Les élections - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les élections

« La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice » (extrait de la Constitution de 1958, article 3).
Quel est le fonctionnement des élections françaises ? Quelle est leur place dans la vie politique ?
1. Candidats et électeurs
a. Qui sont les électeurs ?
Pour être électeur, il faut être de nationalité française, âgé de plus de 18 ans, ne pas avoir été condamné et être inscrit sur les listes électorales. Tous les électeurs peuvent participer aux élections au suffrage universel direct.
Les élections au suffrage universel indirect (élection des sénateurs) ne concernent que les grands électeurs, c’est-à-dire des élus : conseillers généraux, régionaux, municipaux et des députés de l’Assemblée nationale.

La carte d’électeur porte la devise « Voter est un droit, c’est aussi un devoir ». En France, voter n’est pas obligatoire, contrairement à d’autres pays européens. Cependant, la proportion croissante d’abstentionnistes aux élections pose problème. On peut alors se demander si l’on est vraiment citoyen lorsque l’on n’exerce pas sa souveraineté nationale. Certains citoyens ont choisi de remplir leur devoir en allant voter blanc. Ils veulent ainsi montrer qu’ils participent au scrutin mais qu’ils ne se reconnaissent dans aucun des candidats.
b. Qui sont les candidats aux élections ?
Pour être candidat, il faut avoir la qualité d’électeur et remplir les conditions d’âge : il faut ainsi avoir au moins 23 ans pour pouvoir se présenter aux élections présidentielle et législative. Pour l’élection présidentielle, il est en outre nécessaire de recueillir 500 signatures d’élus.
Un même candidat peut se présenter et être élu à plusieurs élections en même temps. Mais le cumul des mandats est limité à deux depuis 1999.
2. Elections, mode d’emploi
a. Le code électoral
Le jour de l’élection, l’électeur doit se munir de sa carte d’électeur et de sa carte d’identité. Il doit obligatoirement passer par l’isoloir pour introduire son bulletin dans l’enveloppe. C’est la garantie de la liberté de son vote, prévue par le code électoral.
Les élections et le dépouillement sont très réglementés. En cas de non-respect, le résultat des élections peut être, après un recours, annulé.
b. Les modes de scrutin
Les élections sont organisées selon deux modes de scrutin :
- le scrutin majoritaire : c’est le candidat arrivé en tête au premier tour qui est élu s’il a recueilli la majorité absolue (c'est-à-dire la moitié des voix plus une). Faute de quoi, on parle de ballottage. Un second tour est organisé. C’est celui qui a obtenu la majorité relative (c'est-à-dire le plus grand nombre de voix) qui est élu.
Ce type de srutin conduit le plus souvent à l'apparition de majorités stables, fondées sur un affrontement avec l'opposition (la coalition qui l'emporte gouverne seule) et au prix d'une injustice dans la représentation.

- le scrutin proportionnel : on présente des listes de candidats. Le nombre d’élus de chaque liste est proportionnel au nombre de voix obtenues. Ce scrutin est adopté pour les élections européennes et régionales seulement. La majorité politique est plus difficile à obtenir.
Ce type de scrutin conduit souvent à une pesanteur du système politique, les partis étant indépendants les uns des autres, et les partis charnières (petits partis qui peuvent être la clé des majorités parlementaires) y jouant un rôle important. Cependant, il rend difficile l'émergence d'une majorité stable et cohérente, faisant primer une logique de coopération des partis, qui se partagent le pouvoir comme les sièges.
L’essentiel

En France, le fonctionnement des élections est défini par le code électoral, qui établi entre autres les conditions que doivent remplir les électeurs et les candidats. Il défini également le mode de scrutin, qui peut être majoritaire ou proportionnel, ce qui a des incidences sur la manière de gouverner.

Les élections ont une place importante en France, puisque elles sont la base d'un régime démocratique. On peut donc s'interroger sur la hausse de l'abstentionnisme, qui témoigne d'un certain malaise de la vie politique française.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents