Ventilation pulmonaire - Cours de SVT avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Ventilation pulmonaire

Objectif : Les échanges entre l'air et le sang se réalisent au niveau des alvéoles. Ils ne se poursuivent que s'il y a un renouvellement de l'air pulmonaire.
Comment l'air alvéolaire est-il renouvelé ? Comment les échanges gazeux respiratoires pulmonaires peuvent-ils être continuels ? Les courants d'air respiratoires assurent-ils le renouvellement de l'air pulmonaire ?
1. Mouvements respiratoires
Les échanges gazeux mobilisent les organes de l'appareil respiratoire. Certains organes, comme les muscles de la cage thoracique et le diaphragme, sont actifs. Ils créent des mouvements respiratoires. D'autres comme les poumons sont passifs et se lient à la cage thoracique par l'intermédiaire de la plèvre.
Chaque mouvement respiratoire comprend une inspiration suivie par une expiration. A l'inspiration, l'air atmosphérique pénètre dans les poumons tandis que l'air sort des poumons à l'expiration.
Cette respiration rythmée (22 mouvements respiratoires chez un homme au repos) se traduit par des changements de diamètre du thorax et des déformations des muscles intercostaux et du diaphragme.
2. Ventilation pulmonaire
Les échanges gazeux entre l'air et le sang se réalisent lorsque l'air des alvéoles se renouvelle grâce à la ventilation pulmonaire. Celle-ci se traduit par l'alternance inspiration-expiration qui provoque le mouvement respiratoire.
  • A l'inspiration, les muscles de la cage thoracique se contractent et soulèvent les côtes. Le diaphragme se contracte et s'abaisse. Le volume de la cage thoracique augmente. Les poumons se dilatent et augmentent de volume : l'air y pénètre.
  • A l'expiration, les muscles de la cage thoracique se relâchent et abaissent les côtes. Le diaphragme se relâche et remonte. Le volume de la cage thoracique diminue. Les poumons s'affaissent et diminuent de volume : l'air ressort.
L'essentiel

Au niveau des poumons, naissent des courants d'air respiratoires qui provoquent le renouvellement de l'air alvéolaire.
Ce renouvellement est la conséquence du travail des muscles intercostaux et du diaphragme. Par leurs contractions, ces différents muscles provoquent les mouvements de la cage thoracique, induisant eux-mêmes, continuellement, en alternance, deux courants d'air : c'est la ventilation pulmonaire.
L'air se renouvelle grâce à la ventilation pulmonaire. En se déformant, la cage thoracique et le diaphragme provoquent alternativement la dilatation puis l'affaissement des poumons.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents