La démondialisation est-elle possible ? - Cours de Géographie Terminale L avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La démondialisation est-elle possible ?

La critique de la mondialisation a évolué. Alors que dans les années 1990 il s’agissait de dénoncer le capitalisme libéral qui était alors le visage de celle-ci, dans les années 2000 la mondialisation n’est plus perçue négativement, mais comme une évolution inévitable portée par l’Histoire ; évolution qui rapproche les hommes, les cultures et permet, au contraire, une lutte plus efficace contre le système économique en place.

Avec la crise qui éclate en 2008, la mondialisation retrouve son image négative. Elle est perçue comme la cause essentielle de la crise, et comme le facteur qui empêche d’en sortir. L’idée d’une démondialisation apparaît, rencontrant ainsi un certain succès auprès de l’opinion publique.

Problématique : La démondialisation est-elle possible ? Est-elle souhaitable ?
1. La mondialisation, la cause première de la crise
a. La mondialisation à l'origine de la crise financière ?
En 2008, quand éclate la crise financière américaine, la contagion aux autres économies est très rapide. L’interpénétration des économies nationales, jusque là facteur de croissance, apparaît comme une faiblesse : les banques françaises, allemandes, japonaises ont acheté des produits financiers spéculatifs américains et elles perdent beaucoup d’argent. Ces pertes assèchent l’argent disponible dans le monde (on parle de tensions sur la liquidité), le crédit devient plus cher et certains États, très endettés, ne trouvent plus à se financer. C’est le cas de l’Irlande, de la Grèce, du Portugal, de l’Espagne et de l’Italie.

Traditionnellement, dans ces circonstances, les pays dévaluent leur monnaie et adoptent des politiques de rigueur. Mais avec l’Euro, la dévaluation n’est pas possible. La France et l’Allemagne, qui acceptent de renflouer la Grèce, par exemple, imposent que la rigueur soit d’autant plus grande. La souveraineté nationale est mise à bas, la mondialisation est accusée.
b. La mondialisation, à l'origine du déclin de l'Europe ?
Avec l’abaissement des barrières douanières négocié par l’OMC (Organisation mondiale du commerce), qui est un des piliers de la mondialisation, les pays disposant d’une main d’œuvre abondante et à bas prix ont pu augmenter considérablement leur activité économique et ainsi se développer. La Chine, devenue « l’atelier du monde » en est le meilleur exemple, mais aussi le Brésil, les BRICS et les pays intermédiaires.
Cela s’est traduit pour ces pays par une élévation moyenne du niveau de vie et l’apparition d’une classe moyenne. C’est donc globalement parce qu’il y a des effets négatifs, notamment avec le très fort accroissement des inégalités sociales, ce qui est une évolution positive.

 
Doc. Localisation des BRICS dans le monde

En revanche, pour les pays riches, et surtout pour l’Europe, cela s’est traduit par des délocalisations et donc une désindustrialisation, avec ses corollaires : augmentation du chômage, appauvrissement des couches défavorisées de la population, et diffusion d’un malaise social très net. Au niveau de la population globale de ces pays, un sentiment de déclin s’est répandu, lié à celui d’une forte dépendance économique et commerciale et à la nécessité d’une réforme des modèles sociaux (sécurité sociale, retraites, etc.), pour regagner en compétitivité.
2. Peut-on « démondialiser » le monde ?
a. Sur le plan économique
La mondialisation économique est le fruit de décisions politiques prises à l’intérieur d’organismes internationaux : l’OMC, l’Union européenne, la Banque mondiale et le FMI (Fonds monétaire international). Il est donc possible d’y faire machine arrière et de rétablir des barrières douanières, des contrôles des changes, de limiter les flux financiers, etc.

Pourtant, on a vu dans l’Histoire, que ces tentatives de repli des économies nationales à l’intérieur de leurs frontières ne débouchaient sur rien de bon, et n’apportaient pas de solution de sortie de crise (l’exemple le plus parlant est celui de la crise de 1929 qui, après la mise en place de politiques à visée autarcique, s’est soldée par la Seconde Guerre mondiale).
b. Sur le plan humain
La compétition ne s’organise pas qu’entre grandes puissances, elle est perçue aussi par certains, au quotidien, entre les habitants d’un même pays. Alors que le marché du travail est segmenté et que les « immigrés » ne sont pas en concurrence avec les « nationaux », comme c’est le cas par exemple dans le BTP ou la restauration (emplois mal payés et fréquemment non déclarés), l’impression de compétition demeure. Ainsi, l’idée de lutte contre l’immigration illégale, de limitation de l’immigration légale (déjà limitée), de rétablissement des frontières à l’intérieur de zones de libre circulation occupent les discours politiques.

De plus en plus, la volonté de démondialisation, potentiellement apolitique (mais en fait ancré très à droite), se traduit par l’exacerbation de thématiques xénophobes.
c. Sur le plan culturel
La mondialisation est aussi l’intensification et l’élargissement des échanges culturels. Ils sont permis par Internet, le satellite et la télévision. Ils ne dépendent pas d’une décision politique et sont profondément ancrés aujourd’hui dans le mode de vie des populations. Qui accepterait Internet avec un accès qu’à des sites français ? Dans ce domaine, la démondialisation est un leurre.
L'essentiel
Porté par la crise économique qui sévit depuis 2008, le thème de la démondialisation semble faire recette. Pourtant elle n'est ni réellement envisageable, ni même souhaitable.

- Envisageable au niveau économique : elle n'amènerait qu'à un repli autarcique, sans effet sur la résorption de la crise, et donc à des tentations bellicistes inévitables.

- Au niveau humain : elle est déjà en marche, et se traduit par une recrudescence bien peu humaniste des thématiques xénophobes.

- Enfin, au niveau culturel : elle est tout simplement impossible, car elle signifierait un renoncement à un mode de vie marqué par Internet déjà très ancré. 

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.