Le récit de science-fiction - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le récit de science-fiction

Objectif : Le récit de science-fiction est un genre romanesque qui, comme son nom l’indique, représente un mélange savant de réalités scientifiques, technologiques et d’imaginaire.
Quelles sont les spécificités d’un récit de science-fiction ?
1. Les origines du genre
La science-fiction est un genre littéraire récent, puisqu’elle est née à la fin du XIXe siècle avec la révolution industrielle. Appelée alors « anticipation scientifique », elle présentait des lendemains enchanteurs où l’humanité, délivrée du travail et des soucis matériels, pouvait s’épanouir librement.

Le terme de « science-fiction » vient des Etats-Unis où le genre a connu un vif succès et un développement important au XXe siècle ; le genre s’est alors enrichi par l’abord de thèmes plus variés.

Ex. : Ray Bradburry est l’un des auteurs américains les plus connus du genre. Dans Fahrenheit 451 (1953), il imagine un monde futur régi par des lois drastiques et dans lequel les livres seraient interdits. Il a aussi écrit Chroniques martiennes (1950).

2. Le récit de science-fiction en France
a. Au XIXe siècle
Au XIXe siècle, l’un des plus grands auteurs de romans d’anticipation est Jules Verne. Il fait preuve dans ses œuvres d’une grande connaissance des sciences et des technologies de son époque ainsi que d’un don visionnaire qui lui permet d’imaginer les progrès futurs de la science et de la société.

Dans Le Voyage au centre de la Terre (1864), Jules Verne traite de géologie en décrivant des volcans. Il évoque la possibilité des voyages dans l’espace avec De la Terre à la lune (1865). Dans Vingt mille lieues sous les mers (1870), il imagine des sous-marins utilisant la radioactivité comme mode de propulsion.

b. Au XXe siècle
Au XXe siècle, d’abord dépréciée par la critique littéraire qui la considère comme un genre mineur, la science-fiction connaît un nouvel engouement grâce notamment à René Barjavel qui a écrit Ravage (1943), La Nuit des temps (1968) et bien d’autres récits encore. Ces romans dépeignent un univers doté d’une technologie avancée où l’homme est dominé par les machines. L’auteur pose ainsi les inquiétudes associées aux évolutions technologiques.

La Planète des Singes (1963), écrit par Pierre Boulle, aborde le thème de la conquête spatiale et permet de s’interroger sur les intelligences humaines et animales et de dénoncer la cruauté de l’homme. Remportant un vif succès, il a été adapté au cinéma à deux reprises par des réalisateurs américains comme Tim Burton.

3. Les caractéristiques du genre
Le récit de science-fiction ne répond pas à des critères stricts de construction ; il n’a pas de structure propre et peu donc prendre différentes formes comme le roman ou la nouvelle.

Ce type de récits raconte des événements fictifs qui se déroulent souvent dans un univers différent de celui du lecteur, soumis à des lois scientifiques ou à des innovations technologiques.

Le récit de science-fiction exploite un développement possible ou imaginaire du progrès scientifique, ou bien il met en évidence un aspect inquiétant du monde actuel :

  • l’action se déroule sur la Terre ou dans l’espace ;
  • elle est située le plus souvent dans l’avenir, parfois dans le passé, ou dans un temps fictif où se mêlent passé, présent et avenir ;
  • les personnages peuvent être des hommes ou des créatures imaginaires.

Les récits de science-fiction transportent le lecteur dans un monde fictif pour l’amener à s’interroger sur certaines conséquences du progrès scientifique et technologique et donc sur les éventuels dangers qui le menacent, tels que la pollution généralisée, la guerre atomique, les manipulations génétiques, l’autonomie des robots, les contacts avec des êtres différents. Ils donnent les moyens de comprendre les phénomènes étonnants auxquels nous assistons ainsi que de réfléchir sur le devenir de l’humanité.

Difficultés

Il ne faut pas confondre le récit de science-fiction et le récit fantastique.

Le récit fantastique a pour but de créer l’angoisse chez le lecteur. Son cadre est réaliste, il appartient au quotidien. Mais un phénomène surnaturel, inexplicable survient et plonge alors le héros dans le doute jusqu’à l’épouvante.

Les motifs fantastiques les plus courants sont :
- le monstre (vampire, fantôme, etc.) ;
- l’objet ou la statue soudain animée ;
- la métamorphose de l’homme en animal ;
- la perturbation de l’espace et du temps.

Le Horla (1887) de Maupassant et La Vénus d’Ille (1837) de Mérimée sont des récits fantastiques du XIXe siècle.

L’essentiel

Le récit de science-fiction est un genre romanesque qui existe depuis le XIXe siècle. Il a été inspiré par l’essor de l’industrie et les innovations technologiques.

Il raconte des événements imaginaires qui se déroulent dans un univers commandé par des lois scientifiques. Il permet de trouver des réponses aux grandes questions et inquiétudes que posent le futur ou les découvertes scientifiques réalisées et à venir.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents