Les crises biologiques et les crises possibles - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les crises biologiques et les crises possibles

Objectifs : De nombreuses espèces disparaissent régulièrement. Toutefois, à certaines époques, le taux d'extinction est plus important, de nombreuses espèces s'éteignent brutalement : ce sont des crises biologiques. Il y en a 5 majeures. Ces crises sont des événements de courte durée à l'échelle des temps géologiques.
Quelles crises sont répertoriées ? Quelles sont leurs causes possibles ?
1. Crise de la fin de l'Ordovicien à l'ère primaire
Cette crise sépare deux périodes de l'ère primaire : l'Ordovicien et le Silurien.

Pendant l'ère primaire, à la fin du Cambrien et pendant l'Ordovicien, la vie marine est très diversifiée et tous les groupes d'invertébrés sont représentés. Les mollusques se diversifient, les coraux envahissent les plateaux continentaux et un groupe de prédateurs se développe : les nautiloïdés. Il n'y a pas de vie sur les continents.

Cette crise se produit il y a environ 435 millions d'années : elle va entraîner la disparition d'environ 1/3 de la faune marine sans distinction et les animaux constructeurs de coraux sont décimés.

Une des causes possibles serait un refroidissement climatique suite à la dérive des continents, une baisse de la température de l'eau.

2. Crise de la fin du Dévonien à l'ère primaire
Cette crise sépare deux périodes de l'ère primaire : le Dévonien et le Carbonifère.

Suite à la crise de l'Ordovicien, les familles ayant survécu vont reconquérir le milieu marin, les écosystèmes se diversifient et se modifient, de nouveaux animaux constructeurs de coraux apparaissent. Le milieu terrestre commence à être colonisé par des végétaux.

Cette crise s'est produite il y a environ 360 millions d'années et elle va durer environ 7 millions d'années. Elle va surtout affecter le milieu marin qui voit la perte de près de 90 % du phytoplancton et 70 % du zooplancton. Les récifs disparaissent. Les poissons cuirassés supportent mal la crise et subissent de grosses pertes tandis que les autres poissons résistent davantage. La flore terrestre n'est pas touchée.
Une des causes possibles serait le refroidissement des eaux marines.

3. Crise de la fin du Permien
Ce n'est pas la plus connue mais c'est la plus importante de l'histoire de la vie sur Terre. Elle a une telle importance que les géologues en font la limite entre l'ère primaire et l'ère secondaire. Elle débute il y a environ 245 millions d'années et va durer environ 10 millions d'années.

Au Permien, la vie marine s'est de nouveau développée et est d'une grande richesse. La flore terrestre s'est énormément diversifiée, de même que la faune terrestre avec l'apparition des insectes, des amphibiens (-350 Ma) et des reptiles (-300 Ma).
Cette crise est responsable de l'extinction de près de 96 % des espèces marines, 83 % des genres disparaissent à jamais. Sur terre, les vertébrés sont décimés et le règne animal est d'une façon générale très affecté ; la flore est, quant à elle, peu touchée.
Une des causes possibles serait une dégradation progressive de l'environnement avec une extrême aridité sur le continent de l'époque, une réduction considérable des niches écologiques marines suite à une modification du milieu marin et une réduction des marges continentales.

4. Crise de la fin du Trias à l'ère secondaire
Au Trias, la plupart des communautés animales marines se rétablissent, de nombreux genres et espèces retrouvent leur pleine expansion.

Cette crise a eu lieu il y a environ 205 millions d'années : environ 20 % des familles d'animaux marins disparaissent (essentiellement les familles des mollusques bivalves et gastéropodes), les communautés de coraux sont peu touchées.

5. Crise Crétacé-Tertiaire
Survenue il y a environ 65 millions d'années, c'est sans doute la plus connue en raison de l'extinction des dinosaures.
Les causes principales seraient deux causes néfastes, une d'origine terrestre et l'autre d'origine extraterrestre. Un chapitre entier lui est consacré.
L'essentiel

Les grandes crises biologiques ont permis aux géologues de découper les temps géologiques. Les divisions les plus importantes ou ères correspondent à l'apparition ou à la disparition de groupes entiers d'organismes. Les crises de moindre importance permettent de découper les ères en étages, ceux-ci étant regroupés en systèmes.
Ces crises permettent de souligner les relations entre événements biologiques et événements géologiques.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents