Les Carolingiens - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les Carolingiens

Quels sont les apports carolingiens dans le développement de l'Empire franc ?
1. Les premiers Carolingiens
a. Des maires du palais à Charles Martel
Les premiers Carolingiens sont maires du palais et ducs d'Austrasie. L'un d'eux, Pépin d'Héristal, parvient, lors de la bataille de Tertry en 681, à s'imposer aux trois royaumes francs : Austrasie, Neustrie et Bourgogne.

Son fils, Charles Martel qui donne son nom à la dynastie carolingienne, réduit les Neustriens et les Aquitains à l'obéissance. A l'extérieur, il combat les Frisons et les Saxons de Germanie mais son plus grand succès est d'avoir arrêté en 732, les Arabes à Poitiers, évitant ainsi à l'Europe chrétienne une domination musulmane.
b. La dignité royale de Pépin le Bref (741-768)
Son fils et successeur Pépin le Bref fait alliance avec le pape Etienne II, qui lui conseille de prendre la couronne royale en 751. Quelques années plus tard, en 754, c'est le pape lui-même qui le sacre à Saint-Denis. En échange, Pépin le Bref doit protéger Rome contre l'invasion des Lombards à qui il confisque d'ailleurs rapidement l'exarchat de Ravenne qu'il remet ensuite au Saint-Siège, ce don marque la naissance des États pontificaux.
c. Le règne de Charlemagne (768-814)
Son génie politique et militaire, sa piété sincère et son souci constant de s'instruire font de Charlemagne, le plus éminent des Carolingiens. Il agrandit son territoire vers l'Allemagne du Nord en particulier la Saxe, vers l'Italie dont il porte la couronne et vers l'Espagne où il crée la Marche d'Espagne après plusieurs échecs dont celui de Roncevaux.

Pour consolider ses frontières, il doit lutter contre des peuples d'Europe de l'Est, notamment les Avars et les Slaves et d'Europe du Nord, les Scandinaves.

Son prestige lui vaut les honneurs de tous les autres souverains, prestige qui s'accroît encore lorsque le pape lui confère la dignité d'empereur en déposant sur sa tête la couronne impériale le 25 décembre 800, en la basilique Saint-Pierre de Rome. L'Empire d'Occident disparu en 476 est alors ressuscité.
2. La dislocation de l'Empire carolingien
a. Le partage de l'Empire
Après la mort de Charlemagne, la faiblesse des princes, les complots des grands aristocrates et les invasions barbares conduisent au démembrement de l'Empire.

Le fils et successeur de Charlemagne, Louis le Pieux, très dévoué à l'Église manque d'énergie et doit partager son empire entre ses fils, ce qui génère une série de révoltes. Il meurt en combattant contre ses enfants.

L'empereur Lothaire, fils aîné et successeur de Louis le Pieux est combattu par ses deux frères Louis et Charles, qui resserrent leur alliance par les serments de Strasbourg en 842. Les pourparlers aboutissent au traité de Verdun en 843 qui partage l'empire en trois :  
• Louis le Germanique reçoit l'Allemagne
• Charles le Chauve reçoit la Francie occidentale (qui correspond à la Neustrie, l'Aquitaine, l'Austrasie occidentale et le nord de la Bourgogne)
• Lothaire conserve le titre impérial et reçoit une bande de territoire s'étendant de la Méditerranée à la Mer du Nord soit de l'Italie à la Frise en passant par la Lotharingie.
b. Les invasions normandes
Sous le règne du faible Charles le Chauve, les Normands venus de Scandinavie, envahissent la France par mer et en remontant ses principaux fleuves et la soumettent à de nombreux pillages. Charles le Chauve préoccupé par le maintien dans ses possessions, de la Lotharingie (Lorraine actuelle) et soucieux de conserver sa couronne, achète à prix d'or la retraite des envahisseurs.

Mais ils reviennent sous les règnes de ses successeurs : Louis le Bègue, Louis III et Carloman, et, en 885, font le siège de Paris. Charles le Gros, qui a pourtant réussi à reconstituer une dernière fois l'unité de l'ancien empire, préfère payer les envahisseurs que de leur livrer bataille.

Indignés, les Grands, le déposent en 887 et la France se donne un roi, en la personne d'Eudes, descendant du grand seigneur Robert le Fort.
3. Les derniers Carolingiens (887-987)
a. L'affaiblissement du pouvoir carolingien
A partir du règne de Eudes et pendant tout le Xe siècle, les descendants de Robert le Fort et de Charlemagne se disputent le pouvoir. A ces querelles familiales, il faut ajouter la menace d'invasion scandinave et l'incapacité des Carolingiens à y faire face. En outre, les derniers carolingiens ne règnent pas suffisamment longtemps pour imposer une politique efficace sur le long terme.

Ce sont tous ces facteurs réunis qui affaiblissent considérablement le pouvoir carolingien et conduisent à la disparition de la dynastie à la fin du Xe siècle.
b. L'avènement de la dynastie capétienne
À la mort du dernier roi carolingien Louis V, les Grands et le clergé élisent en 987 un Robertien, Hugues Capet, qui fonde la dynastie des Capétiens.

En même temps triomphe le régime féodal, caractérisé par les fiefs, l'hérédité des charges, les relations de suzerain à vassal et la multiplication des châteaux forts.
L'essentiel

Charles Martel et ses descendants agrandissent considérablement leur royaume. Avec le couronnement impérial du plus illustre d'entre eux, Charlemagne, Ils contribuent à ressusciter l'Empire d'Occident.

Mais l'unité est de courte durée car à la mort de Charlemagne (814), l'Empire est démembré. Cependant, il faut attendre 843 et le traité de Verdun pour son partage définitif.

Les invasions normandes affaiblissent considérablement les Carolingiens car au lieu de les combattre, ils leur achètent la paix. Cette politique indigne les Grands du royaume et précipite la fin de la dynastie.
Repères

681 : Victoire de Tertry, Pépin d'Héristal s'impose aux trois royaumes francs
732 : Charles Martel arrête les Arabes à Poitiers
751 : Pépin le Bref devient roi
800 : Charlemagne est couronné empereur
843 : Partage de l'empire au traité de Verdun
887 : Dislocation définitive de l'ancien empire carolingien
987 : Élection d'Hugues Capet sur le trône de France

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents