Une civilisation du riz - Cours de Géographie avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Une civilisation du riz

Comment se nourrit le continent le plus peuplé du monde ?
1. La culture du riz : un compromis avec la nature
a. Des conditions naturelles particulières
Le riz est cultivé à 90% en Asie. C'est, en effet, une céréale qui nécessite beaucoup d'eau et le climat chaud et humide de l'Asie du Sud-Est offre les conditions nécessaires à sa culture.

Ainsi en été, la mousson permet d'inonder les champs de riz et lors des crues, les fleuves transportent des alluvions qui fertilisent (nourrissent) le sol.

© GOODSHOOT/Jupiterimages
Doc.  Une rizière aux Philippines
b. La rizière : un paysage crée par l'homme
La rizière n'a rien d'un paysage naturel. Grâce à l'irrigation, la riziculture permet d'obtenir de bons rendements. Le sol est divisé en parcelles séparées entre elles par des diguettes. Et lorsque le relief est trop accentué, les hommes ont créé des terrasses.

Ces parcelles sont irriguées par des canaux car le riz a besoin d'eau en permanence. L'irrigation offre ainsi la possibilité de faire jusqu'à trois récoltes par an.

Les hommes ont donc réussi à transformer des contraintes naturelles (crue et mousson) en atouts. Mais, en cas de crue exceptionnelle, ils risquent de voir leurs rizières dévastées par la destruction des digues, tout comme leur habitat, généralement installé à proximité des fleuves.


2. Culture du riz et autosuffisance alimentaire
a. Une culture qui mobilise une main d'œuvre nombreuse

Les régions où l'on pratique la riziculture correspondent à de fortes densités de population (de 100 à 300 habitants/km2). L'entretien des rizières exige des travaux nombreux. C'est une culture intensive. Il faut donc une main-d'œuvre abondante. En contrepartie, le riz est une céréale nourrissante permettant d'alimenter une population très importante

© GOODSHOOT/Jupiterimages
Doc.  Rizière à Bali, Indonésie
b. Une culture en voie de modernisation
Dans les pays asiatiques très développés comme par exemple au Japon, on mécanise la production à l'aide de petites machines bien adaptées à la taille des parcelles des rizières (motoculteurs, petits tracteurs).

Par ailleurs, bien que le Japon ait les plus forts rendements pour la culture du riz, on constate un recul des surfaces mises en culture, résultat de la poussée de l'urbanisation.

Dans les pays en voie de développement, la modernisation n'est pas encore en cours. La main-d'œuvre reste nombreuse et bon marché. Toutefois, la révolution verte a introduit de nouvelles variétés (hybrides) qui permettent d'accroître la productivité.
L'essentiel 

En Asie, le riz est une céréale vitale pour les populations, à tel point qu'on parle de « civilisation du riz ».

Sa place dans la consommation alimentaire des Asiatique est essentielle. En fait, la culture du riz organise complètement les conditions de vie des peuples d'Asie. Elle leur a même permis de transformer les contraintes naturelles en atouts et d'assurer ainsi leur autosuffisance alimentaire.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents