Les opérations bancaires - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les opérations bancaires

Objectifs :
• définir les relations entre les entreprises et les banques,
• connaître les opérations courantes,
• revoir l’emprunt,
• comprendre et calculer le coût des opérations bancaires.

Quelles sont les opérations réalisées entre les entreprises et les banques ? Quel est le coût de ces opérations ?
1. Les relations entre les entreprises et les banques
Les banques sont des partenaires privilégiés de l’entreprise. Elles permettent à celle-ci de démarrer son activité et de se développer. Elles représentent un intermédiaire pour le paiement des fournisseurs et des salariés mais aussi pour les encaissements (dépôts d’argent).

La plupart des flux financiers entre l’entreprise et sa banque sont enregistrés dans les comptes de la classe 5 « Comptes financiers ». Les comptes utilisés sont différents selon le moyen de paiement :

les paiements en espèces ne font pas intervenir la banque (pas d’intermédiaire entre le débiteur et le créancier). On utilise alors le compte 53 « Caisse ».



les paiements par chèque, par carte bancaire, par virement bancaire font transiter de l’argent d’un compte bancaire à un autre par l’intermédiaire des banques du créditeur et du débiteur. On utilise le compte 512 « Banque ».



Remarque : si l’entreprise possède un compte à La Poste, il faut utiliser le compte 514 « Chèques postaux ». Il fonctionne de la même façon que le compte 512 « Banque ».

2. Le lien entre la banque et la trésorerie de l’entreprise
L’activité de l’entreprise peut générer des insuffisances de trésorerie (elle dépense plus qu’elle ne gagne) ou inversement des excédents de trésorerie. Dans les deux cas, la banque a un rôle important à jouer.
a. L’insuffisance de trésorerie
• Il existe souvent un décalage entre les rentrées d’argent et les sorties d’argent. Concrètement, les entreprises doivent souvent payer leurs fournisseurs avant que leurs clients ne les aient payées. Par conséquent, l’entreprise a besoin d’argent : elle connaît une insuffisance de trésorerie.

D’un point de vue comptable, cela se traduit par un solde créditeur (solde positif) du compte 512 « Banque » (ou du compte 514). Cela signifie qu’il y a davantage de sommes prélevées sur le compte que de dépôts. Pour éviter cette situation, la banque peut proposer à l’entreprise un découvert bancaire.
Le découvert bancaire est une solution ponctuelle. Ce service n’est pas proposé gratuitement par la banque.

• Lorsque le découvert bancaire ne suffit plus et que l’entreprise n’a pas pu négocier de meilleures conditions de paiement auprès de ses fournisseurs, elle peut solliciter un emprunt auprès de sa banque. Pour financer son cycle d’investissement, l’entreprise peut également avoir recours à l’emprunt si son autofinancement ne suffit pas à couvrir les dépenses.

Lorsque la banque verse le montant prêté à l’entreprise, on enregistre cette opération de la manière suivante :

b. L’excédent de trésorerie
Lorsque l’entreprise possède plus d’argent qu’elle n’en dépense, on parle d’excédent de trésorerie et elle a intérêt à faire fructifier son argent. Pour cela, elle peut acquérir, par l’intermédiaire de son banquier des titres de placement (Cf. fiche de cours sur « les placements »).
3. Le coût des opérations bancaires
La plupart des services proposés par les banques sont payants.
La date de valeur
Lors les opérations bancaires, la banque ne prend pas toujours en compte la date à laquelle l’opération a été réalisée, mais elle attribue une date de valeur. Cette date prend en compte le délai nécessaire à l’encaissement ou au décaissement :
- elle précède la date de l’opération s’il s’agit d’un débit,
- elle est ultérieure à la date de l’opération s’il s’agit d’un crédit.

La commission
Lorsqu’un client paye par carte bancaire, la banque prend une commission pour traiter l’opération :


L’agio
L’agio est le montant encaissé par le banquier en cas de découvert. L’agio augmente les charges de l’entreprise et est calculé de la façon suivante : 

                                                           agio = intérêt + commission TTC.

L’enregistrement comptable est :



Remarque : les intérêts sont calculés en fonction du montant du découvert, du taux d’intérêt et de la durée du découvert :
intérêt = (montant découvert x taux d’intérêt x nombre de jours de découvert) / 360.

Les intérêts de l’emprunt
Lorsqu’une entreprise emprunte de l’argent auprès d’une banque, elle doit rembourser périodiquement une partie du capital plus des intérêts. La partie du capital remboursée est appelée amortissement.

Le montant total payé par l’entreprise est appelé annuité pour un remboursement annuel et mensualité pour un remboursement mensuel (amortissement + intérêt).
L’enregistrement comptable est :



L’essentiel

Les banques sont des partenaires importants pour l’entreprise. Elles permettent l’encaissement et le décaissement de sommes nécessaires à son activité. Elles soutiennent les entreprises en cas d’insuffisance de trésorerie en leur proposant des découverts rémunérés par des agios, des emprunts rémunérés par des intérêts. La plupart des services proposés par les banques sont payants, même les opérations par carte bancaire sont commissionnées. Il ne faut toutefois pas oublier qu’elles permettent également de faire fructifier les excédents de trésorerie grâce à des placements judicieux.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents