Le Procès de Nuremberg - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le Procès de Nuremberg

1. L’organisation du procès
Devant la barbarie des nazis, la nécessité de punir les crimes qui ont été commis apparaît très vite aux Alliés. Au nom des prisonniers tués, des populations civiles maltraitées, affamées, torturées, des millions de Juifs, Tziganes, communistes, homosexuels, handicapés déportés, le procès de Nuremberg revêt une signification lourde de sens.

En août 1945, les Alliés établissent avec les accords de Londres les modalités du tribunal.

• Le tribunal doit se tenir à Nuremberg, la ville symbole du pouvoir nazi.
• Quatre juges représentant les quatre nations victorieuses sont désignés : un américain, un britannique, un russe et un français.
• Aucun nazi ne peut plaider en tant qu’avocat.
• Vingt-quatre personnalités nazies doivent être jugées, du moins celles qui ont pu être arrêtées, tandis que d’autres ont échappé aux armées alliées.
Le procès s’ouvre le 20 novembre 1945 et s’achève le 10 octobre 1946.
L’essentiel

Le procès de Nuremberg est décidé dès 1945. Il dure de novembre 1945 à octobre 1946. Il doit juger et punir les criminels nazis. Il s’agit d’une nécessité pour tous ceux qui ont eu à subir le joug et la barbarie nazis. Le monde cherche à comprendre ce qui a pu arriver et comment cela a été possible.

2. Le procès
Les chefs d’accusation retenus contre les dignitaires nazis sont au nombre de trois.
• D’abord, ils sont jugés pour crimes contre la paix pour avoir décidé, préparé et organisé la guerre. 
• Ensuite, ils doivent répondre devant le tribunal des crimes de guerre perpétrés, comme les exécutions de prisonniers, le non respect des règles établies par la Convention de Genève... 
• Enfin, la dernière mise en accusation apparaît pour la première fois, il s’agit du crime contre l’humanité, c’est-à-dire les déportations dans les camps de concentration et d’extermination et le massacre systématique de populations désarmées.

De plus, quatre organisations sont déclarées criminelles et le simple fait d’en avoir été membre est un crime. Il s’agit du NSDAP, parti nazi, des SS (garde rapprochée de Hitler, qui officie aussi dans les camps d’extermination), du SD (service de sécurité) et de la Gestapo (police politique).

Les accusés sont les plus importants dignitaires nazis comme Hermann Göring, Rüdolf Hess (qui faisait partie du conseil de défense du Reich), Joachim von Ribbentrop (membre de l’état-major, partisan de la guerre contre l’URSS)…
Les peines sont diverses. Certains sont acquittés, d’autres condamnés à la prison à perpétuité. Douze dignitaires nazis sont condamnés à mort.

L’essentiel

Un nouveau chef d’accusation est prévu lors de ce procès : le crime contre l’humanité. Les dignitaires nazis arrêtés sont jugés et condamnés à des peines allant de la prison à perpétuité à la condamnation à mort. Certains sont acquittés.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents