Les difficultés du redéploiement territorial - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les difficultés du redéploiement territorial

L'essentiel

Au début des années 1950, l'espace industriel américain se résume à une opposition entre le Nord-Est hégémonique – 2/3 de l'emploi industriel total – et le reste du pays relativement sous-industrialisé. A partir des années 1970, l'évolution économique remet en cause cette hiérarchie.
Assiste-t-on pour autant à une inversion des dynamiques ?

1. Une inversion des dynamiques ?
a. Un certain déclin du Nord-Est
2,5 millions d'emplois industriels ont disparu, fermetures et friches industrielles se sont multipliées. Dans les années 1980, la majorité des grandes agglomérations ont perdu des habitants (par exemple New York comportait davantage d'habitants en 1980 qu'en 1990). Le terme de Rust Belt est ainsi apparu (« ceinture rouillée », expression désignant les vieilles régions industrielles), accréditant l'idée de déclin.
b. L'émergence de la Sun Belt
Le terme de Sun Belt est un moyen pratique pour désigner des espaces démographiquement attractifs, économiquement dynamiques.
Trois pôles se distinguent particulièrement : le Texas (hydrocarbures et NASA à Houston), la Floride (activité touristique et bancaire), la Californie (considérée comme la sixième puissance mondiale, gamme complète d'activités).
Son succès repose sur quelques facteurs communs : salaires et tradition syndicale plus faibles, coût de vie inférieur au Nord-Est, image positive du cadre de vie, essor des hautes technologies et des services, effet d'interface...
2. Une recomposition territoriale à relativiser
a. La Manufacturing Belt reste le cœur de la puissance américaine
La crise des années 1970 a frappé des industries traditionnelles au matériel vieillissant, aux coûts de revient trop élevés.
Mais cette Rust Belt ne concerne que des espaces limités (banlieues spécialisées de Detroit ou Valleys sidérurgiques de Pennsylvanie) et ne doit pas occulter le renouveau high-tech des années 1990 : le Nord-Est concentre la moitié des emplois de haute technologie.
D'autre part, il reste le premier foyer démographique, le premier pôle urbain, le premier centre de commandement, le premier pôle culturel et scientifique et la première façade maritime américaine.
b. Quelles sont les dynamiques actuelles ?
La nouvelle économie mondiale se caractérise par la globalisation des marchés financiers, par la transnationalisation des réseaux de production et par la vitesse et l'innovation.
Ce nouveau modèle productif avantage deux types d'espaces :

– les métropoles, en raison de la concentration des acteurs, des compétences et des capitaux ;
– les interfaces, lieux privilégiés d'échanges.

Le redéploiement territorial obéit donc à un double processus :

– à l'échelle des Etats-Unis, une logique de déconcentration rééquilibre le modèle Centre-Périphérie, sans le remettre en cause.
– à l'échelle régionale, il existe une logique de concentration des activités au sein des métropoles.

Le Centre reste donc le Nord-Est. A l'intérieur de la Sun Belt, la Californie s'impose comme un centre secondaire, profitant pleinement de son avantage de situation (maquiladoras à la frontière mexicaine et porte d'entrée vers l'Asie du Sud).

Viennent ensuite des foyers de rang inférieur :
- la Pugetopolis (entre Seattle et Vancouver) et la Mexamérique (le long de la frontière mexicaine) misent sur « l'atout transfrontalier » ;
- Texas et Floride profitent également de leur position d'interface avec l'Amérique Latine.

La diagonale intérieure – aux faibles taux de densité et d'industrialisation – fait encore figure d'espace de réserve.

A partir des années 1970, la géographie industrielle américaine se recompose ; le Nord-Est frappé de plein fouet par la crise du modèle fordiste subit un déclin relatif, tandis que le Sud et l'Ouest pacifique s'imposent comme des espaces attractifs et dynamiques. Le Nord-Est reste néanmoins le cœur en termes d'effectifs et de centres de commandement. Les tendances actuelles privilégiant les métropoles et les interfaces, on ne peut pas conclure à une inversion des dynamiques spatiales. En revanche, on assiste à la naissance d'une économie d'archipel, où l'échelle nationale n'est plus forcément la plus pertinente.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents