Le retard de développement en Afrique - Cours de Géographie avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le retard de développement en Afrique

L’Afrique est le deuxième continent le plus peuplé du monde. Sa population est jeune et elle possède des matières premières abondantes. Pourtant, trente et un des cinquante et un pays les moins avancés du monde (PMA) sont situés en Afrique. Quels sont les handicaps qui freinent le développement ? Le niveau de développement est-il le même sur l’ensemble du territoire ? Des espoirs de développement sont-ils permis ?
1. Les faiblesses du développement
a. Le développement économique
70% de la population africaine tire l’essentiel de ses revenus de l’agriculture. Il faut nourrir une population qui augmente, or l’agriculture vivrière a une faible production (outils peu perfectionnés, engrais peu utilisés et irrigation qui reste rare). Les grandes plantations mécanisées n’occupent que le littoral et ces cultures sont destinées à l’exportation. L’Afrique détient d’importantes quantités de matières premières mais celles-ci ne sont pas toujours exploitées. L’Afrique représente moins de 1% de la production industrielle mondiale, sous-industrialisée, elle ne transforme pas ses richesses.

De plus l’ensemble du continent représente moins de 2% du commerce mondial. Certains pays sont dépendants de l’exportation d’une seule ressource et dépendant des prix mondiaux. C’est par exemple le cas de la production de coton au Soudan ou du pétrole pour le Gabon. C’est aussi le continent le plus endetté vis-à-vis des pays riches.
b. La pauvreté, un frein au développement
L’Afrique est le plus pauvre des continent, les vingt-quatre pays les plus pauvres du monde en 2004 sont africains. Une majorité de la population vit avec moins de deux euros par jour ! Les faibles revenus entraînent la malnutrition qui peut être accentuée par des famines, dans les pays en guerre ou touchés par la sécheresse.

L’Afrique est le continent le plus touché par le Sida et autres épidémies (paludisme, tuberculose…). 70% des malades du Sida dans le monde vivent en Afrique Subsaharienne. L’espérance de vie est la plus faible du monde (53 ans) et la mortalité infantile la plus élevée. Les enfants ne sont pas tous scolarisés, le nombre d’analphabètes reste important. Tous ces indicateurs permettent de comprendre pourquoi l’IDH en Afrique est très faible. Parmi les cinquantre et un pays les moins avancés, on trouve une majorité - trente et un - de pays africains.
2. Un développent inégal
a. Des ensembles régionaux au développement inégal
- Une Afrique plus développée se situe au Nord et au Sud du continent.
- Le Maghreb a un IDH moyen. L’agriculture, les hydrocarbures, le tourisme sont des atouts importants. Les échanges avec l’Europe favorisent le développement de ces activités.
- L’Afrique du sud apparaît comme une puissance régionale. Son dynamisme s’appuie sur ses ressources minières (or, diamant…) qui ont favorisé le développement de grandes multinationales. Mais après l’Apartheid, les populations noires sont toujours les plus pauvres et les plus démunies.
- L’Afrique sahélienne présente tous les caractères du sous-développement ; états isolés, loin des littoraux, souvent gravement touchés par des guerres et de longues sécheresses. Ce qui occasionne de terribles famines dans des régions où l’agriculture est très peu productive.

- Une Afrique en situation intermédiaire où des zones littorales dynamiques qui possèdent des ressources (la Côte-d’Ivoire, le Nigéria) constrastent avec les espaces intérieurs de la zone équatoriale. Cette Afrique équatoriale connaît le Sida, la guerre, la faim. C’est le cas, par exemple, de la République du Congo ou de l’Ouganda.
b. Des espoirs
Depuis les années 1960, la situation sociale (revenu par habitant, mortalité infantile, taux d’alphabétisation) s’est améliorée. Chaque fois qu’un Etat essaie d’améliorer les conditions de vie de sa population, les progrès enregistrés sont encourageants, que ce soit l’épidémie du Sida en Ouganda ou la question alimentaire au Sénégal. L’Afrique ne refuse pas le développement, elle manque de moyen et la forte croissance démographique est un handicap.

Mais elle possède des atouts et avec une forte coopération internationale, des espoirs sont permis. Elle possède 15% des terres cultivables du monde mais seulement 4% sont mises en valeur. Elle détient des réserves considérables en pétrole et en matières premières, une faune et une flore riche et multiple. Sa population jeune et dynamique est de plus en plus ouverte sur le monde. On peut donc parler aujourd’hui d’une Afrique en réserve de développement.
L’essentiel

L’Afrique est le continent le moins développé du monde. La pauvreté, le retard économique freinent son développement. Le Nord et le Sud de l’Afrique se développent plus vite que l’Afrique tropicale. Toutefois, ce continent possède des atouts et avec une aide internationale, il peut espérer améliorer le niveau de vie de ses habitants.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents