Lien marchand, lien social et lien politique - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Lien marchand, lien social et lien politique

1. Le lien marchand
Les acteurs de l'économie recherchent la satisfaction de leurs intérêts en agissant de manière rationnelle à partir des informations transmises par le marché. Ils contribuent ainsi à réaliser le bien-être collectif. L'échange marchand serait donc, pour les économistes classiques et néo-classiques, créateur de lien social.

Aujourd'hui, l'Union européenne apparaît avec l'euro comme un vaste marché dans lequel les hommes, les capitaux et les marchandises peuvent circuler sans entraves, tout cela au plus grand bénéfice des Européens unis par les liens communs de l'intérêt.

Pourtant, le marché n'est pas toujours le fondement raisonnable de l'ordre social. La bourgeoisie capitaliste risque de fonder la société sur l'argent. La manière dont elle organise le travail contribue à l'abrutissement des ouvriers (Smith, 1776). Elie Cohen en 2001, comme Karl Polanyi en 1944, contestent la prétention du marché autorégulateur à « soumettre l'ensemble des activités humaines à la logique marchande ». En cela, ils sont relayés aujourd'hui par les revendications de groupes de pression comme Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l'aide aux citoyens).
2. Le lien social
Les sociétés modernes sont confrontées à la difficulté d'associer individualisation et lien social. Selon Durkheim (1893), les individus différents sont par définition complémentaires ; ils ont besoin les uns des autres. Cela crée de la solidarité mais les risques de dérèglement social sont forts. Toute accélération du changement social brouille les repères, affaiblit la relation individus/groupes sociaux. Les crises économiques et même l'accélération de la croissance renforcent les frustrations et la marginalité.

Dans le contexte du chômage de masse (depuis 1982, la France compte plus de deux millions de chômeurs), les frontières entre l'emploi, le chômage et l'activité sont de plus en plus floues. La progression de nouvelles formes d'emploi ne permet plus au travail d'assurer sa fonction de production de l'identité sociale. La précarité de l'emploi et des conditions d'existence peut même se combiner à la fragilité des liens familiaux pour conduire au dénuement et au sentiment de l'inutilité sociale (Castel, 1995).

Les individus appartiennent à des groupes sociaux de grande taille ou de petite dimension qui permettent au « je » de se penser comme un « nous ». Mais, là encore, le lien social est fragilisé, par exemple par la diversité des modèles familiaux, la crise de l'Etat providence et le recul du syndicalisme.
3. Le lien politique
Au sens le plus large, les questions perçues comme politiques sont celles qui permettent à une société de vivre avec ses conflits et de prendre des décisions qui engagent l'avenir de l'ensemble de la société. La sphère publique produit de l'intégration car elle permet aux individus de former une volonté commune (Dubet, 1997). La participation politique, réduite au vote ou étendue à l'ensemble des formes de mobilisation permet aux hommes de dépasser leurs différences et de constituer une « communauté des citoyens » (Schnapper, 1994).

La cohésion sociale passe par la définition de droits et de devoirs, par l'adoption de règles communes qui permettent la vie en société. En ce sens, le lien social est fondamentalement un lien politique.
Cependant, la réalité sociale ne se laisse pas facilement découper en sphère marchande, sociale et politique. Le lien social est tout cela à la fois. Marcel Mauss analysait ainsi le don comme un fait social total.

Donner est un acte économique car il se rapporte à la production et à la distribution des richesses mais c'est aussi un acte social car donner c'est accroître son prestige et c'est encore plus un acte politique car le chef qui ne peut rendre est « aplati », c'est-à-dire qu'il n'a plus de pouvoir et que la cohésion de son groupe est menacée.

L'essentiel

La cohésion sociale est assurée par la multiplicité des liens qui unissent les individus et les groupes sociaux. De manière très générale, il est possible de repérer des liens économiques, sociaux et politiques. Toutefois, ces différents niveaux de la réalité sociale ne sont jamais totalement séparés. Ils agissent les uns sur les autres et peuvent même se confondre.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents