Les relations entre investissement, progrès technique et croissance - Maxicours

Les relations entre investissement, progrès technique et croissance

Objectif
Produire nécessite d’utiliser et de combiner au mieux les facteurs de production.
Toute croissance ne peut-elle s’expliquer que par l’augmentation de ces facteurs ?
1. L'investissement et le progrès technique en faveur de la croissance économique
a. Les effets sur l'offre
L’investissement et le progrès technique vont d’abord permettre à l’entreprise d’être plus compétitive. En effet, les innovations de procédés vont permettre de faire des gains de productivité qui vont se répercuter sur les prix. Ainsi, les entreprises vont vendre leurs produits moins chers et gagner des parts de marché, ce qui fera augmenter l’offre. Grâce aux innovations de produits, les entreprises vont améliorer leur image de marque ainsi que leur qualité, et donc vendre plus (compétitivité hors-prix).
Les innovations de produits permettent aussi une situation de monopole temporaire s’il y a un dépôt de brevet ; l’entreprise est alors maître de son prix de vente (« price-maker ») et peut améliorer ses bénéfices.
Les innovations majeures permettent à d’autres entreprises de produire des innovations associées ; c’est ce que J. Schumpeter nomme les « grappes d’innovations » (par exemple, la technologie numérique a permis l’apparition de nouveaux appareils photos, baladeurs musicaux, etc.).
Quant à lui, le progrès technique permet une croissance endogène grâce à la recherche et développement, ainsi qu'aux effets d’apprentissage. Ainsi, l’offre des entreprises est de meilleure qualité, sans cesse renouvelée et cela permet une croissance soutenue et régulière.
b. Les effets sur la demande
Une hausse de l’investissement des entreprises correspond à une augmentation de la demande globale. En effet, les biens d’équipement ou les services achetés par une entreprise forment une demande pour une autre. La demande globale comprend la consommation finale des ménages et celle des entreprises (les consommations intermédiaires), l’investissement, les dépenses de l’État et les exportations. D = C+I+G+X.

Le progrès technique permet de créer de nouveaux besoins chez les consommateurs et les encourage à s’acheter des innovations de produits (nouvelles télévisions en trois dimensions par exemple). C’est la théorie de la filière inversée (normalement, les entreprises répondent aux besoins des agents économiques).

Les innovations de procédés font baisser le prix des produits grâce aux gains de productivité induits. Cette baisse des prix permet ainsi aux consommateurs d’accroître leurs dépenses.
Pour les keynésiens, tout investissement (notamment de l’État lors des politiques de relance) crée des revenus plus que proportionnels dans l’économie car chaque agent, en consommant une partie des revenus supplémentaires, va accroître les revenus des autres agents. C’est le phénomène du multiplicateur d’investissements qui permet un accroissement des revenus et de la demande.
2. Exceptions
a. Les conditions
Le rôle de l’État est essentiel dans ce lien entre investissement, progrès technique et croissance. Dans le mécanisme de la croissance endogène, c’est à l’État de favoriser les effets d’apprentissage en investissant dans le système scolaire et de formation. En permettant aussi des liens entre la recherche fondamentale et les innovations des entreprises privées, l’État améliore les chances de croissance économique (en créant, par exemple, des technopoles). De plus, pour les keynésiens, c’est à l’État de relancer l’investissement grâce à sa politique budgétaire en période de crise économique.
Enfin, grâce aux législations sur les brevets, l’État protège les innovations et favorise leur rentabilité.

Toutes les innovations n’ont pas d'effets sur la croissance car elles peuvent avoir du mal à être acceptées par la population. Certaines innovations sont rejetées et l’économie se prive d’un certain potentiel de croissance (comme pour les OGM -organismes génétiquement modifiés- en Europe ou pour les pays qui se désengagent de la production d’énergie nucléaire).

Les innovations ne sont pas compatibles avec certaines cultures (le travail à la chaîne est mal implanté en Afrique, les Japonais consomment essentiellement des produits locaux) ou certains types de gouvernements. Certaines dictatures interdisent le recours à des innovations venant des pays occidentaux pour renforcer leur propre domination.
b. Le progrès technique peut pénaliser la croissance économique
Il peut y avoir dans certains cas un surinvestissement à cause des facilités de crédit, des perspectives de croissance trop optimistes, etc. Ce fut le cas en Asie pendant la crise de 1997 ; cela conduit généralement à une crise économique causée par de faibles débouchés.

Pour J. Schumpeter, si le progrès technique est source de croissance économique, il détruit aussi les anciennes technologies et entraîne une période de faillite et de chômage. C’est le processus de destruction-créatrice. Au sommet du cycle de croissance, la plus forte concurrence, la saturation de la demande et l’endettement des entrepreneurs conduisent à une période de crise économique.
Les nouvelles technologies et l’investissement massif ont des effets néfastes pour la planète à long terme. Il peut s’agir d’externalités négatives comme la pollution ou l’épuisement des ressources naturelles qui compromettent le développement durable et donc la croissance économique pour les générations futures.
L'essentiel
Si l’investissement et le progrès technique sont traditionnellement présentés comme favorables à la croissance économique, ce n’est pas toujours le cas. L’État doit notamment intervenir pour favoriser cette relation vertueuse et la croissance générée n’est pas forcément stable et constante, elle peut être cyclique et donc entrecoupée de phases de récession.
Synthèse visuelle

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.