Les conflits dans les Balkans - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les conflits dans les Balkans

1. La crise yougoslave
a. Le royaume de Yougoslavie
On peut rappeler que le royaume de Yougoslavie est né en 1920, et qu’après la Seconde Guerre mondiale, il se transforma en République socialiste fédérative de Yougoslavie.
Durant plusieurs décennies, la Yougoslavie mène une existence originale, en marge des pays « satellites » de l’URSS.

 

b. Les années 1990
A partir de 1990, le pays éclate sous le coup des poussées sécessionnistes de la Slovénie, de la Croatie…

Pour résumer, ces poussées s’expliquent par les identités religieuses de ces nations (la Slovénie est catholique, la Serbie orthodoxe, la Bosnie en grande partie musulmane…), que complique la présence de nombreuses minorités, mais aussi par des histoires plus ou moins originales (présence ou non de la Turquie dans le passé). C’est une situation extrêmement complexe que celle de cette imbrication extrême de religions et de nationalités.

Rapidement, les pays de la CEE (qui sont en réalité divisés sur la question) reconnaissent l’indépendance de la Slovénie et de la Croatie.

S’ensuit une guerre civile (encore qu’il ne soit pas si simple de la nommer ainsi) en Bosnie, déchirée par les rivalités entre minorités, des rivalités exploitées par les Croates et les Serbes. Cette guerre est marquée par la douloureuse question de « l’épuration ethnique », de la « purification ethnique », qui consiste à massacrer, déplacer, chasser, tuer ceux d’une autre ethnie (ou « nation »), pour rendre plus « homogène » le peuplement d’une région.

Cette situation est ressentie comme intolérable par de nombreux intellectuels européens qui se désolent de cette barbarie en plein cœur de l’Europe à une heure d’avion des grandes capitales européennes.

Pourtant la communauté internationale a du mal à réagir, et l’ONU à intervenir. Les raisons en sont complexes : les Russes bloquent ainsi toute évolution car ils soutiennent les Serbes qui sont les principaux accusés dans cette histoire (et qui partagent avec eux la religion orthodoxe).

En 1995, la Bosnie est pacifiée, mais les accords de Dayton aboutissent à sa division entre une partie regroupant les Serbes et une autre confiée à la Fédération croato-musulmane (dont la capitale est Sarajevo, ville symbole des ces années de crise).

 

2. La guerre du Kosovo
En 1999, l’Otan (alliance militaire regroupant la majeure partie des pays occidentaux et dans laquelle les Etats-Unis ont naturellement une grande influence) intervient au Kosovo, région de la Serbie majoritairement constituée de musulmans (on est proche de l’Albanie musulmane), mais avec une minorité orthodoxe (la région abrite un lieu fondamental dans l’histoire de la Serbie).

La situation est celle d’une nouvelle épuration ethnique dont les musulmans semblent encore une fois (après les Bosniaques) être les victimes. L’Otan (essentiellement ici l’aviation américaine) bombarde la capitale serbe pour obliger Milosevic à céder. L’intervention dans laquelle le président Clinton s’est beaucoup investi aboutit à l’envoi de représentants de l’ONU pour gérer provisoirement la région (5 ans après la situation est toujours difficile sur le terrain, comme le rappelait récemment celui qui avait été chargé par l’ONU de gérer la situation, Bernard Kouchner).

Cette crise est donc la seconde crise grave au cœur de l’Europe des années 90. On notera le rôle des medias qui ont fortement poussé à une mobilisation de l’opinion publique (on pense aux réfugiés Kosovars sur la route).

 

3. L’ex-Yougoslavie en 2004
Aujourd’hui la situation des pays issus de l’ex-Yougoslavie est très contrastée. En 2004, la Slovénie a adhéré à l’Union Européenne. C’est d’ailleurs un des plus riches pays (si l’on considère le revenu par habitant) de ceux qui ont rejoint l’UE en 2004.

Il est question de l’adhésion de la Bosnie-Herzégovine à l’UE pour 2015.

Milosevic est décédé le 11 mars 2006.

Sur le terrain la situation n’est pas parfaite, les tensions demeurent entre communautés. Enfin, signe des temps, la Croatie, un des premiers Etats nouveaux issus de l’ancienne Yougoslavie, est devenu une des destinations touristiques phares des Européens et en particulier des Français.

L’essentiel

Dans les années 1990, les Balkans connaissent une crise sans précédent, avec la crise en Yougoslavie et la guerre en Bosnie, puis la guerre du Kosovo. Le problème des minorités et des identités religieuses est au cœur des conflits, qui vont jusqu’à l’épuration ethnique.

Aujourd’hui, la situation reste contrastée et des tensions demeurent.
La Slovénie a adhéré à l’UE, la Croatie est devenue une destination touristique phare.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents