Les OGM - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les OGM

Objectifs
La transgenèse permet de modifier le génotype d'une espèce en lui apportant un gène étranger. L'espèce receveuse est capable alors de produire une nouvelle protéine qui lui est étrangère. L'organisme obtenu est appelé organisme génétiquement modifié, ou OGM.
Quelles sont les utilisations possibles des OGM ?
Quels sont les risques liés à l'utilisation des OGM ?
1. Les utilisations possibles
Les OGM présentent l'avantage de transmettre à toute leur descendance le caractère nouvellement acquis. Les applications des OGM concernent différents domaines tels que la santé et l'agriculture.
a. La santé

Production de molécules d'intérêt thérapeutique

C'est en 1978 que les premières bactéries transgéniques capables de produire de l'insuline humaine ont été obtenues. Elles sont largement utilisées pour synthétiser à grande échelle l'insuline humaine dont ont besoin quotidiennement les diabétiques.

Depuis, l'industrie pharmaceutique développe de nombreux projets visant à produire des OGM animaux, mais aussi végétaux permettant d'obtenir en grandes quantités des molécules à intérêt thérapeutique (insuline humaine, hormone de croissance, facteurs de coagulation).
Cette approche présente l'intérêt de produire des molécules efficaces en limitant le risque de contamination par des agents pathogènes.

Modification de la composition du lait des ruminants (chèvre, vache)

Des molécules à intérêt thérapeutique peuvent être produites dans le lait des ruminants domestiques. Cette application pourrait conduire à la fabrication de vaccins efficaces par voie orale. Ce procédé présenterait l'avantage de permettre une vaccination en masse et à bas prix aussi bien de l'Homme que de l'animal.
On peut aussi envisager la modification de la composition du lait afin de réduire la quantité des allergènes tels que le lactose.

Obtention de modèles animaux pour l'étude des maladies humaines

Les OGM animaux sont largement utilisés dans le domaine de la recherche puisque la modification de gènes spécifiques permet de mettre au point des modèles animaux pour l'étude de maladies humaines (athérosclérose, SIDA).  De plus, dans les laboratoires de recherche, les animaux transgéniques constituent des outils irremplaçables pour étudier le fonctionnement des gènes et des protéines qui leur sont associées.

Obtention d'organes animaux transplantables chez l'Homme

Le don d'organes ne permet pas actuellement de répondre à la demande des patients en attente d'une greffe. Des essais réalisés chez le porc semblent suggérer qu'il serait possible de transférer des gènes humains chez ces animaux afin de rendre leurs organes tolérables chez l'Homme, en limitant le risque de rejet.

La thérapie génique

La thérapie génique qui correspond au remplacement d'un gène déficient par un gène sain est une des plus importantes applications de la transgenèse en santé humaine.
Des essais réalisés en 2000 par l'équipe du professeur A. Fischer, à Paris, ont permis de soigner deux enfants-bulles, enfants dont le système immunitaire est déficient.

Ce procédé ne modifie pas le patrimoine génétique de l'individu, seulement celui de quelques cellules somatiques. La transgenèse constitue aujourd'hui un espoir pour les personnes atteintes de maladies génétiques incurables telles que la myopathie de Duchenne, la mucoviscidose ...

b. L'agriculture

Obtention d'organismes transgéniques résistants aux pesticides, à des insectes ravageurs ou à des maladies

L'utilisation de plants transgéniques ayant acquis une nouvelle résistance aux herbicides ou à des parasites ravageurs (pyrale du maïs) a pour objectif l'amélioration des rendements agricoles et la réduction de l'utilisation de pesticides nocifs pour l'environnement. On pourrait aussi transférer des gènes qui confèrent aux animaux des résistances à certaines maladies afin d'améliorer le rendement agricole.

Amélioration de la qualité des aliments

On peut produire aujourd'hui des tomates dont la maturation est ralentie. On peut envisager de modifier les qualités gustatives des aliments.

Amélioration des fonctions biologiques animales

Par l'introduction du gène de l'hormone de croissance, on a pu produire des saumons présentant une croissance musculaire accélérée et des porcs produisant une viande moins grasse tout en réduisant l'apport alimentaire.
Toutefois, l'exploitation commerciale de ces espèces transgéniques demeure aujourd'hui interdite.

2. Les risques associés à l'utilisation des OGM
La transgenèse aboutit à une action directe de l'Homme sur le patrimoine génétique des espèces végétales et animales. Cette action va modifier leurs caractères de façon durable puisque cette modification est héréditaire. Il ne faut donc pas négliger les risques potentiels de ces organismes génétiquement modifiés tant sur le consommateur que sur l'environnement.

La culture de plants transgéniques exprimant des caractères de résistance à des pesticides peut présenter un danger pour l'équilibre de certains écosystèmes en favorisant l'apparition et la prolifération de nouvelles espèces résistantes aux pesticides. De même, l'utilisation de plants transgéniques résistants à des insectes ravageurs peut conduire à l'apparition d'insectes résistants à certaines toxines.

De plus, les plants transgéniques ont un pouvoir de dissémination par les graines et les pollens qu'il convient de ne pas négliger lors de la mise en culture en milieu ouvert (champs), afin de limiter la contamination d'autres espèces par le transgène.

Dans le domaine de la santé, on ne peut exclure le risque de toxicité et d'allergénicité chez l'Homme ou l'animal qui consomme un OGM.
Enfin, on ne peut totalement prévoir les effets biologiques résultant de l'introduction d'un gène étranger dans un génome.

Afin de limiter ces risques, le principe de précaution est de rigueur. Il impose d'étudier les risques associés à l'utilisation d'un OGM précis au cas par cas.

L'essentiel

La transgenèse qui permet d'introduire une modification du génotype d'une espèce transmissible à la descendance a des applications majeures dans le domaine de la santé et de l'agriculture. Ces intérêts sont aussi bien médicaux qu'économiques.

Toutefois, il existe des risques non négligeables tant sur le plan de la santé que de l'environnement. Le développement des organismes génétiquement modifiés est donc le sujet d'un vaste débat qui concerne l'ensemble de notre société.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents