Les données et les relations - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les données et les relations

Objectifs :
• identifier les données,
• définir l’attribut, le domaine de valeurs,
• reconnaître et présenter les dépendances fonctionnelles,
• élaborer un modèle relationnel.

Qu’est-ce qu’une donnée ? Qu’est-ce qu’un attribut ? Qu’est-ce qu’un domaine de valeurs ? A quoi servent les dépendances fonctionnelles ? Qu’est-ce qu’un modèle relationnel ? Comment l’élabore-t-on ?
1. Les données
a. Présentation
• Définition
Une donnée est l’élément de base de l’information utile à une organisation. Elle constitue la matière première de la gestion.

Une donnée peut être :
- élémentaire, c’est-à-dire qu’elle ne peut pas être obtenue à partir d’autres données ;
- calculée, c’est-à-dire qu’elle provient de la combinaison d’autres données.

• Les différents types de données

Type

Définition

Particularités

Exemples

Alphanumérique
ou texte
Elle est composée de caractères alphabétiques ou numériques qui ne nécessitent pas de traitement mathématique. Elle se caractérise par leur longueur : on doit préciser le nombre maximum de caractères. - Désignation d’un produit.
- Code postal.
- Numéro de facture.
Numérique Elle fait l’objet d’un calcul et s’accompagne parfois d’une unité de mesure (€, heure, km, kg…). Ces valeurs sont réservées aux données qui sont susceptibles
d’être traitées mathématiquement.
- Prix unitaire d’un produit.
- Montant total sur une facture.
Logique/Booleen Elle n’a que deux valeurs possibles [oui/non], [vrai/faux].   Homme/Femme.
Date/Heure Elle permet de traiter le temps. Lorsque les dates peuvent faire l’objet de calculs, ce sont des données numériques.
Par exemple, la durée entre deux dates.
b. Le dictionnaire des données
Les données élémentaires qui vont faire l’objet d’un traitement sont recensées et présentées dans un tableau, appelé le dictionnaire des données.

Il prend la forme suivante :

Nom des données

Description

Type de données

Longueur

CP
QUANTITE

Code postal
Quantité commandée

Alphanumérique
Numérique

5
3


Remarque : la longueur correspond au nombre maximum de caractères (lettres ou chiffres).
2. Le modèle relationnel
• Définition
Le modèle relationnel est la représentation graphique de l’ensemble des relations qui constituent une partie du système d’information.

 Intérêt
C’est une structure logique des données qui permet de restreindre leur volume, de faciliter et d’améliorer leur utilisation.
3. Les composantes du schéma relationnel
a. L’attribut et son domaine de valeurs
 L’attribut est une donnée.
Par exemple, un client peut avoir comme attributs son nom, son prénom, un numéro, son adresse.

• Un domaine de valeurs est l’ensemble des valeurs que peut prendre un attribut.
Par exemple, l’attribut Nomclient peut prendre les valeurs : Dupont, Durant, Dupuis, etc. Il faut être vigilant car ici le terme valeur n’est pas synonyme de chiffre.
Les domaines de valeurs permettent de contrôler la saisie des données. En effet, si on veut saisir un chiffre dans l’attribut Nomclient, l’information sera rejetée.
b. Les dépendances fonctionnelles
Il y a dépendance fonctionnelle lorsque la connaissance d’une valeur d’un attribut permet d’obtenir la valeur de chacun des autres attributs.

Cela équivaut à dire qu’une donnée B dépend fonctionnellement d’une donnée A, si, à une valeur de A correspond une et une seule valeur de B.

Par exemple, à un numéro de facture correspond une seule date. Autrement dit, dans une facture, il n’y a qu’une seule date de facturation.
c. Les relations
Une relation est un ensemble d’attributs nécessaires pour décrire un objet, une personne, un événement. Une relation est identifiée par un nom représentatif des attributs qu’elle regroupe. Ces attributs ont des dépendances fonctionnelles entre eux.

Par exemple, la relation dénommée CLIENT regroupe les attributs Numeroclient, Nomclient, Adresseclient, CPclient, Villeclient.
La relation s’écrit CLIENT(Numeroclient, Nomclient, Adresseclient, CPclient, Villeclient).

Dans une relation, chaque valeur est nommée tuple ou n-uplet. Par exemple, si une entreprise possède 50 clients, la relation CLIENT comporte 50 tuples.
d. Les clés primaires ou identifiants
Une clé primaire, encore appelée identifiant est un attribut (ou plusieurs) qui permet d’identifier de façon certaine la valeur des autres attributs. Elle doit :
- être unique,
- exister : une valeur de la clé primaire ne doit pas être vide,
- être stable : sa valeur ne doit pas pouvoir changer.

Par exemple, dans la relation CLIENT, le numéro de client permet d’identifier de façon certaine le nom du client, son adresse, son code postal et sa ville. Il peut donc faire office de clé primaire. La clé primaire est soulignée. La relation devient : CLIENT(Numeroclient, Nomclient, Adresseclient, CPclient, Villeclient).
e. Les clés secondaires ou étrangères
Deux relations peuvent être liées entre elles du fait d’un attribut commun. La clé primaire d’une des relations est ainsi utilisée pour faire le lien entre les deux relations, elle devient la clé étrangère dans cette relation. La clé étrangère d’une relation est donc la clé primaire d’une autre relation.

La clé étrangère est repérée par un « # » qui précède l’attribut.

L’essentiel

Le système d’information d’une entreprise est constitué d’un ensemble de données qui peuvent être classées selon leur type : alphanumériques, numériques, logiques, ou date/heure.

Les données élémentaires sont regroupées dans le dictionnaire des données. L’ensemble des relations qui relient ces données peut être représenté dans un modèle relationnel. Pour le construire, il faut mettre en évidence les dépendances fonctionnelles, les clés primaires et éventuellement les clés secondaires.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents