Outils de montage en électronique (1) - Cours d'Electronique avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Outils de montage en électronique (1)

1. Introduction

La personne qui a dit que "Les outils ne devaient être utilisés que pour les fins auxquelles ils avaient été conçus" venait probablement de se blesser aux doigts en tentant d'utiliser un tournevis en guise de ciseau à bois.

L'idée derrière tout cela se limite non seulement à la sécurité de l'utilisateur, mais aussi à la qualité du travail et à la dextérité de l'utilisateur.

Voilà pourquoi on doit bien connaître les divers outils ainsi que leurs rôle et fonction.

Vous verrez les principaux outils employés pour le montage d'un circuit électronique. Vous découvrirez entre autres:

- le fer à souder,

- les pinces ,

- les tournevis.

2. Fer à souder

Description :

Le fer à souder est l'outil de base lorsque vous désirez faire un montage électronique.

Cet outil vous permettra d'effectuer le brasage nécessaire pour joindre les composants.

Il existe une vaste gamme de fers à souder, selon le constructeur et l'utilisation, mais on peut en résumer la structure en le divisant en ses parties distinctes, à savoir :

- la pointe ;

- l'élément chauffant ;

- la poignée ;

- le cordon d'alimentation.

La figure suivante montre les diverses parties d'un fer à souder.

Parties d'un fer à souder :

 

La pointe est la partie qui chauffe pour faire fondre le fil plomb-étain. Elle est étroitement reliée à l'élément chauffant pour fournir un rendement maximum. La liaison entre la pointe et l'élément chauffant peut se faire de trois façons différentes :

- la pointe est vissée en place ;

- la pointe est retenue par une vis de serrage ;

- la pointe fait partie intégrante de l'élément chauffant.

La poignée est la partie qui vous permet de manipuler le fer sans vous brûler. Il arrive souvent que cette poignée se termine, à sa base, par du liège pour offrir une meilleure protection thermique.

La dernière partie du fer à souder est le cordon d'alimentation, qui achemine le courant électrique jusqu'à l'élément chauffant. Il arrive fréquemment que le fil du cordon soit branché à l'intérieur de la poignée.

Pointe :

Le matériau le plus utilisé pour la fabrication des pointes est le cuivre en raison de son coût abordable et de sa bonne conductibilité thermique.

Il arrive parfois que les pointes soient plaquées de fer, d'argent ou d'or afin, essentiellement, de les protéger contre la corrosion et le piquage.

La forme des pointes varie beaucoup, selon l'utilisation que l'on compte en faire.

Celles en forme de burin ou de pyramide sont les plus courantes en raison de la bonne surface de contact qu'elles offrent.

La figure suivante présente quelques types de pointes de fers à souder.

Types de pointes :

Comme l'étain-plomb est très utilisé pour le brasage, la pointe du fer à souder a tendance à se piquer. Il est possible de résoudre ce problème en chauffant la pointe et en y appliquant du flux et de l'étain-plomb pour ensuite la nettoyer à l'aide d'une éponge humide alors qu'elle est encore chaude. Dans les cas plus extrêmes, on devra limer la pointe mais en conservant le plus possible sa forme originale.

Il est à noter qu'une pointe plaquée ne doit jamais être limée, car cela aurait pour effet de détruire sa couche protectrice.

Elément chauffant :

L'élément chauffant est généralement constitué d'un fil résistif bobiné qui, au passage du courant, fournit la chaleur dans la pointe.

Cette chaleur est proportionnelle à la puissance du fer à souder.

La figure suivante présente, sous forme de graphique, la température atteinte selon la puissance du fer.

Rapport puissance/chaleur :

La majorité des travaux au fer à souder nécessitent une puissance d'environ 100 W, ce qui signifie une température d'à peu près 600˚C.

Il est cependant recommandé pour souder ou dessouder des composants électroniques, d'employer un fer d'une puissance moindre.

Une puissance plus élevée que 50 W risque d'endommager les composants.

Certains fers à souder possèdent un variateur leur permettant d'obtenir une multitude de puissances et de températures. L'utilisateur a ainsi la possibilité d'exécuter divers travaux avec le même appareil.

La soudure fil étain-plomb :

Il existe une grande variété de fils étain-plomb. Cependant, en électronique, l'utilisation se limite à quelques types bien précis.

On emploie généralement le fil dont les proportions sont d'environ 60 % d'étain et 40 % de plomb.

Le fil d'utilisation universelle, dans les proportions 50/50, est également utilisé.

La dimension du fil varie de 1 à 3 mm selon l'usage :

  • le fil fin sert à braser des circuits intégrés;
  • le fil plus gros est utilisé pour réunir des conducteurs ou de plus gros composants.

Le fil étain-plomb possède parfois un coeur de flux, ce qui facilite le travail.

Dans le cas contraire, on devra ajouter le flux lors du brasage.

La figure suivante présente divers types de fils à souder.

Fils à souder :

 

Manipulation du fer à souder :

Quelques principes de base doivent être connus si l'on désire travailler avec un fer à souder.

1) la pointe du fer doit être bien propre et exempte de piqûres ;

2) l'utilisateur doit tenir le fer par la poignée et éviter de toucher à la pointe, car il y a risque de brûlure sérieuse ;

3) la pointe du fer doit être bien en contact avec les parties à braser pour permettre un bon transfert de chaleur et, par conséquent, une soudure de qualité.

Il est à noter qu'il ne faut pas trop prolonger l'application de la chaleur sur le composant, car il y a risque d'endommagement.

La figure suivante expose la façon de manipuler un fer à souder.

Manipulation du fer à souder :

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents