Structure des photorécepteurs rétiniens - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Structure des photorécepteurs rétiniens

Objectifs
La rétine constitue l'organe sensitif de l'œil : c'est elle qui capte les signaux lumineux et les transmet au cerveau où ils seront interprétés pour former des images.
Quelle est l'organisation générale de la rétine ?
À son niveau se trouvent des cellules sensibles à la lumière : les photorécepteurs. Quels sont ces photorécepteurs ?
Quelle est leur structure ?
1. Organisation générale
La rétine est un tissu neuronal, d'épaisseur très fine (environ 0,1-0,5 mm), organisé en plusieurs couches de cellules. On peut regrouper ces différentes couches en deux grandes zones principales :

• une couche externe contiguë à la choroïde est composée d'une seule épaisseur de cellules pigmentaires ; la mélanine que celles-ci contiennent absorbe la lumière et l'empêche de diffuser dans l'œil ; cette couche de cellules riches en pigments forme une sorte de barrière entre la choroïde et les neurones de la rétine ;

• une couche interne qui est la partie nerveuse de la rétine et qui joue un rôle direct dans la vision : elle est elle-même divisée en plusieurs couches.

De l'arrière vers l'avant, la rétine comprend trois principaux types de neurones : les photorécepteurs, les neurones bipolaires et les neurones ganglionnaires (neurones multipolaires).

a. La couche des photorécepteurs
C'est la couche la plus profonde, par rapport à l'arrivée de la lumière. Elle comprend plusieurs dizaines de millions de cellules photosensibles. Ces photorécepteurs ou cellules sensorielles sont véritablement le centre de la partie nerveuse de la rétine et sont situés près de la choroïde, au contact des cellules pigmentaires. Ils comprennent deux types de cellules : cônes et bâtonnets. Ces cellules portent leur nom suite à la forme de leur extrémité : forme allongée pour les bâtonnets et forme conique pour les cônes. Les bâtonnets, plus nombreux, représentent 95% du total et les cônes 5 %. Tous deux contiennent des pigments photosensibles capables de capter les stimuli lumineux.
b. La couche granuleuse
Elle comprend différents types de neurones rétiniens, dont les neurones bipolaires.

Les neurones bipolaires possèdent deux prolongements cytoplasmiques, ou fibres nerveuses, de chaque côté du corps cellulaire et sont chargés d'établir la communication entre les photorécepteurs et les cellules ganglionnaires grâce à des contacts synaptiques. On trouvera des neurones bipolaires de bâtonnets chargés de relier plusieurs bâtonnets à une cellule ganglionnaire, et de la même façon des neurones bipolaires de cônes chargés de relier plusieurs cônes à une cellule ganglionnaire.

c. La couche des cellules ganglionnaires
Elle est composée de neurones ganglionnaires situés en bordure du corps vitré : ils sont reliés d'une part aux neurones bipolaires et ont, d'autre part, leurs axones qui se rejoignent pour former le nerf optique, qui lui est relié au cerveau.
2. Les zones particulières de la rétine
La répartition des cellules est variable selon les parties de la rétine, selon son emplacement dans le fond de l'œil.
a. La fovéa (ou tâche jaune ou macula)
Au niveau de la fovéa qui se situe au centre de la rétine, on ne trouve que des cônes, ce qui explique la précision et la perfection des images formées à ce niveau, mais aussi la vision des couleurs : c'est donc le lieu où l'acuité visuelle est maximale (finesse des détails perceptibles) et la vision la plus fine.
Au fur et à mesure que l'on s'éloigne de la fovéa (rétine périfovéale), ce sont les cônes qui se font de plus en plus rares pour disparaître complètement au niveau de la rétine périphérique qui ne contient plus que des bâtonnets.
b. La tâche aveugle (ou point aveugle ou papille)
Elle correspond au point de convergence de tous les axones des neurones ganglionnaires constituant le nerf optique : c'est tout simplement le point de départ du nerf optique. C'est un endroit dépourvu de photorécepteurs, donc les stimuli lumineux ne peuvent pas y être captés : il n'y a pas de vision possible à cet endroit.
L'essentiel

La rétine est un tissu nerveux hétérogène, constitué de différents types de neurones dont les photorécepteurs (cônes et bâtonnets). Les stimuli lumineux sont captés au niveau de ces cellules sensorielles et convergent ensuite vers les neurones bipolaires, puis vers les neurones ganglionnaires afin de rejoindre le nerf optique.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents