Le putsch de la brasserie et Mein Kampf - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le putsch de la brasserie et Mein Kampf

Quel est le parcours politique d'Adolf Hitler avant son arrivée au pouvoir ?
1. Le contexte de la tentative de prise de pouvoir d'Hitler
a. Le contexte de l'après-guerre : un contexte favorable
En 1919, l'Allemagne se dote d'une nouvelle constitution qui instaure un régime républicain.
Mais confrontée aux diffcultés économiques et politiques d'après guerre, la jeune République, se heurte rapidement à l'extrême gauche révolutionnaire et aux nationalistes.

Le camp anti Weimar réunit à la fois des nostalgiques de l'Empire, des anciens combattants, des petits bourgeois appauvris et des ouvriers au chômage. Les conditions de gouvernement sont donc difficiles d'où une grande instabilité ministérielle qui fragilise un peu plus le régime.

A cela s'ajoute les difficultés économiques liées à la très forte inflation qui paralyse l'économie allemande depuis la fin de la guerre. Cette inflation atteint en 1923 un tel niveau que les Allemands la qualifient  d'année "inhumaine". Cette monté vertigineuse, due à l'occupation de la Ruhr par les Français, désorganise complètement l'économie allemande et plonge le peuple dans une grande misère. 
b. 1923 : la tentative de putsch d'Adolf Hitler et son échec
Fondé à Munich, en 1919, par Anton Drexler, le parti national-socialiste des travailleurs allemands (N.S.D.A.P.), ou parti nazi, est à ses débuts un petit groupe encourageant la révolution nationale.

En juillet 1921, un adhérent de la première heure, Adolf Hitler, prend la tête du mouvement et le réorganise afin d'en faire progressivement un instrument de pouvoir.

Ainsi il le dote d'un organe de presse, le Völkische Beobachter (l'Observateur populiste), puis d'une formation paramilitaire, les S.A. , sections d'assaut dont la fonction est double : assurer le service d'ordre perturber les réunions des adversaires politiques, en particulier celles des communistes.

En 1923, le parti organise à Munich son premier congrès. A cette occasion, Hitler affirme sa volonté d'abattre la République de Weimar. Et le 8 novembre de la même année, il tente, aidé de quelques militants, de s'emparer du pouvoir à Munich, mais cette tentative de putsch échoue. On parle de putsch de Munich ou de " putsch de la brasserie ".
2. Mein Kampf et l'idéologie nazie
a. La rédaction de Mein Kampf
Hitler est condamné à cinq de prison ferme mais il n'en effectue que neuf mois. Il profite de cette période de détention pour dicter à son compagnon de cellule, Rudolf Hess, ses idées, il intitule l'ensemble : Mein Kampf (Mon combat).

Il entreprend cette rédaction afin de fixer ses idées, ses projets politiques et ses ambitions pour le parti, en somme, il annonce son programme et en l'inscrivant dans un ouvrage, il entend lui donner un caractère plus "rationnel". Le livre est publié, à sa sortie de prison, en 1925.
b. Les théories d'Hitler
Dans cet ouvrage, Hitler développe ses théories sur la vision qu'il a du monde.
Pour lui, l'Allemagne doit d'abord être le fer de lance de la lutte contre le " judaïsme international ", car, à ses yeux, les Juifs veulent établir leur domination sur le monde tout en affaiblissant et détruisant les races pures comme par exemple celle des Aryens, dont les Allemands font partie.

C'est pour ce peuple aryen que l'Allemagne d'Hitler doit entreprendre la conquête de territoires situés à l'Est de l'Europe et considérés comme "l'espace vital" du peuple allemand. Dans cette optique, l'Allemagne doit conduire la lutte contre le communisme en expansion et donc contre l'URSS.

Sur le plan intérieur, Hitler estime que l'Allemagne doit être dotée d'un pouvoir fort avec à sa tête un chef qui détient tous les pouvoirs. Au sein du parti nazi commencent à apparaître les premiers signes du culte de la personnalité du chef.

Ce culte de la personnalité est présent en filigrane dans Mein Kampf, puisque Hitler s'y présente comme le chef naturel qui pourrait rétablir l'Allemagne dans sa puissance et au rang qu'elle mérite.
L'essentiel

L'Allemagne des années 20 offre un contexte favorable à la montée en puissance d'Adolf Hitler par le contexte d'après guerre.

Le nouveau régime, celui de la République de Weimar, est en effet né de la défaite et est peu soutenu par les Allemands. C'est dans ce contexte qu'Adolf Hitler prend la direction du parti national-socialiste ou parti nazi en lui fixant comme objectif de renverser la République de Weimar pour créer un régime fort, capable de résoudre la crise sociale et économique.

Après une tentative échouée de prise de pouvoir en1923, Hitler est arrêté et emprisonné. Il profite de cette période de détention pour consigner dans un ouvrage publié en 1924 et intitulé Mein Kampf, dans lequel il expose sa vision d'une Allemagne forte et puissante.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents