Les dynamiques régionales du territoire allemand - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les dynamiques régionales du territoire allemand

L'essentiel

Les aléas de l'histoire ont profondément marqué la géographie de l'Allemagne. Cet état compte quelques villes d'importance (Berlin, Francfort, Hambourg, Munich et Stuttgart) mais aucune n'a le poids (démographique et politique) pour rivaliser avec Paris ou Londres. Il en va de même avec l'organisation du territoire. La réunification politique ne s'est pas accompagnée d'une homogénéisation sur le plan économique. Les différences ne se limitent pas à l'opposition anciens/nouveaux Länder : les clivages sont plus nombreux et sont le produit de l'histoire. Schématiquement, on peut distinguer 3 Allemagnes.

1. La puissance héritée du Nord-Ouest
a. Le dynamisme de l'axe rhénan
Représentant moins de 40 % de la superficie nationale, les anciens Länder produisent pourtant 50 % du PIB national. L'Ouest allemand bénéficie de la dynamique de l'axe rhénan. Vecteur de l'industrialisation au XIXe siècle, celui-ci fut à l'origine de la rénovation de la RFA dans les années 1950. La Ruhr reste le premier pôle industriel allemand grâce à la forte densité des axes de communication qui la traversent (canaux, autoroutes et chemins de fer) et à la présence du plus important bassin houiller d'Europe.
b. Les reconversions
Comme les autres « pays noirs » européens, la Ruhr est cependant en reconversion. Elle est pilotée par un organisme, la Siedlungsverband Ruhr-Kohlenbezirk (SVR) qui a permis une importante reconversion des friches industrielles grâce à l'ambitieux projet d'Emscher Park. Ce programme consiste à transformer les friches de la vallée de l'Emscher en parc de loisirs constructible pouvant aussi accueillir des activités économiques à forte valeur ajoutée, contribuant ainsi à l'installation de nouvelles industries.
c. Des métropoles importantes
Le Nord-Ouest allemand bénéficie également de la présence de plusieurs métropoles d'importance. Hambourg est le premier port allemand et sera amenée à se développer dans les décennies à venir. Le rideau de fer avait en effet coupé le port de son arrière-pays (hinterland). Depuis 1989, Hambourg recouvre progressivement son hinterland, qui s'étend jusqu'à Berlin. Elle bénéficie également de la dynamique générée par l'Union européenne qui se traduit par la construction de ponts traversant le Kattegat, reliant l'Allemagne à la Suède.
2. L'apparition d'une Sun Belt au sud dans anciens Länder
a. La Bavière
La Bavière, catholique et rurale, est un Land à part. Longtemps restés en marge de l'industrialisation, ces vastes espaces ruraux du piedmont alpin ont attiré dans les années 1970 des travailleurs soucieux de leur cadre de vie. Le tissu industriel de cette région est lui aussi spécifique. Epargnée par les industries lourdes, l'industrialisation de la Bavière se fait autour d'activités à fort contenu technologique (Daimler-Benz est certes possesseur de la marque automobile Mercedes mais également de DASA, le géant allemand de l'aérospatiale). La croissance de ce Land est symbolisée par l'évolution de Munich : depuis une vingtaine d'années, la population de cette ville croît de plus de 5 % par an.
b. Le Bad Wurtemberg
Le Sud du Land voisin, le Bad Wurtemberg, s'intègre aussi à cette ceinture dynamique. Deux villes en témoignent : Francfort, la métropole financière allemande (siège de la Bundesbank) et européenne (siège de la Banque centrale européenne) polarise le Sud de l'axe rhénan et offre une infrastructure aéroportuaire de premier choix. Stuttgart, capitale du Bad Wurtemberg et siège du Konzern Daimler-Benz, bénéficie de bonnes infrastructures de transport.
3. La réserve de puissance des nouveaux Länder
a. Les conséquences négatives du passage à l'économie libérale
La rapide transition vers l'économie libérale menée par Bonn a parfois été vécue comme un traumatisme économique. La Treuhand est un organisme d'état (créé par la RDA à la fin de l'année 1989) qui avait pour mission de ne conserver que les industries de l'ex-RDA viables dans le contexte concurrentiel d'une économie de marché. Active entre 1990 et 1994, elle a opéré une purge qui a conduit à une importante désindustrialisation. Malgré l'aide financière versée par l'ex-RFA, les fermetures d'usines ont eu pour conséquence une montée du taux de chômage qui est à l'origine d'une importante migration vers les anciens Länder. On estime à plus d'un million le nombre de travailleurs partis vers l'ouest depuis 1989.
b. Une situation à relativiser
Cependant, les perspectives à moyen et long termes sont moins négatives. Les nouveaux Länder représentent actuellement plus de 30 % du territoire allemand et seulement 14 % du PIB. La croissance semble y être revenue depuis quelques années grâce à l'installation d'infrastructures de communication modernes. A l'image de Berlin qui a retrouvé son rôle de capitale d'état, ces nouveaux Länder sont un vaste chantier dont l'Allemagne attend beaucoup, notamment dans l'optique de l'élargissement de l'UE. Toutes les villes importantes comme Leipzig se dotent d'équipement permettant d'organiser foires et salons afin de retrouver leur rayonnement sur l'Europe centrale.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents