Résumé général sur les schémas électriques - Cours d'Electricité avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Résumé général sur les schémas électriques

Cette étude vous présente le résumé de chaque module "schémas électriques".

Suite à la lecture de chacun des points importants suivants, cochez la case à la fin de la phrase si vous l'avez bien retenue.

S'il arrive que des sujets énumérés dans le résumé vous semblent nouveaux ou incompris, n'hésitez pas à reprendre la lecture d'une étude ou à recommencer un exercice.

1. Résumé sur les composants de base et leurs symboles

La connaissance des symboles électriques est indispensable pour interpréter les schémas d'électricité.

- Les symboles utilisés ont souvent une ressemblance physique avec le composant qu'ils représentent.

- Certains symboles indiquent la construction ou le fonctionnement des composants.

Une inscription, constituée d'une abréviation normalisée, accompagne souvent les symboles électriques.

- Lorsqu'un symbole apparaît plusieurs fois dans un schéma, on différencie son identification le plus souvent en l'accompagnant d'un chiffre.

- Bien qu'ils puissent varier légèrement d'un schéma d'électricité à l'autre, les symboles électriques sont normalisés.

- La symbolisation des composants électroniques s'inspire de leurs caractéristiques physiques ou de leurs propriétés électriques.

- Une abréviation du nom des composants accompagne souvent les symboles.

- Puisque de nouveaux composants électroniques apparaissent régulièrement sur le marché, il importe de suivre de près l'évolution de ce domaine.

- On peut retrouver des symboles de composants électriques sur les schémas d'électronique.

Le sectionneur est un dispositif qui assure le lien entre un circuit de moteur et la source d'alimentation.

- Le sectionneur peut être avec ou sans fusibles.

- Le sectionneur doit être cadenassé lorsqu'une personne effectue une réparation sur l'installation.

- L'appellation des contacts à fermeture (F) et à ouverture (O) représente la position qu'ils vont prendre lorsqu'ils seront actionnés.

- Un contact de maintien est placé en parallèle avec un bouton-poussoir F et assure l'auto-alimentation de la bobine.

Un contact de verrouillage est normalement fermé et empêche deux actions opposées de se produire simultanément.

- Un contact à ouverture à manœuvre positive d'ouverture est sécuritaire même s'il est soudé ou défectueux.

- Les boutons-poussoirs ordinaires sont à contacts momentanés.

- Un bouton-poussoir "arrêt d'urgence" est à accrochage.

- Les boutons-poussoirs peuvent être lumineux.

- Il existe une panoplie de capteurs pour capter les différentes informations du milieu (température, pression, fin de course, niveau…).

Le relais est un dispositif à contacts actionné par une bobine.

- Le relais temporisé est un dispositif dont les contacts sont actionnés après un retard réglable.

- Il existe des temporisateurs temporisé à l'enclenchement et d'autres au déclenchement.

- Le contacteur est un relais de puissance destiné à la commutation des charges.

- Les contacts de puissance d'un contacteur sont tous à fermeture.

- Il est possible d'ajouter des contacts auxiliaires sur un contacteur.

- Il existe cinq catégories d'emploi des contacteurs en alternatif (AC1 à AC4) et 5 catégories d'emploi en continu (DC1 à DC5).

- Un démarreur est un ensemble de composants de base nécessaires à la commande de moteur.

- La lampe témoin sert à indiquer l'état d'un composant dans un système de commande.

- Les dispositifs de protection sont conçus pour limiter les surintensités afin d'assurer votre sécurité.

Il existe trois principaux dispositifs de protection électrique : les fusibles, les disjoncteurs et les relais thermiques.

- Le fusible interrompt une surintensité en très peu de temps, il protège contre les courts-circuits.

- Le ré-enclenchement manuel du disjoncteur suite à une surintensité est son principal avantage.

- Le disjoncteur est surtout utilisé avec des circuits à charges non motrices.

- Le relais thermique est un dispositif de protection contre les surcharges longues.

- Le relais thermique comprend deux parties : les éléments thermiques et les contacts.

2. Résumé sur la documentation technique

Le catalogue général d'un constructeur contient toutes les pièces de cette marque.

- Un catalogue de type spécifique ne contient qu'une gamme de produits parmi l'ensemble de la production.

- Les catalogues contiennent généralement une table des matières et un index alphabétique.

- L'index de produits et l'index de section sont généralement ajoutés au catalogue pour faciliter la recherche d'un composant.

- Un guide d'équivalences de produits peut être compris dans un catalogue pour concurrencer les autres marques.

- Les constructeurs identifient la liste de leurs distributeurs autorisés.

- Une fiche technique a pour but d'établir une description des caractéristiques électriques et physiques d'un composant.

- Les différents numéros de modèles qui existent pour un composant peuvent découler des caractéristiques spécifiques à l'objet ou être liés à son utilisation.

- L'essentiel des spécifications électriques sert à déterminer les seuils minimaux et maximaux d'utilisation en courant, en tension et en puissance dans un circuit.

- L'illustration du branchement d'un composant sert à déduire rapidement quelques caractéristiques pratiques.

- Les dimensions peuvent être un facteur déterminant lors du choix d'un composant.

- Les constructeurs affichent, s'il y a lieu, les homologations des composants qu'ils fabriquent.

- Si les prix n'apparaissent pas dans le catalogue, il faut envoyer une demande de prix auprès du distributeur de notre région.

- Il est essentiel d'identifier la référence d'un composant sur un bon de commande.

Un système se dit automatisé lorsqu'il est contrôlé par un ou plusieurs automates programmables industriels (API).

- Le guide technique de l'usine-école, comprend huit classeurs distincts:

  • Le descriptif mécanique décrit les spécifications d'ordre général de l'usine-école et une description de chaque zone.
  • Les fiches techniques partie opérative et commande/contrôle fournissent des informations techniques sur les principaux composants de l'usine-école.
  • Les fiches de réglage décrivent les procédures à suivre pour effectuer les réglages des composants qui le nécessitent.
  • Les plans mécaniques donnent des informations sur les pièces fabriquées.
  • Les schémas électriques et fluides regroupent les schémas électriques des armoires et de tout le matériel installé dans l'usine-école.
  • Les listings de programmation constituent un recueil de tous les fichiers programmes de l'usine-école.
  • L'analyse fonctionnelle décrit les modes de marche, la gestion des défauts et la description de l'installation.

Elle débouche sur :

  • L'analyse organique qui a pour objet de définir de façon précise comment sont réalisées les fonctions décrites dans l'analyse fonctionnelle.
  • Les manuels opérateurs sont conçus pour aider les utilisateurs lors de la mise en marche et la conduite de l'usine-école.
3. Résumé sur l'analyse de circuits électriques

Il existe plusieurs sortes de schémas électriques :

- Le schéma fonctionnel, relativement simple, dont le rôle est de faire comprendre le fonctionnement d'une installation. Il utilise des symboles rectangulaires reliés par des flèches qui indiquent le sens de l'énergie ou de l'information.

- Le schéma de principe destiné à faire comprendre le fonctionnement d'une installation par des symboles et les connexions électriques qui les assemblent.

- Le schéma de réalisation, destiné à guider la réalisation ou la vérification des connexions à l'intérieur d'une installation ou d'un équipement :

- le schéma des connexions intérieures ; .

- le schéma des connexions extérieures ; .

- le schéma des bornes.

Ces schémas peuvent être réalisés selon plusieurs modes :

- Représentation unifilaire : un seul trait représente plusieurs conducteurs.

- Représentation multifilaire : chaque conducteur est représenté par un trait individuel.

- Représentation assemblés : les symboles des différents éléments d'un même appareil sont représentés juxtaposés sur le schéma.

- Représentation développée : les symboles des différents éléments d'un même équipement sont séparés et disposés de manière que le tracé de chaque circuit puisse être facilement suivi.

- Représentation topographique : la disposition des symboles sur le schéma rappelle la disposition des appareils dans la réalité. C'est le cas notamment du schéma architectural et du schéma de réalisation.

- Un circuit de moteur est composé de deux parties : le circuit de puissance et le circuit de commande.

- Le circuit de puissance et le circuit de commande peuvent être représentés séparément ou ensemble et reliés par l'alimentation du circuit de commande.

- La numérotation des lignes et la localisation des contacts en bas des lignes sont deux moyens de faciliter le repérage des contacts dans l'analyse du fonctionnement d'un circuit.

- Un parcours continu du courant, de L1 jusqu'à L2, sans passer à travers une charge est un court-circuit.

- Chaque parcours de courant de L1 vers L2 doit comporter une charge.

- On entend par "charge" un élément qui supporte une chute de tension à ses bornes (bobine, lampe témoin, solénoïde, klaxon…).

- Chaque symbole sur un schéma d'électricité doit être identifié avant de procéder à l'analyse du fonctionnement.

- Connaître le rôle de chacun des composants est essentiel dans l'analyse du fonctionnement d'un circuit.

- L'analyse du fonctionnement d'un circuit se fait tout comme la lecture d'un texte, de la première ligne en haut à gauche jusqu'à la dernière ligne, en bas à droite.

- L'analyse d'un circuit consiste à simuler différentes situations et à en établir les conséquences.

- Pour que l'étude d'un circuit soit complète, chaque composant doit être interrogé (boutons-poussoirs, relais, sélecteurs, interrupteurs).

- L'identification numérique ou alphabétique aux extrémités des conducteurs est une mesure insuffisante.

- L'identification des conducteurs à l'aide d'une couleur associée est une mesure plus efficace et normalisée.

Mise à la terre, conducteur de protection (PE) :

- conducteur de cuivre nu ; ou

- couleur verte et jaune.

Neutre (N) :

- couleur bleue.

Phases c.a. :

- couleur quelconque sauf bleu-clair, jaune, vert ou double couleur.

- Dénuder un fil consiste à retirer l'enveloppe isolante sans endommager le matériau conducteur.

- Un couteau bien affûté ou des pinces à dénuder ajustables, calibrées ou automatiques, servent à dénuder un fil.

- Pour améliorer le branchement d'un conducteur directement sur une vis, on le recourbe en forme de demi-cercle.

- Pour relier des conducteurs entre eux, on peut utiliser une épissure soudée, un capuchon isolant ou un serre-fils.

- L'utilisation du capuchon isolant a comme avantage d'éviter la soudure et d'isoler le raccord électrique.

- Tous les raccords électriques des conducteurs doivent être isolés.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents