le carcinome épithélial (spinocellulaire) se développe aussi au départ de l'épiderme. Contrairement au carcinome basocellulaire, le carcinome épithélial peut envahir d'autres parties du corps et faire des métastases.
  • Le mélanome est le cancer de la peau le plus dangereux. Il se développe à partir des cellules pigmentées (souvent des grains de beauté) de l'épiderme. Il peut envahir très rapidement d'autres organes et donc faire des métastases.
b. Les rayonnements UV

Le cancer de la peau est souvent lié à une trop forte exposition aux rayons du soleil et notamment aux rayonnements UV qui sont des rayonnements électromagnétiques. Ces derniers altèrent la molécule d’ADN en créant des mésappariements entre les bases azotées (dimères de thymines, dimères de C/T, hydrate de cytosine…). Une partie de l’atmosphère absorbe les UV, c’est le rôle important de l’ozone, de la vapeur d’eau, du dioxyde de carbone et de l’oxygène.

Le spectre des rayonnements UV peut être compris entre 100 et 400 nm et subdivisé en 3 groupes :

  • les UVA (315 à 400 nm) : ne sont pas arrêtés par l’atmosphère ;
  • les UVB (280 à 315 nm) : 90% sont absorbés par l’atmosphère ;
  • les UVC (100 à 280 nm) : sont totalement absorbés par l’atmosphère.

Quand ces rayonnements atteignent la surface de la Terre, la peau est leur première cible.

c. Se protéger du cancer de la peau

Le meilleur moyen de se prémunir contre le développement de ce type de cancers est de limiter les temps d’exposition au soleil et d’éviter de s’exposer lorsque le soleil est le plus fort (entre 12h et 16h). Il convient aussi d’utiliser régulièrement des crèmes solaires à forts indices de protection ou de porter des vêtements. Enfin, il est fortement conseillé d’aller chez un dermatologue montrer ses grains de beauté.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent