Tokyo, ville mondiale - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Tokyo, ville mondiale

Objectif : Dans la mégalopole japonaise, Tokyo en tant que capitale, joue évidemment un rôle de premier plan. Qu'est-ce qui en fait une ville mondiale ?
1. L'agglomération la plus peuplée du monde
L'agglomération de Tokyo regroupe plus de 33 millions d'habitants, ce qui en fait la première agglomération urbaine du monde. Un Japonais sur quatre y réside.
L'aire urbaine est comprise dans un rayon de 50 km autour du cœur de la ville, elle-même étalée sur 23 arrondissements et peuplée de plus de 8 millions d'habitants.
Cette extension géographique explique le grand nombre de migrants pendulaires (environ 3,7 millions par jour) dont certains passent plus de deux heures quotidiennement dans les transports en commun.
Avec le développement urbain, se pose le problème du centre. Le CBD traditionnel est situé près du palais impérial. Mais il est accompagné d'un « vice-centre » comme celui de Shinjuku au nord-ouest, où se trouve la mairie du Grand Tokyo. D'autres « centres secondaires » apparaissent dans l'agglomération comme Osaki au sud ou Rinkai sur un terre-plein artificiel.
2. Une métropole à l'influence mondiale
Tokyo bénéficie d'une forte centralisation des activités, héritage du choix politique qui en fit la capitale du Japon au XIXe siècle. La ville assure ainsi 30 % du PIB, accueille les deux tiers des sièges sociaux des entreprises (dont 90 des 500 premières entreprises mondiales), la moitié des bureaux, des services et des étudiants japonais.
La Bourse de Tokyo (le Kabuto cho) est la deuxième place financière de la planète. Le produit urbain brut (PUB) de la ville est le plus important du monde.
Enfin, et de façon récente, la ville attire une immigration internationale (surtout asiatique) qui lui donne un aspect de plus en plus cosmopolite. C'est un critère important et nécessaire pour le statut de ville mondiale (comme Londres ou Paris).
3. Les transformations du paysage urbain

Face à la congestion urbaine, la délocalisation de la capitale a été proposée à plusieurs reprises dans les 20 dernières années. Mais l'idée est abandonnée en 2000.
La ville manque pourtant de place ; les rues étroites et la structure horizontale de sa construction (maisons et immeubles bas) tendent à laisser leur place à des formes verticales, comme dans les nouveaux « centres ». La baie est conquise par l'urbanisation.
Les pouvoirs urbains tentent aussi de gagner de l'espace en réhabilitant certains quartiers. Les anciens terre-pleins industriels sont de ce fait souvent transformés en zones résidentielles (à Kasai ou à Shiodomé). Malgré l'efficacité et le succès de ces mesures, la banlieue continue à s'étendre, posant des problèmes d'infrastructures.

L'essentiel

Première agglomération du monde, Tokyo centralise la majeure partie de l'économie nippone : deux tiers des sièges sociaux, 30 % du PIB et 50 % des étudiants.
Son aire urbaine très vaste, entraîne une migration pendulaire importante (plus de 3,7 millions de personnes concernées). La municipalité tente de résoudre le problème d'espace en développant des « nouveaux centres », en gagnant des terres sur la baie et en réhabilitant d'anciens quartiers industriels, notamment sur les terre-pleins artificiels.
L'idée de délocalisation a été abandonnée pour que Tokyo continue à compter parmi les villes mondiales. Son PUB en fait déjà une véritable puissance économique.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents