Schémas de commande et de puissance - Cours d'Electricité avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Schémas de commande et de puissance

1. Introduction

Nous avons vu, à l'étude sur les principes généraux, des exemples de schéma développé. Ceux-ci étant tous reliés à la même source, la commande et la réponse se situent toutes deux sur le même circuit.

Il arrive fréquemment que l'on sépare la partie puissance de celle de la commande.

La partie commande (ou circuit de commande) sert à établir la séquence de marche et d'arrêt tandis que celle de la puissance (ou circuit de puissance) sert à la commutation des charges et des grands courants.

Cela signifie que le schéma sera séparé en deux parties en ayant quand même une interaction entre elles et que l'on appellera schéma de commande et schéma de puissance.

On utilise également ce principe en hydraulique, où la pression de pilotage (commande) est plus basse que la pression de travail (puissance).

Ainsi, cette étude vous exposera le fonctionnement des schémas de commande et de puissance ainsi que leurs interactions.

2. Parties commande et puissance

Il arrive parfois que l'on sépare la partie "commande" de la partie "puissance".

Pour bien comprendre la différence entre ces deux schémas, il serait bon de voir des exemples des types de composant que l'on risque de rencontrer dans l'une ou l'autre de ces deux schémas.

Le circuit de commande est en général alimenté en TBT par un transformateur de séparation des circuits avec mise à la terre d'une borne du transformateur (figure ci-après).

Il peut comprendre des éléments comme des relais, des boutons-poussoirs ou des détecteurs de position.

Alimentation du circuit de commande :

La figure suivante montre l'exemple d'un schéma où les deux circuits, puissance et commande, sont divisées.

Partie puissance et commande :

Le circuit de "puissance", pour sa part, sera constitué des composants qui effectuent un travail, tel un moteur ou une lampe, il est en général alimenté en triphasé.

Un bon exemple de ce type de division est le schéma d'un circuit de moteur triphasé.

La partie commande ne nécessite pas une tension aussi grande que celle nécessaire pour alimenter le moteur. Même si le moteur s'alimente à partir d'une tension triphasée de 400 V, la partie commande peut fonctionner à partir d'une tension aussi basse que 220, 48 ou 24 Vac.

On observe que les relais de protection thermique F1 et F2 ont leur organe de commande (contrôle de courant moteur) dans le circuit de puissance et leur contact dans le circuit de commande. Ils coupent l'alimentation de la commande en cas de surcharge, les bobines de KM1 et KM2 ne sont plus alimentées et coupent l'alimentation des moteurs.

3. Interaction entre le circuit de "puissance" et le circuit de "commande"

Le bon fonctionnement d'un système dépend de la qualité de la communication entre la commande et la puissance. Pour bien l'observer, on peut diviser le schéma de la figure 5.9 en deux parties.

La figure ci-après nous présente un nouveau schéma qui possède les mêmes fonctions en ayant cette fois une séparation entre les circuits de puissance et de commande.

Interaction :

Contrairement au schéma de la figure suivante, le circuit de la figure qui suivra est commandé à l'aide des relais fonctionnant sous une tension de 24 Vcc. Ceci n'empêche pas les relais de couper une tension de 220 Vca nécessaire à l'alimentation des lampes.

Schéma avec les protections :

4. Le lien entre les deux circuits se fait de façon mécanique

C'est le mouvement du noyau de la bobine du relais qui active les contacts. Comme ces derniers n'ont pas de lien électrique avec la bobine, ils peuvent être branchés dans des circuits complètement indépendants, comme à la figure ci-après.

Comparatifs :

5. Avantages et inconvénients des schémas séparés

 • Les principaux avantages de séparer les circuits sont de permettre :

- l'utilisation de relais plus petit, donc moins coûteux ;

isoler la commande de la puissance ;

implantation facile d'un automate programmable ;

la visualisation des divers éléments du circuit.

 • Ses principaux inconvénients sont :

- d'augmenter la difficulté de suivre les étapes du circuit ;

- de nécessiter, la plupart du temps, deux alimentations distinctes.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents