Les premiers chrétiens - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les premiers chrétiens

1. Porter la bonne nouvelle
a. Les chrétiens dans le monde juif
Les Evangiles racontent qu'après la crucifixion de Jésus, des femmes parties se recueillir sur son tombeau trouvent ce dernier vide. Cet événement alimente la croyance en la résurrection qui a fondé la communauté chrétienne. En effet, pour les fidèles, la résurrection prouve que Dieu n'a pas abandonné Jésus à son sort. Celui-ci est donc bien l'envoyé de Dieu qu'il prétendait être. Ainsi l'action et les paroles de Jésus qui remettaient en cause le système religieux juif sont cautionnées par Dieu.

Cette conviction a permis de souder un groupe de disciples aux origines très diverses. La première communauté chrétienne s'établit à Jérusalem, elle relève toujours du judaïsme mais ajoute aux pratiques religieuses traditionnelles quelques rites commémorant Jésus. Craignant la contagion du phénomène, l'administration romaine et le Sanhédrin procèdent à de nombreuses arrestations.
Les chrétiens quittent alors la Palestine et rejoignent les régions païennes de l'Empire où ils vont transmettre l'enseignement de Jésus.
b. La conversion des païens au christianisme
Fuyant la Palestine dans la première moitié du Ier siècle, les chrétiens empruntent les routes commerciales. En chemin, leurs discours rencontrent un écho favorable auprès d'une population modeste d'artisans et de marins.
L'œuvre de conversion de Paul de Tarse a été la plus efficace, en partie grâce aux Epîtres (lettres) qu'il envoie aux communautés chrétiennes récemment créées. Il garde ainsi le contact avec des populations fraîchement converties et s'assure de leur bonne compréhension du message chrétien.
2. Des persécutions au triomphe
a. Les chrétiens persécutés
A partir de la seconde moitié du Ier siècle, la présence chrétienne touche toutes les provinces de l'Empire ainsi que toutes les couches de la société.
 
En rejetant la pratique du culte impérial les chrétiens s'exposent à l'hostilité grandissante des Romains pour qui les croyances chrétiennes constituent un danger. En effet, l'ordre social romain est codifié par la la religion romaine et ses fêtes et en refusant d'y participer, les chrétiens le compromettent. Ils sont alors accusés des pires maux (meurtres rituels, orgies sexuelles, etc.), persécutés et parfois livrés aux bêtes. Ils deviennent alors des martyrs.
b. L'abolition du paganisme
Les persécutions n'ont pas compromis l'expansion du christianisme. Progressivement des intellectuels se rallient au christianisme et contribuent à réfuter les accusations qui accablent les chrétiens. Les dernières vagues de persécutions ont lieu au IIIe siècle, puis, au IVe siècle, l'empereur Constantin favorise le christianisme en multipliant les lieux de culte et en élaborant avec son collègue d'Orient l'édit de Milan révélateur d'une politique impériale pro-chrétienne. Cet édit annonce la fin du paganisme, définitivement aboli en 391 par l'empereur Théodose.

Formant à leur tour la majorité religieuse dans l'Empire, les chrétiens deviennent intransigeants à l'égard de toute trace de paganisme et prennent un soin méticuleux à l'éradiquer, au besoin par la force.

 

L'essentiel

Après la mort de Jésus, une partie de ses proches est convaincue de sa résurrection. Il devient alors le Christ et ses fidèles sont bientôt appelés les chrétiens. A partir de la Palestine, ils diffusent le message chrétien basé sur le monothéisme et la résurrection dans l'ensemble de l'Empire romain. D'abord persécutés, ils imposent la force de leur croyance et réduisent finalement à néant le paganisme qui est aboli sur ordre de l'empereur en 391.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents