Le nouveau découpage géopolitique de la planète - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le nouveau découpage géopolitique de la planète

L'essentiel

Depuis 1989 et l'éclatement de l'empire soviétique, les Etats ne sont plus dominés pas l'opposition entre les deux blocs. Désormais, le monde est dominé par un seul « Grand » : les Etats-Unis. Ce pays fait office de bras armé de l'ONU et il est souvent considéré comme le garant de la paix mondiale. Le découpage mondial fait émerger de nouvelles forces (culturelles, religieuses) remplaçant les idéologies toutes-puissantes qui avaient dominé le monde pendant la période de la Guerre froide.

1. Des deux blocs à l'unique leader mondial
a. Depuis 1945, un monde dominé par deux blocs rivaux
Entre 1945 et 1989, la politique internationale était dominée par la rivalité idéologique entre un Ouest capitaliste, dominé par les Etats-Unis et un Est communiste dominé par l'URSS et la Chine. Ce monde bipolaire avait fait trembler le monde face à la menace d'affrontement nucléaire pendant les plus délicates périodes de la Guerre froide (crise des missiles soviétiques à Cuba). Un groupe de pays « non alignés », tentant de se détacher de la tutelle des deux Grands avait voulu rallier les pays qui souhaitaient se démarquer de leur amitié parfois pesante, sans grand succès toutefois. La chute du mur de Berlin et l'implosion du monde communiste ont bouleversé la carte du monde selon deux logiques principales : la fin d'un équilibre des forces dans le monde, désormais dominées par les Etats-Unis et le retour des Nations.
b. Le retour des Nations et les instabilités régionales
Avec l'éclatement de l'ordre établi pendant la période de la Guerre froide, le relâchement de l'ordre mondial a favorisé l'apparition de conflits régionaux (ex-Yougoslavie, Afrique centrale). Dans ces pays, les guerres entre les anciens partenaires nationaux ont pris la forme de conflits entre groupes revendiquant une unité nationale. Cette dernière se traduit par des exactions justifiées par les impératifs d'une prétendue épuration ethnique. L'éclatement de l'URSS et de la Yougoslavie a entraîné la création d'Etats (15 dans le cas de l'URSS) indépendants. Au total, on compte 225 Etats souverains dans le monde.
2. Des ensembles géographiques et politiques recomposés
a. Des alliances destinées à maintenir la stabilité politique
Dans un monde normalisé, les Etats sont quasiment tous membres de l'Organisation des Nations Unies (ONU) qui tente de faire respecter les droits de l'homme et la paix entre les Etats. Elle cherche aussi à favoriser la coopération économique et culturelle entre Etats par le biais d'autres organisations internationales (UNESCO, FAO, CNUCED, OMC, FMI...).
Les alliances politiques et militaires telles que l'OTAN (1949), l'Organisation des Etats Américains (1948), l'ASEAN (1967), l'Organisation de l'Unité Africaine (1963), la CEI (1991), la Ligue arabe (1945) nées de la Guerre froide peuvent servir de point d'appui à la stabilité régionale.
b. La nouvelle carte du monde : des déséquilibres toujours affichés
La nouvelle carte du monde se structure selon trois axes :

– l'Occident industrialisé (dont trois Etats, Etats-Unis, Japon et Allemagne disposent de 52 % du PNB mondial) ;
– un espace nouveau né de la décomposition de l'URSS ;
– un monde communiste chinois de plus d'1,3 milliard d'individus.

Les pays émergents correspondent aux anciens pays du Sud qui se sont engagés dans la voie du progrès économique et de l'indépendance politique et militaire (Brésil, Inde).

c. Emergence des « terres d'incertitudes » (O. Dollfus)
Les pays musulmans sont dans une situation assez particulière : le contrôle des ressources pétrolières leur confère une puissance extraordinaire. Le monde arabo-musulman est considéré comme peu stable dans la mesure où il balance entre le modernisme et l'intégrisme. L'Afrique subsaharienne et une partie des terres d'Amérique latine sont laissées pour compte en raison de leur pauvreté économique et de leur faible niveau de développement. Pourtant, le poids démographique de certains pays tels que le Nigeria et le Bangladesh mériterait sans doute d'être pris en compte dans l'évaluation de la place de ces Etats à l'échelle régionale.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents