Les écarts de développement - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les écarts de développement

Les écarts entre les pays de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) et certaines régions en développement sont importants. On constate cependant un certain rattrapage tant au niveau de l'IDH que du revenu par habitant pour des régions comme l'Asie du Sud-Est et Pacifique. La croissance du PIB (Produit intérieur brut) par habitant y a augmenté annuellement de 6 % en moyenne entre 1975 et 1999 contre 2 % au sein de l'OCDE, alors que l'Afrique subsaharienne connaissait durant cette même période un recul annuel moyen de son PIB par habitant de 1 %. Il est donc important de revenir sur les différentes situations de développement avant de présenter les organismes qui les encadrent.
1. Des situations de développement diverses
a. Des pays les moins avancés...
« Créés » sur des critères retenus par les Nations Unies en 1971, les PMA (Pays les moins avancés) sont passés de 25 il y a 10 ans à 49 aujourd'hui, et représentent plus de 600 millions d'habitants. Ce groupe réunit en majeure partie des pays du continent africain.

Les critères retenus pour cette classification font appel aussi bien aux aspects économiques que sociaux. Il s'agit en particulier du produit intérieur brut par habitant, inférieur à 900 dollars par an, de la vulnérabilité économique (insuffisance de diversification, vulnérabilité dans les échanges...), du faible niveau de développement humain notamment par rapport à des indicateurs de santé et d'accès aux services de santé, d'éducation, de nutrition (espérance de vie à la naissance, taux brut de scolarisation, taux d'alphabétisation des adultes...).

Du point de vue économique, il ressort que le poids des PMA dans l'économie mondiale est imperceptible. En 2000, ils n'en représentaient que 0,5 %. Par ailleurs, ces pays sont essentiellement axés sur l'exportation de matières premières brutes et sont largement tournés vers l'agriculture ce qui les conduit très souvent à des situations d'endettement graves.

Mais tous les pays du Tiers Monde ne sont pas en retrait d'un point de vue économique, ainsi la notion de NPI (nouveaux pays industrialisés) désigne les pays du tiers monde dont la croissance économique s'appuie sur un appareil industriel en développement.
b. ... aux nouveaux pays industrialisés
Les NPI ont démarré leur processus d'industrialisation plus ou moins tôt, et à des rythmes plus ou moins rapides, si bien que certains comme les « dragons » (Corée du Sud, Taiwan, Singapour) sont déjà aussi industrialisés que la moyenne des pays de vieille industrialisation (en ce qui concerne la part de la population active occupée dans l'industrie ou de la valeur ajoutée produite par l'industrie), tandis que d'autres en sont encore loin, comme la Thaïlande ou le Mexique. Les NPI ne sont donc pas seulement caractérisés par leur niveau d'industrialisation, mais aussi par leur mode d'industrialisation, tourné vers l'extérieur (et appelé, pour cette raison, industrialisation par promotion d'exportations).
2. Encadrées par des organismes internationaux
a. l'OCDE
Datant de 1959, l'OCDE permet de disposer d'une structure où les pays capitalistes (européens) peuvent échanger des informations et disposer d'analyses approfondies de leur situation économique effectuées par des experts extérieurs, jugés plus indépendants.

L'OCDE est un organisme de concertation sur les politiques économiques et sociales des pays membres. Son orientation est assez nettement libérale. A intervalles réguliers, le secrétariat de l'OCDE procède à une évaluation de la situation conjoncturelle de chaque pays et avance un certain nombre de propositions en vue d'améliorer la situation. Aux pays membres initiaux (tous les pays européens capitalistes, les Etats–Unis, le Canada, le Japon, l'Australie et la Nouvelle–Zélande) sont venus s'adjoindre de nouveaux membres : le Mexique (en 1994), la République tchèque (1995), la Hongrie, la Pologne et la Corée du Sud (en 1996), la Slovaquie (en 2000).
b. les organismes internationaux de développement
Créé en 1944 avec la signature des accords de Bretton Woods, le FMI veille aujourd'hui à la bonne marche du système monétaire international, il se fixe pour tâche que les dettes extérieures, contractées par un Etat ou garanties par lui, soient payées.

Le FMI est devenu, pour les pays du tiers monde endettés, le symbole de l'orthodoxie. De fait, la plupart des accords d'ajustement qui ont été conclus, ont imposé aux pays concernés des contreparties très lourdes, coûteuses en termes sociaux : réduction des dépenses publiques, privatisation d'entreprises publiques, réduction ou suppression des subventions publiques à certains produits ou certaines entreprises, ou encore dévaluation de la monnaie nationale. Bref, un ensemble de remèdes destinés à rétablir les équilibres extérieurs compromis en ponctionnant du pouvoir d'achat intérieur. Dans un certain nombre de cas, cela a entraîné de graves troubles sociaux (telles les émeutes de la faim à Caracas ou au Caire, lorsque la suppression des subventions publiques a provoqué une hausse forte de certains produits de première nécessité comme le pain).
L'essentiel

Pays en développement, le terme est vite devenu un euphémisme, tant les inégalités de rythmes de croissance entre ces pays se sont accentuées, notamment depuis le début des années 1980. En réalité, certains pays sont en voie de sous–développement, tant leurs institutions et leurs infrastructures ont été mises à mal par des conflits politiques, claniques ou religieux. On l'a vu, les situations sont très diverses et l'existence d'organismes spécifiques est venu confirmer cette hétérogénéité.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents