Types de raccords et accessoires - Cours de Mécanique industrielle avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Types de raccords et accessoires

1. Introduction

Tout comme une chaîne n'est pas plus forte que son plus faible maillon, un système de tuyauterie ne vaut que grâce à ses raccordements. Il est donc très important de bien connaître tous les raccords afin de pouvoir réaliser (monter) ou modifier des circuits de tuyauterie sur des machines et des équipements industriels.

Par conséquent, il faut savoir quel type de raccord convient le mieux aux conditions de fonctionnement de la machine ou de l'équipement. 

Il existe trois façons de faire le raccordement des tuyaux : 

    - par filetage des tuyaux et des raccords ;

    - par soudage ;

    - par assemblage (raccordement) par brides. 

On présente, à la figure suivante, différents montages de circuits de tuyauterie.

Différents montages de circuits de tuyauterie :


2. Raccords filetés

Les raccords filetés sont définitivement les plus employés. On les retrouve sur la tuyauterie de cuivre, de fonte, d'acier et d'autres alliages. 

Même si la tuyauterie filetée peut convenir à toutes les pressions, on l'utilise surtout sur des tuyaux de petit diamètre, c'est-à-dire 75 mm et moins. On doit aussi ajouter que plus le diamètre du tuyau est grand, plus il devient difficile d'obtenir un bon joint fileté. 

La figure suivante montre une partie d'un circuit en tuyaux d'acier et raccords filetés.

Partie d'un circuit en tuyaux d'acier et raccords filetés :

Comme pour les tuyaux d'acier, on classifie les raccords par la grandeur nominale, le nom du raccord ainsi que par le matériau dont ils sont fabriqués. Les raccords pour les canalisations en tuyaux d'acier sont fournis en modèle ordinaire ou en modèle à bourrelets.

La figure suivante présente les deux modèles courants de raccords filetés en acier.

Modèles courants de raccords filetés en acier :

Les raccords à bourrelets sont meilleurs et plus résistants que les modèles ordinaires. En effet, les bourrelets, situés aux extrémités et au-dessus de la partie filetée, renforcent cette partie et empêchent que les raccords ne fendent lors du serrage sur le tuyau à filetage conique.

On expose à la figure suivante, deux exemples de raccordements : un tuyau avec un raccord et un robinet avec un tuyau trop enfoncé. Lorsque le serrage est trop puissant, la conicité sur le tuyau exerce une très grande pression sur la partie femelle, d'où le risque de fêlure et de fendillement.

Raccordements (tuyau-raccord ; tuyau-robinet) :

3. Identification des raccords filetés et description

Les raccords sont classés d'après leur grandeur nominale, leur nom et leur matériau de fabrication. Il est donc important de connaître les principaux raccords filetés utilisés dans les canalisations, leur description ainsi que leur utilisation.

La figure suivante présente les principaux raccords filetés utilisés dans les circuits de tuyauterie industrielle.

Raccords filetés en fonte malléable et acier :

Coudes :

Les coudes sont des raccords à tubulures mâles ou femelles qui permettent des changements de direction sur la tuyauterie. 

Il existe des coudes à 15°, 20°, 30°, 45°, 75°, 80°, 85°, 90° ou d'équerre, 180° ou doubles, des coudes de renvoi, des coudes démontables à 45° et 90° etc.

Raccord en T :

Lorsqu'un raccord à bourrelet en T a des ouvertures toutes de même diamètre, et que les "bras" du té sont courbes, on l'appelle "culotte".Si, par contre, l'une de ses ouvertures a un diamètre inférieur à celui des autres, on le désigne par les termes "réducteur en T" ou "embranchement" ; les deux ouvertures opposées se montent sur le conduit principal et la troisième permet de raccorder la dérivation. 

Un Té réducteur peut réduire, comme son nom l'indique, le conduit, mais il peut également avoir une sortie de diamètre réduit. Lorsque l'on veut identifier un "T" réducteur, on nomme toujours la sortie secondaire en dernier, même si elle est plus grande. Si un "T" a une ouverture de dérivation d'un diamètre inférieur à celle du conduit principal, ce raccord est un véritable réducteur. Les fabricants l'appellent souvent "T" à sortie réduite.

Raccord en Y :

C'est un raccord dont l'une des sorties est à 45 degrés de l'axe des autres. Il est identifié de la même façon que le "T" ; par exemple un raccord en Y de 20  20  12 mm.

Raccord en croix :

Le raccord en croix présente deux sorties de dérivation à 90 degrés du conduit principal. Il est identifié de la même façon que les raccords en "T" ou en "Y", en supposant que le conduit principal passe par les deux ouvertures opposées les plus larges.

Manchon :

Le manchon est utilisé pour relier deux sections de tuyau. Tout comme les autres raccords, ces manchons peuvent être ordinaires ou à bourrelet. Leurs deux extrémités peuvent être filetées à droite. Ils peuvent aussi être fournis avec une extrémité à gauche et une autre à droite. Dans ce cas-là, ils sont identifiés par les lettres "R.L." (right or left) et servent à réunir deux sections déjà installées. Ils possèdent de plus des nervures longitudinales pour les différencier des manchons ordinaires. 

La figure suivante montre un manchon avec filetage à gauche et à droite.

Manchon avec filetage à gauche et à droite :

 

4. Réductions (ou manchons de réduction)

Les réductions comportent deux ouvertures de diamètres différents et filetés de façon à recevoir des tuyaux de divers diamètres ; par exemple, une réduction de 25  20.

Réduction :

Il peut allonger d'une longueur égale à celle du filetage.

Mamelon :

Les mamelons sont des raccords mâles qui permettent de réunir les raccords femelles entre eux. Ce peut être aussi un bout de tuyau, fileté à ses deux extrémités, et utilisé pour réunir deux raccords. On les trouve dans les diverses grosseurs de tuyaux et en différentes longueurs. Le mamelon court qui est entièrement fileté permet d'amener l'un contre l'autre deux tuyaux et de les réunir. 

La figure suivante montre deux types de mamelons : le court et le long (qui possède deux extrémités (filetées). On peut aussi trouver des mamelons possédant une extrémité filetée et une autre unie.

Mamelons court et long :

Union :

L'union est un raccord utilisé pour joindre deux tuyaux qui ne peuvent être tournés, ou pour permettre une éventuelle déconnexion sans que l'on ait à couper les tuyaux. Elles se composent de trois parties : deux manchons, vissés aux extrémités des tuyaux, et un anneau fileté, qui les rapproche l'un contre l'autre. Les unions les plus utilisées possèdent des surfaces de contact courbées, l'une concave et l'autre convexe, afin de réunir les tuyaux avec un léger angle.

La figure suivante présente ce type d'union.

Union avec surfaces de contact courbées :

L'étanchéité est assurée grâce aux surfaces de contact courbées. Les unions vissées sont généralement fabriquées dans les diamètres s'étendant de 4 mm à 75 mm. L'usage de ce type d'union n'est pas recommandé pour les tuyaux de plus de 50 mm de diamètre. Dans ces derniers cas, il est préférable d'utiliser les unions à brides, lesquelles sont présentées à la figure suivante.

Union à brides :

Chapeau et bouchon :

Les chapeaux et les bouchons sont vissés à l'extrémité des tuyaux pour les boucher. Ils servent aussi à obturer les ouvertures non utilisées d'un système. On en trouve à tête carrée en creux.

5. Identification des raccords

Lorsque l'on travaille avec des raccords, il importe de pouvoir identifier les orifices. A cet effet, on utilise les lettres "A", "B", "C" et "D", si nécessaire. La figure suivante montre le standard d'identification des raccords réduits.

Identification des raccords réduits :

Par exemple, une croix qui a un bout et un embranchement réduits est désignée comme étant une croix de 65 mm (A)  30 mm (B)  65 mm (C)  38 mm (D). Enfin, tous les raccords doivent être choisis et installés sur une canalisation en fonction de leur rapidité de démontage et de remontage, sans dommage pour les tuyaux et les raccords.

Les tuyaux et les raccords sont habituellement filetés : coniques, droits, au pas du gaz ou millimétriques. Le filetage le plus utilisé est de type conique Norme NF E03-004 ou de type cylindrique Norme NF E03-005.

La figure suivante est un tableau des filets de tuyaux standard.

Filets de tuyaux standard :

En résumé sur les types de raccords et accessoires :

A la suite de cette étude, les points suivants seront plus particulièrement retenus :

- Il importe de savoir quel type de raccord convient le mieux aux conditions de fonctionnement de la machine ou de l'équipement.

- Il existe trois façons de faire le raccordement des tuyaux : par filetage des tuyaux et raccords, par soudage et par assemblage (raccordement) par brides.

- On utilise les raccords filetés surtout sur les tuyaux de petit diamètre, soit de 75 mm et moins.

- Ce sont les raccords à bourrelets qui sont les meilleurs et les plus résistants.

- On classe les raccords selon leur grandeur nominale, leur nom ainsi que leur matériau de fabrication.

Vous connaissez maintenant les raccords filetés les plus utilisés dans les circuits de tuyauterie industrielle. Vous savez également qu'on peut faire le raccordement des tuyaux de différentes façons.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents