Le présent de l'indicatif : la conjugaison interrogative - Cours de Français CE2 avec Maxicours - Primaire

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le présent de l'indicatif : la conjugaison interrogative


 
Ils en étaient plus qu'à moitié chemin, quand le Renard, s'arrêtant soudainement, dit à Pinocchio :
« Veux-tu multiplier tes pièces d'or ?
- C'est à dire ?
- Veux-tu, de cinq misérables écus, en faire cent, mille, deux mille ?
- Je voudrais bien ! mais comment ?
- Le moyen est très facile. Au lieu de retourner chez toi, il faudrait que tu viennes avec nous.
- Et où voulez-vous m'emmener ?
- Au pays des Nigauds. »


Carlo Collodi, Pinocchio, (1878)

1. Les différentes manières d'interroger
 Il y a plusieurs manières d'écrire des phrases interrogatives.
À partir de la phrase : « Tu veux multiplier tes pièces d'or », on peut poser différentes questions.


Tu veux multiplier tes pièces d'or ?
  On ajoute seulement un point d'interrogation.

Est-ce que tu veux multiplier tes pièces d'or ?
On commence la phrase interrogative par Est-ce que.

Veux-tu multiplier tes pièces d'or ?
On écrit le verbe avant le pronom sujet. On dit qu'on fait l'inversion du sujet : on change la place du verbe et du sujet.
2. L'interrogation par inversion du sujet
 On cherche à poser une question par inversion du sujet à partir de la phrase :
Vous nagez bien.

 On écrit d'abord le verbe nagez puis le pronom sujet vous en séparant ces deux mots par un trait d'union. On obtient donc : Nagez-vous bien ?
 Il faut faire attention à bien accorder le verbe avec le pronom sujet même si celui-ci est placé après le verbe.

Veux-tu en savoir plus ?

 A la 3e personne du singulier, avec les pronoms il, elle ou on et quand le verbe se termine par -e (comme chante) ou par -a, on obtient une phrase difficile à prononcer : Chante-il ?
 On ajoute donc un -t encadré de traits d'unions entre le verbe et le pronom sujet : Chante-t-il ?

  Mange-t-elle ?
Je retiens

 On peut interroger en ajoutant seulement un point d'interrogation, en commençant la phrase par Est-ce que ou en inversant le verbe et le sujet.

 Quand on écrit une question par inversion du sujet, on ne doit pas oublier le trait d'union. Dans certains cas on est obligé d'ajouter un -t pour la prononciation, entre le sujet et le verbe. Il y a alors deux traits d'union : réussira-t-il ?

 Il faut aussi faire attention à conjuguer correctement le verbe, même si le pronom sujet est placé après le verbe.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents