Les marchés financiers - Maxicours

Les marchés financiers

Objectifs :
Acquis de première : asymétrie d'information, risque de crédit, bilan

Notions à retenir pour cette fiche : Actifs financiers, devises, intermédiation financière
1. Typologie des marchés financiers et des instruments
a. De la bourse aux marchés financiers
Les marchés financiers sont nés du besoin de financer l’activité économique et du besoin de ceux qui possèdent une épargne d’effectuer des placements afin de la faire fructifier.

Les premières bourses d’échanges de valeurs mobilières naissent en Europe aux 16e et 17e siècles, en particulier à Londres, pour celle qui deviendra la City. En France, la première bourse de valeurs est créée à Lyon en 1595, celle de Paris en 1724. Le développement des bourses de valeurs mobilières est très étroitement lié à la révolution industrielle et aux besoins de financement des sociétés en actions (sociétés anonymes). En effet, la révolution industrielle conduit les entreprises à réaliser des investissements lourds et de long terme. La sidérurgie, le secteur textile, les mines (charbons, acier), les chemins de fer, et la chimie, sont autant d’activités économiques qui nécessitent des sources importantes de financement.

Les bourses de valeurs mobilières ont été, dans un premier temps, un lieu physique (corbeille) dans lequel les sociétés anonymes pouvaient émettre des titres financiers leur permettant d’augmenter la taille de leur capital (actions) et de trouver les fonds nécessaires pour s’endetter (obligations).
Les marchés de valeurs mobilières se distinguent entre marché primaire sur lequel sont émis pour la première fois les titres, et le marché secondaire sur lequel sont échangés les titres « d’occasion » déjà émis. Les titres, actions et obligations, sont cotés en fonction de l’offre et de la demande sur le marché secondaire. Le marché secondaire assure la possibilité pour l’épargnant, dont la préférence est plutôt sur le court terme, de pouvoir transformer son placement en actifs liquides en revendant les titres qu’il possède. Par ailleurs, avec le développement des échanges internationaux, les besoins de changes deviennent croissants et les agents économiques doivent se procurer des devises étrangères (marché des changes). Les marchés financiers sont aujourd'hui quasiment complètement dématérialisés (informatisation).
b. Qu'échange-t-on sur les marchés financiers ?
Les opérations sur les marchés financiers concernent des titres et valeurs mobilières et peuvent prendre trois formes :
- soit l’opération se fait au comptant et se réalise immédiatement ;
- soit l’opération se fait à une échéance prévue par le contrat d’achat ou de vente, il s’agit ici d’opérations à terme (instruments à terme, futures) ;
- enfin, l’opération peut être conditionnelle, à savoir qu’elle ne se réalise qu’en fonction de l’existence d’une condition déterminée dans le contrat d’achat ou de vente.

Les valeurs mobilières les plus courantes sont les actions qui correspondent à une part du capital social d’une entreprise émise sur le marché, et les obligations qui correspondent à une créance négociable que détient le prêteur sur l’emprunteur. S’échangent aussi des liquidités monétaires qui servent aux institutions financières pour se refinancer, et des devises étrangères qui servent aux opérations de change des agents économiques.
2. Les acteurs financiers et les autorités financières
a. Les opérateurs des marchés financiers
Il existe deux grandes catégories d’acteurs sur les marchés financiers.

Une première catégorie correspond aux agents économiques qui ont des besoins de financement de leur activité, ce sont principalement les entreprises et les administrations dont les ressources ne couvrent pas l’ensemble de leurs besoins.

La seconde catégorie regroupe les agents qui disposent d’une capacité de financement parce que leurs ressources sont supérieures à leurs besoins, les créanciers. Les ménages sont traditionnellement les principaux agents de cette deuxième catégorie. Certaines entreprises ou certains pays (fonds souverains) peuvent aussi être en position de prêteur.
Se distinguent aussi aujourd’hui parmi les agents prêteurs, les investisseurs institutionnels qui disposent d’une capacité importante de collecte de liquidité : les sociétés d’investissement, les fonds de pension, les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) et les compagnies d’assurance.
Les banques ne sont pas en retrait dans une économie de marchés financiers, elles continuent de jouer le rôle d'intermédiaires et de conseiller entre prêteurs et emprunteurs (introduction en bourse d'une entreprise par exemple), quand elles ne sont pas elles-mêmes propriétaires de sociétés d'investissement et de courtage sur les marchés financiers.
b. Les autorités des marchés financiers
Pour assurer le bon fonctionnement des marchés financiers, il est indispensable que des autorités indépendantes existent.

Une première catégorie d’autorité a la charge de faire respecter et contrôler le respect des règles du jeu sur les marchés financiers. C’est le cas en France avec l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui est chargée depuis 2003 d’assurer la sécurité des transactions, la transparence des opérations, et le respect des règles déterminées par les pouvoirs publics.
Ces autorités de contrôle sur les marchés financiers disposent d’un pouvoir de sanctions pour les contrevenants. Ces autorités sanctionnent par exemple les délits d’initiés pour lesquels un agent dispose d’une information confidentielle sur une entreprise, et l’utilise pour réaliser une opération boursière avantageuse au détriment d’autres agents. Le bon fonctionnement des marchés financiers dépend donc de la transparence de l’information pour l’ensemble des opérateurs.
Cela signifie par ailleurs que les entreprises qui émettent des titres pour se financer doivent obligatoirement fournir à ces autorités les informations nécessaires aux investisseurs et les rendre publiques à chaque fois que cela a une influence sur le cours des titres qu’elles ont émis.

La seconde catégorie d’autorités est celle qui assure le bon fonctionnement du marché. Elles assurent l’organisation des opérations de marché, la cotation des titres, les procédures de négociations et de mise sur le marché, et les opérations de compensation. Ces autorités sont aujourd’hui des entreprises privées cotées elles-mêmes en bourse.
Depuis le début des années 2000 s’est ainsi développée une des principales entreprises boursières des pays occidentaux, la société Euronext NV qui regroupe aujourd’hui entre autres les places boursières de Paris, de New-York, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne.
L'essentiel
Les marchés financiers assurent le financement de l'activité économique en mettant en rapport les agents qui disposent d'une capacité de financement et ceux qui expriment des besoins de financement de leurs activités. Le développement des marchés financiers est donc lié à l'extension des besoins de financement de l'économie, en particulier durant la révolution industrielle.
S'échangent sur les marchés financiers des titres et valeurs mobilières, des devises, et des liquidités. Afin que les marchés financiers fonctionnent correctement, il a été nécessaire de mettre en place des institutions chargées à la fois de veiller au respect des règles, mais aussi des institutions chargées de faire fonctionner ces marchés.
Synthèse visuelle

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.