Le mode de vie des Français depuis 1995 - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le mode de vie des Français depuis 1995

Quelles sont les caractéristiques du mode de vie des Français depuis le milieu des années quatre-vingt-dix ?
1. « La Seconde Révolution française » assumée (Henri Mendras, sociologue)
a. L'évolution du cadre familial et de la population
La France compte actuellement 60 millions d’habitants. En l’espace de dix sept ans (1988-2005), l’espérance de vie à la naissance s’est allongée de cinq années pour les hommes (76,7 ans) et pour les femmes (83,7 ans). Depuis le début des années quatre-vingt-dix, le nombre de couples mariés a baissé, tandis que le nombre de couples non mariés passait de 1,5 millions en 1990 à 2,4 millions en 2000. Ils représentent aujourd’hui un couple sur six. Le mariage apparaît donc fragile, avec un divorce pour trois mariages en 2000, voire inutile quand on observe qu’un tiers des naissances ont aujourd’hui lieu hors-mariage. Instauré depuis le 15 novembre 1999, le Pacs est un contrat passé entre deux personnes majeures, de sexe différent ou de même sexe, pour organiser leur vie commune. En 2006, 102 000 Pacs ont été signés (8 500 par mois en moyenne).
b. La religion moins présente
Au sortir de la guerre, l’église catholique est très présente : dans les années cinquante, elle baptise neuf enfant sur dix. Depuis une trentaine d’années, le rôle moral de l’église est contesté et les mentalités changent. Une question s’est posée à l’occasion de la mort du pape Jean Paul II en 2005. Assisterait-on à un regain du sentiment religieux ? Pas nécessairement. Aujourd’hui 30 % des Français se disent non croyants. Avec l’immigration, l’islam devient la deuxième religion de France. Mais comme pour la religion catholique la pratique reste minoritaire, même si la communauté musulmane, tout comme la communauté judaïque, devient plus visibles dans la société.
2. Une société de consommateurs multi-facettes
a. Le temps de la consommation et de la culture de masse
La société de consommation continue aujourd’hui de caractériser le mode de vie des Français. Malgré la crise, les ménages ont continué à s'équiper en téléviseurs, magnétoscope, lecteur dvd … . Même chose pour la voiture. En 2007, 87% des foyers français possèdent au moins un véhicule, bien que constructeurs et gouvernement aient dû soutenir le marché. Le processus de diffusion de certains produits est encore d'une rapidité étonnante. C’est par exemple de cas du téléphone portable, de l’ordinateur et de la connexion à Internet. D'autres loisirs se développent : la pratique régulière de sports, le bricolage (en 2007, 82% de la population française pratique le bricolage contre 66% en 2002) et bien sûr les voyages. On note cependant que le taux de départ en vacances connaît depuis le début des années 2000 une légère baisse : 59,7% des Français seulement sont partis en long ou court séjour marchand en 2007, contre 64% en 2003, soit 1,6 millions de personnes de moins.

On assiste donc à une standardisation croissante des loisirs, amplifiée par la culture de masse, qui se caractérise par la diffusion et la consommation en très grand nombre d’objets culturels identiques, à des prix accessibles (disques, films, revues) ou de certains spectacles (concerts rock, pop…).
b. Un même mode de vie pour tous les Français ?
On observe une homogénéisation des modes de vie, c'est-à-dire que tous les Français semblent avoir le même type d’équipement, de loisirs…. Mais l'homogénéisation ne veut pas dire que tous les Français utilisent de la même manière ces équipements. Ainsi, si la télévision est devenue le principal loisir de tous les Français (22 heures par semaine), quelle que soit leur appartenance sociale, la durée d’écoute n’est pas la même : 24 heures pour les ouvriers non qualifiés et 14 heures pour les cadres. De même, les types d'émissions regardées diffèrent. Même chose pour la lecture. Les pratiques culturelles (théâtre, opéra, musées), restent le fait des catégories socio- professionnelles supérieures (cadres, enseignants, professions libérales), car elles ne sont pas abordables pour tout le monde.

On assiste par ailleurs depuis le début des années 2000 à de nouveaux modes de vie, comme par exemple le cas des « bobos », les « bourgeois-bohêmes » qui sont des personnes aisées, parisiennes pour la plupart, votant à la gauche écologiste, ayant de l’affection pour les figures de révoltés (comme Che Guevara), pour les périodes de révolution (mai 68), mais vivant dans un confort bien bourgeois. Un dernier phénomène est également à noter dans le mode de vie des Français : une attention particulière au respect de l’environnement et au développement durable.
L’Essentiel

Depuis les années 80, la France s’est enfoncée dans la crise, ce qui n’a pas empêché le mode de vie des Français de poursuivre les changements amorcés pendant les Trente Glorieuses. On observe depuis la fin du XXème siècle une standardisation des modes de vie malgré la crise toujours présente. Depuis les années 2000, nous assistons à de nouvelles mutations dans les modes de vie de la population française.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents