Les circuits inductifs RL - Cours d'Electricité avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les circuits inductifs RL

Une bobine est caractérisée par son inductance.
Une bobine placée dans un circuit à courant alternatif, s'oppose au passage du courant en présentant une réactance inductive, d'où le déphasage de 90° entre la tension à ses bornes et le courant qui la traverse.

Dans la pratique, il est très rare que la bobine soit seule dans un circuit.

Elle est souvent raccordée à une résistance pour former un circuit appelé circuit inductif ou tout simplement circuit "RL" (résistance-bobine).

Chacun des composants R et L réagit de façon différente dans un même circuit, il est intéressant d'étudier comment ils interviennent dans le fonctionnement d'un circuit inductif.

On peut se demander:

  • quelle est l'opposition totale présentée par ces composants,
  • quel est le déphasage entre la tension appliquée,
  • et le courant du circuit et quelle est la puissance totale qui doit être fournie au circuit.

Cette étude sera l'occasion de répondre à toutes ces questions, puisqu'il traite du comportement d'un circuit constitué d'une résistance et d'une bobine.

Vous verrez le fonctionnement:

  • d'un circuit dont la résistance et la bobine sont raccordées en série,
  • d'un circuit dont la résistance et la bobine sont raccordées en parallèle.

Après avoir parcouru cette étude, vous devriez être en mesure de bien comprendre le comportement des circuits dont la résistance et la bobine sont raccordées soit en série, soit en parallèle. Vous savez maintenant que ce comportement est caractérisé, entre autres, par :

  • l'impédance,
  • le déphasage,
  • différentes puissances,
  • le facteur de puissance.

Voici quelques énoncés résumant ce comportement :

L'impédance est la mesure de l'opposition totale d'un circuit au passage d'un courant alternatif. Pour un circuit inductif RL, l'impédance résulte de l'effet combiné de la résistance et de la réactance inductive.

Le déphasage d'un circuit RL se mesure par un angle compris entre 0 et 90° et est caractérisé par un retard du courant total par rapport à la tension d'alimentation. Pour se rappeler cette relation de phase, il suffit de mémoriser l'acronyme "ELI".

Il y a trois types de puissances dans un circuit RL :

  • la puissance active,
  • la puissance réactive,
  • la puissance apparente.

La relation entre ces dernières peut être représentée graphiquement par un triangle des puissances ou exprimée mathématiquement par l'équation : S2 = P2 + QL2

Le facteur de puissance d'un circuit RL est un facteur inductif et il est déterminé par le rapport entre la puissance active et la puissance apparente du circuit. Ce facteur de puissance est un nombre décimal compris entre 0 et 1.

Outre ces quelques énoncés, il apparaît intéressant de récapituler, sous forme de tableau comparatif, les principales notions qui distinguent un circuit RL en série d'un circuit RL en parallèle.

Tableau comparatif des deux types de circuits RL :

Ce tableau comparatif met fin à cette étude portant sur les circuits inductifs. Une étude vous permet d'apprendre les caractéristiques d'un autre type de circuit, à savoir celles des circuits capacitifs.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents