Les mouvements artistiques et littéraires de la première moitié du XXe siècle - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les mouvements artistiques et littéraires de la première moitié du XXe siècle

Les mouvements artistiques et littéraires de la première moitié du XXe siècle

1. Le choc de la Première Guerre mondiale
a. La naissance de l'art contemporain
Poussant à son paroxysme la rupture initiée par le travail des impressionnistes, les peintres du début du XXe siècle se préoccupent de moins en moins de retranscrire le « réel », seule compte la perception de l'artiste. Si le mouvement fauviste, emmené par Matisse, oriente ses recherches vers le traitement des couleurs, le mouvement cubiste, initié par Les Demoiselles d'Avignon (1907) de Picasso, remet en cause les lois de la symétrie et de la perspective. Plus tard, avec des peintres comme Kandinsky ou Mondrian, l'art devient abstrait : seules les couleurs et les formes géométriques sont prises en compte.
b. Les artistes et la guerre
Mais ce sont avant tout les horreurs de la Première Guerre mondiale qui vont être source d'inspiration pour les artistes du début du siècle. Pour le dadaïsme, la réalité est absurde et conduit au dégoût, au nihilisme. Ce mouvement inspire les surréalistes qui se proposent de changer l'homme et reprennent dans leurs œuvres les découvertes de Freud sur l'inconscient et les rêves qui nourrissent l'écriture automatique.
Dès la fin des années 1920, la montée en puissance de régimes fascistes s'accompagne d'une littérature qui leur est favorable : les futuristes italiens veulent « glorifier la guerre – seule hygiène du monde » (Marinetti, Manifeste du futurisme, 1909). D'autres engagent leur œuvre plus à « gauche » en prenant toutefois des distances par rapport au stalinisme (Gide, Breton).
2. L'adaptation de l'art à « l'ère des masses » ?
a. De nouveaux supports culturels
Issues des révolutions industrielles, certaines innovations technologiques deviennent les supports privilégiés de la culture populaire. La radio et le disque permettent de faire connaître les artistes de music-hall, mais c'est surtout le cinéma qui constitue l'innovation culturelle la plus importante. Si les productions hollywoodiennes de films d'évasion connaissent un franc succès (Autant en emporte le vent en 1939), le cinéma est aussi l'occasion de témoigner des changements sociaux et des inquiétudes qui les accompagnent (Les Temps modernes de Chaplin en 1936).
b. Vers une révolution urbaine
L'urbanisation considérable qui accompagne « l'âge industriel » suscite de nouvelles expériences dans le domaine architectural. Le Bauhaus en Allemagne ou Le Corbusier en France critiquent l'architecture « romantique » du XIXe siècle et tentent de créer un nouveau cadre urbain. Pour ce faire, les artistes s'intéressent autant à l'organisation des villes qu'à la création d'objets fonctionnels d'ameublement. Leur objectif est de pouvoir produire de manière massive et standardisée pour répondre à des besoins toujours croissants.
L'essentiel

Selon le mot de Paul Valéry, la « crise de l'esprit » qui éclate au lendemain de la guerre accentue la contestation des modèles culturels antérieurs. Parallèlement, les contraintes nouvelles liées à l'émergence d'une civilisation industrielle font apparaître de nouveaux supports et de nouvelles théories artistiques.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents