Les composantes d'un bulletin de paie - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les composantes d'un bulletin de paie

Objectifs : les ressources humaines créent de la valeur pour l'entreprise. En contrepartie, les salariés sont rémunérés. Le bulletin de salaire prouve cette rémunération. Quelle est la composition d'un bulletin de salaire ?

1. Le bulletin de salaire
Ce document prouve que le salarié a travaillé dans l'entreprise. Au moment de la retraite, il est important de posséder ce document pour justifier les droits à la retraite.

2. Le salaire brut
Le salaire brut est composé de trois éléments :


Salaire brut

Salaire
de base

Heures
supplémentaires

Primes


Le salaire de base est défini dans le contrat de travail. Il est égal à :
nombre d’heures x taux horaire de rémunération.
Ces deux notions sont réglementées. En France, la durée hebdomadaire du travail est de 35 heures. Également, le taux horaire de rémunération ne peut être inférieur au SMIC, c’est-à-dire le salaire minimum interprofessionnel de croissance (8,44 € au 1er juillet 2007). Ce taux est généralement modifié le 1er juillet de chaque année en fonction du niveau de l’inflation et de la volonté politique du gouvernement.

Une prime est un complément de salaire. Certaines primes sont d’ordre général (exemple : la prime d’ancienneté), d’autres sont spécifiques à des secteurs d’activité (prime de salissure ou prime de risque). En tant que complément de salaire, les primes sont soumises aux cotisations sociales et donc intégrées au salaire brut.

Une indemnité représente le remboursement de frais engagés par le salarié. Les indemnités ne sont pas soumises aux cotisations sociales et donc ne sont pas intégrées au salaire brut.

3. Les cotisations sociales
a. Cotisations sociales salariales
L'employeur effectue, pour le compte du salarié, un certain nombre de retenues, qu'il reversera à différents organismes sociaux tels que :

la sécurité sociale ou URSSAF (union de recouvrement des cotisations de Sécurité sociale et d’allocations familiales) : cet organisme couvre des risques tels la maladie, la maternité, les accidents du travail, la vieillesse ;

les ASSEDIC (association pour l’emploi dans l’industrie et le commerce) : les cotisations versées contribuent à financer les aides qui sont octroyées aux travailleurs momentanément privés d'emplois (chômeurs) ;

les caisses de retraite complémentaire (ARRCO – association pour le régime de retraite complémentaire des salariés – ou AGIRC – association générale des institutions de retraites des cadres – ) : les cotisations qui leur sont versées sont destinées à attribuer aux salariés parvenus à la retraite un complément de retraite.

b. Charges patronales
L'employeur participe de son côté à la protection sociale en effectuant des versements aux différents organismes sociaux. Ces cotisations constituent pour l'employeur les charges dites charges patronales.

c. Calcul des cotisations sociales
La base de calcul des cotisations sociales est généralement le salaire brut. Toutefois, pour certaines cotisations, la base de calcul est limitée au plafond de sécurité sociale. En 2007, le plafond est de 2 682 € pour un mois. Par exemple, un salarié ayant un salaire brut de 3 000 € aura, pour les cotisations plafonnées, une base de calcul de 2 682 € et non de 3 000 €.

L’employeur verse aux organismes sociaux (URSSAF, ASSEDIC et caisse de retraite complémentaire), pour le compte du salarié, les cotisations sociales salariales. Il participe également au financement de la protection sociale en versant les charges patronales.

4. Le salaire net et coût du travail
Le salaire net est le salaire effectivement perçu par le salarié. Les charges patronales concernent uniquement l’employeur et n’entrent donc pas dans le calcul du salaire net. Le salaire net représente en moyenne 80 % du salaire brut.

Le coût du travail représente le salaire brut + les charges patronales.

Le salaire net représente environ 55 % du coût du travail. Ce qui signifie que pour un montant de 100 € versé au titre des charges de personnel, seulement 55 € iront au salarié ; le reste (cotisations sociales salariales et charges patronales) allant aux organismes sociaux pour financer la protection sociale.

L'essentiel

Le bulletin de salaire prouve que le salarié a travaillé dans l'entreprise.
Le salaire de base est le salaire défini dans le contrat de travail.
                Salaire de base = Nombre d’heures x Taux horaire

Le salaire brut est le salaire de base augmenté de compléments de salaire. 
                Salaire brut = Salaire de base + Heures supplémentaires+ Primes

La base de calcul des cotisations sociales est généralement le salaire brut. Toutefois, pour certaines cotisations, la base de calcul est limité au plafond de sécurité sociale. 
                Cotisation sociale = Base de calcul x Taux

Le salaire net est le salaire perçu par le salarié. 
                Salaire net = Salaire brut – Cotisations sociales salariales

Le coût du travail est le coût global des charges de personnel pour l'employeur. 
                Coût du travail = Salaire brut + Charges patronales

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents