Le pillage économique dans l'Europe allemande - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le pillage économique dans l'Europe allemande

Comment l'Allemagne opère-t'elle le pillage économique des pays conquis ?
1. L’Europe pillée
a. Le pillage matériel
Le pillage se fait au nom du droit du vainqueur sur le vaincu, ou encore, au nom de la "supériorité de la race aryenne sur les races inférieures".

Les nazis réquisitionnent matières premières, produits industriels et denrées alimentaires. Les pays occupés participent ainsi à l'effort de guerre allemand.

Les pays d'Europe centrale ou orientale fournissent le Reich par le biais du travail forcé et d'un pillage systématique de leurs ressources naturelles comme par exemple le pétrole roumain. Dans les pays d'Europe occidentale au fort potentiel industriel, le Reich impose l'augmentation de la production.

Dans le nord-est de la France, l'occupant allemand va jusqu'à confisquer des terres agricoles pour les donner à des fermiers allemands.

L’art n’échappe pas à cette logique de pillage, ainsi de nombreuses œuvres d'art sont-elles confisquées par les nazis à travers toute l'Europe.
b. L’exploitation des hommes
L'est de l'Europe est considérée comme "l'espace vital" du Reich et ses populations à traiter comme des esclaves. L'exemple de la Pologne est particulièrement significatif et dramatique : une véritable "purification ethnique" est mise en œuvre et 1,5 million de paysans polonais sont chassé de chez eux.

En outre, à partir de 1942, le pouvoir allemand réquisitionne la main-d'œuvre des territoires conquis mais aussi sur son propre territoire (allongement de la semaine de travail à 49 heures) pour participer à son effort de guerre. Ainsi de véritables rafles de travailleurs sont organisées, les prisonniers de guerre sont également utilisés.

La France de Vichy, après avoir mis en place sans succès une campagne de propagande pour inciter les Français à aller travailler en Allemagne, crée en 1943 le STO, le Service du Travail Obligatoire. Les hommes de 21 à 23 ans sont obligés d'aller travailler en Allemagne. Au total, ce sont environ sept millions d'étrangers qui travaillent en Allemagne en 1944.
c. Le pillage financier
La domination financière s'exprime par la toute-puissance du Mark. En effet, l'Allemagne impose à tous les pays occupés un taux de change très élevé pour la France par exemple : 1 Mark est échangé à 20 francs.

Les pays occupés doivent payer les frais d'occupation de l'armée allemande, ces frais s'élèvent pour la France à 400 millions de francs par jour.
2. Les conséquences sur les populations européennes  
a. Des populations exploitées
Tout ceci appauvrit considérablement les populations des territoires occupés et favorise la pénurie des produits vitaux (bois de chauffage, charbon, blé...).

Le départ obligatoire de travailleurs pour l'Allemagne affaiblit les économies des pays pourvoyeurs et place de nombreuses familles dans une situation de misère extrême.
b. Des populations soumises à la terreur
Les Juifs sont les premières victimes de la politique de préservation de la "race supérieure". En Europe orientale, ils sont confinés dans des ghettos : quartiers exigus dont ils ne peuvent sortir, ils y sont sous-alimentés, privés de soins médicaux, et condamnés à un lent dépérissement. Ils sont victimes de vexations collectives (port de l’étoile jaune, interdiction de lieux…) et peu à peu de déportation avant d'être exterminés dans les camps de la mort.

Les opposants politiques et les résistants des pays occupés sont aussi l’objet d’une traque sans fin, quand ils ne sont pas l'objet d'exécutions sommaires. Les communistes et les socialistes sont les principaux touchés par ces mesures. C'est le cas du socialiste français Léon Blum qui est arrêté, jugé et déporté au camp de concentration de Buchenwald en Allemagne.

Cette traque permanente crée un climat délétère : des individus sont prêts à dénoncer leurs voisins pour obtenir de maigres avantages. Or la délation nuit considérablement à la cohésion nationale.
L'essentiel

Hitler veut assurer la grandeur de l'Allemagne par la conquête de tous les territoires germaniques et de ceux qui sont considérés comme faisant partie de "l'espace vital" allemand. Ainsi en 1940, Goebbels déclare :

"Nous ne nous battons pas en premier lieu pour un ordre nouveau en Europe, mais pour la défense et la sécurité de nos intérêts vitaux."

C’est au nom des intérêts vitaux de la race supérieure que le IIIe Reich se livre au pillage économique des territoires conquis, à l’exploitation de leur main d’œuvre locale et l’élimination des ennemis de la race supérieure, en particulier les Juifs.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents