Peuplement des milieux par les animaux au cours des saisons - Cours de SVT avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Peuplement des milieux par les animaux au cours des saisons

Objectif : L'occupation d'un milieu par les animaux varie au cours des saisons. Aux belles saisons, les animaux sauvages nous semblent très proches. Les oiseaux chantent, les moustiques nous piquent, les marmottes se manifestent. Cependant, à l'approche de l'hiver, ces animaux disparaissent. Que deviennent-ils ? Où sont-ils et pourquoi sont-ils plus discrets ? Pendant la mauvaise saison, les animaux adoptent trois comportements différents : l'hibernation, la migration et le changement de formes de vie.
1. L'hibernation
Certains animaux passent l'hiver dans un état léthargique, c'est l'hibernation, phénomène naturel et périodique, se répétant chaque année.
a. Les marmottes
Ces rongeurs vivent entre 2 000 mètres et 3 000 mètres d'altitude dans les Alpes. Au printemps et en été, elles sortent de bonne heure du terrier et se gavent de nourriture. Elles retournent dans leur refuge au moindre danger.

En automne, bien grasses, les marmottes se calfeutrent dans leur terrier. Elles le referment avec soin à l'aide d'un bouchon de terre et de paille. Dès que la température baisse (moins de 10°C), elles se roulent en boule, blotties les unes contre les autres, s'endorment pour de longues semaines : elles entrent en hibernation. Quand il fait trop froid, elles se réveillent et remuent pour se réchauffer, sinon elles mourraient de froid.

b. La Marmotte en activité et en hibernation
2. La migration
La migration est un déplacement cyclique d'un endroit à un autre. Elle concerne aussi bien les oiseaux (hirondelles, canards, oies, hérons), les insectes (papillons, criquets, libellules), que les mammifères (ours, gnous, zèbres, ongulés, caribous), voire les poissons (truites, saumons). Elle peut être journalière ou saisonnière. Elle est étudiée grâce aux observations visuelles et au marquage (bague).
a. Migration journalière des oiseaux
Les oiseaux sédentaires à ailes courtes et arrondies la pratiquent. Leur déplacement est limité et généralement leur alimentation est abondante dans la zone de nidification. Le chocard à bec jaune pratique ainsi la migration altitudinale. Cet oiseau passe ses nuits en montagne et descend le jour dans les villes de la plaine pour s'alimenter.
b. Migration saisonnière des canards
Les canards migrent afin d'éviter le froid et de trouver une alimentation abondante.
3. Alternance de forme
En hiver, les insectes disparaissent. En réalité, ils changent de forme. A la fin de la belle saison, de nombreux insectes meurent. Cependant, ils pondent auparavant de nombreux oeufs et les enfouissent sous terre ou dans le creux d'un tronc d'arbre. Le plus souvent ces oeufs résistent au froid grâce à une membrane très solide. Au printemps, des larves sortent de ces oeufs et se métamorphosent. Les insectes pratiquent un développement indirect.

De façon générale, les insectes adoptent deux comportements distincts à l'égard du froid. Tout en changeant de forme, soit ils gardent le même milieu, soit ils en changent.

a. Le papillon change de forme et garde son milieu
Les papillons présentent plusieurs formes successives différentes : chenille, chrysalide ou nymphe et papillon adulte. Les adultes mâles et femelles s'accouplent. Les femelles pondent des oeufs d'où sortent des larves ou des chenilles. Ces chenilles, par croissance discontinue, se métamorphosent en chrysalides puis deviennent des papillons. Le hanneton et la cigale adoptent le même comportement que le papillon.

b. L'agrion change de forme et de milieu de vie
Les agrions, ou libellules, volent de mare en mare en été, en quête d'aliments. Les mâles et les femelles s'accouplent. Les femelles pondent des oeufs à la surface d'une mare. A l'arrivée de l'hiver, les agrions adultes meurent. Les larves issues de l'éclosion des oeufs se fixent au fond de l'eau en attendant le printemps. Cette saison arrivée, elles remontent en surface pour s'accrocher aux plantes aquatiques, se transforment en adultes et rejoignent le milieu aérien.

Le moustique adopte le même comportement que l'agrion.
L'essentiel

L'occupation des milieux par les animaux varie avec les modifications climatiques au cours des saisons. Les variations dépendent des déplacements des animaux. Lorsque les conditions deviennent défavorables (saison froide), certains animaux hibernent : la température et de la respiration diminue, le rythme de leur vie ralentit. D'autres migrent vers de nouveaux milieux et d'autres encore changent de forme.

Ces comportements permettent aux animaux de résister contre le froid et de lutter contre la raréfaction des aliments en hiver.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents