Les forêts - Cours de Géographie avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les forêts

1. Le paradoxe forestier français
Alors que la France compte environ 2 600 m2 de forêts par habitant contre 3 000 m2 sur le continent européen, la forêt française ne s'est -en théorie- jamais aussi bien portée.
a. La ressource forestière
Les surfaces forestières n'ont cessé de diminuer depuis les défrichements médiévaux, passant de 44 millions d'hectares au début de l'occupation romaine à moins de 8 millions d'hectares en 1880.
Depuis la fin du XIXe siècle, la tendance s'est inversée et en 1998, les surfaces forestières avaient doublé, se portant à 16,51 millions d'hectares, dont près de 15 millions en bois et forêts (le reste est constitué de bosquets, d'arbres épars et de peupleraies en plein).

Par essence, les feuillus (chêne 25,1 %, hêtre 11,8 %, châtaigner 4,9 %, frêne, charme, bouleau, …) occupent 67,76 % des espaces forestiers contre 32,23 % de forêts de résineux (pin 19,7 %, épicéa, sapin, douglas, mélèze).
Selon l'Institut Forestier National, 74 % des forêts sont gérées par des propriétaires privés, contre 26 % directement par l'Office National des Forêts.

b. La potentialité d'une ressource
En moyenne et en dépit des catastrophes qui l'affectent (tempêtes, chablis, incendies), la forêt française progresse en moyenne de 75 000 hectares par an. Toutefois et sur la période 1947-95, les formations boisées de plus d'un demi-hectare s'élevaient à plus de 130 000, ce qui traduit un morcellement de la ressource. Sur la même période, elles ont régressé de plus de 55 000 hectares : la reforestation actuelle concerne donc les formations les plus petites et témoigne probablement d'une spontanéité à l'écart de toute politique de reboisement.
Il convient ainsi d'établir une classification des forêts selon la nature :
• des terrains (siliceux ou calcaires),
• du milieu naturel (méditerranéen, montagnard ou océanique),
• des propriétaires.

A titre d'exemple, la forêt méditerranéenne (soit le quart de la surface forestière nationale) ne compte que 50 % de forêts véritables ; le reste est composé de maquis et de garrigues difficiles d'accès et faiblement exploitables.

Par ailleurs, l'État et les collectivités locales n'en possèdent que 25 %, contre 75 % appartenant à des propriétaires privés (dont 50 % ne dépassent pas 50 ha).
Or cette forêt méditerranéenne est celle dont les superficies sont en plus forte progression spontanée. A l'heure de la moindre mise en valeur économique des espaces, cette forêt pose le problème de sa gestion, de son entretien face aux risques naturels majeurs comme les incendies et les grandes tempêtes.

2. Politique forestière et gestion des territoires
L'urbanisation galopante et la prise de conscience collective concomitante d'une protection des espaces « naturels » ont relancé une politique forestière à échelon national ; la création et la gestion des parcs naturels régionaux et nationaux suivent ce mouvement. Les années 2000 ont mis en lumière le rôle majeur des forêts dans l'équilibre environnemental.
a. Le Code forestier
Depuis Napoléon III, un Code forestier régit les domaines et forêts. C'est à cette époque que l'on relève les premières politiques volontaristes de reboisement dans le Pilat ou dans les Landes (1858).
De nos jours, le Code forestier est très strict, de sorte qu'arbres isolés et forêts font l'objet d'un classement au titre de patrimoine naturel national. L'État tente de faire valoir les droits d'une politique forestière qui s'inscrit dans la gestion et l'aménagement du territoire national.

A titre d'exemple, une collectivité territoriale ou un investisseur privé ne peuvent plus se permettre d'abattre sans concertation un massif boisé dont la superficie est supérieure à 4 ha ; ce seuil peut même être abaissé à 0,4 ha.
De plus, le classement des bois et forêts interdit les changements d'affectation, afin de limiter au mieux les opérations de spéculations. En revanche, « la coupe est autorisée pour l'exploitation de produits minéraux importants pour l'économie nationale ou régionale ». Les coupes doivent intégrer un plan d'abattage précis avec garantie de reconstitution des massifs boisés après exploitation.

b. Mise en valeur patrimoniale et protection des écosystèmes forestiers
Le 5 avril 2001 était votée la loi d'Orientation sur la forêt. Elle répond aux meurtrissures profondes laissées par les deux tempêtes des 26 et 27 décembre 1999 qui avaient dévasté 500 000 ha de forêts et laissé à terre 44 millions de m3 de chablis uniquement dans les forêts publiques.
Cette loi tente également de mieux répondre à la protection des massifs boisés face aux risques d’incendie. L'été 2003 particulièrement sec et chaud a montré la fragilité des écosystèmes forestiers français. Cette fragilité n'est pas uniquement la conséquence de conditions climatiques exceptionnelles ; elle résulte et/ou témoigne :
• des contraintes propres aux milieux forestiers français : méditerranéens pour partie et difficiles d'accès le plus souvent ;
• de la pauvreté des systèmes d'alerte incendie dans des régions inhabituellement affectées par des incendies de forêts (Bugey, Savoie, Vercors) ;
• du manque d'entretien des parcelles boisées, de la dispersion foncière d'un patrimoine laissé à lui-même.

La forêt assure l'entretien d'une nature à proximité immédiate des principales agglomérations ; ce rôle environnemental vital assure la diversité des paysages français comme il garantit l'emploi de plus de 500 000 personnes dans le secteur de l'exploitation des forêts.

L'essentiel

Le territoire français compte 16,51 millions d’hectares de forêt, dont 74 % sont détenus par des propriétaires privés.
Face à une urbanisation toujours grandissante, la protection des espaces naturels s’est concentrée entre autres sur les forêts.
Le Code forestier datant de Napoléon III régit encore aujourd’hui les domaines et forêts. Il a été renforcé en 2001 avec la loi d’Orientation sur la forêt, qui vise à la protéger plus spécifiquement des risques d’incendie.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents