Le génocide - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le génocide

Comment les nazis sont-ils passés de l'exclusion au génocide des Juifs ?
1. L'idéologie du génocide
On entend par génocide la pratique de l'extermination méthodique et systématique de nations et de groupes ethniques afin de les faire disparaitre.
a. L'antisémitisme, base de la politique nazie
Hitler parle dans Mein Kampf, de la nécessité de se débarrasser des Juifs, tenus pour responsables de tous les malheurs économiques et politiques de l'Allemagne.

Prétextant l'implication des Juifs dans la vie économique et culturelle des pays d'Europe occidentale, les antisémites diffusent dès le XIXe siècle, des théories insultantes à leur encontre. Ils les accusent notamment d'accaparer la richesse, d'appauvrir les chrétiens et de diffuser des idées communistes et révolutionnaires.

Ils répandent également l'idée que les Juifs nuisent aux nations occidentales. Pour préserver la pureté raciale des Allemands, descendants du peuple aryen et rendre ainsi sa grandeur à l'Allemagne, Hitler fait de la résolution du problème juif sa priorité.
b. De l’exclusion des Juifs à la solution finale
C’est pourquoi, il légifère sur cette question dès son arrivée au pouvoir en 1933 en mettant en place une série de lois antisémites comme par exemples celles de Nuremberg de 1935. Ces lois privent les Juifs de leurs droits et de leurs libertés et marquent le début de leur exclusion de la société allemande avec la mise en place du port de l’étoile jaune et le début de la ghettoïsation.

Mais les nazis ne se contentent pas de cette législation d’exclusion et énoncent le 20 janvier 1942, lors de la conférence de Wannsee une politique d'extermination systématique des Juifs dans toute l'Europe il s’agit de la solution finale.

Sa mise en œuvre a été possible grâce à la collaboration de certains pays comme par exemple la France ou la Roumanie et à l'attentisme de la plupart des autres, excepté le Danemark, la Finlande, les Pays-Bas et la Bulgarie.
2. La mise en œuvre de la solution finale
a. Les débuts de l'extermination
L'extermination systématique des Juifs est pratiquée dès l'invasion de l'URSS, c’est-à-dire à partir de juin 1941.

Au fur et à mesure de la progression de la Wehrmacht vers l'est, les Einsazgruppen (groupes mobiles d'extermination) se livrent à des exterminations de masse, le plus souvent par fusillades (1,3 millions de morts).
b. Une extermination planifiée dans les camps
Le décret "Nacht und Nebel" ("Nuit et Brouillard") signé par le Maréchal Keitel prévoit la déportation pour tous les opposants ou ennemis du Reich.

Les Juifs sont les premiers visés par ce décret et dès la fin de 1941, ils sont acheminés par convois vers les camps d'extermination, au nombre de six et situés tous en Pologne : Auschwitz, Belzec, Chelmno, Majdanek, Sobibor et Treblinka.

Cette déportation touche les Juifs de l’Europe entière. Une fois arrivés au camp, les prisonniers sont triés : d'un côté, les aptes au travail (hommes et femmes robustes) voués à l'extermination par le travail dans les camps de concentration ; de l'autre, les femmes, les enfants et les vieillards directement conduits aux chambres à gaz.

Le Zyklon B (pesticide très puissant) permet de tuer plusieurs centaines de personnes en moins de trente minutes. Les cadavres sont ensuite dépouillés : récupération des cheveux, des dents en or... et sont ensuite incinérés dans les fours crématoires situés à proximité des chambres à gaz.
L'essentiel 

Le génocide est annoncé par les lois antisémites adoptées dès les premières années du régime.

Mais rapidement le régime est passé de l'exclusion par la législation à l'exclusion par la destruction physique préconisée par la solution finale mise en place, à partir de 1941. Il s'agit d'un système de mise à mort industrielle de tous les Juifs d'Europe qui sont déportés vers les camps d'extermination situés en Pologne.

Cette solution finale est mise en oeuvre grâce aux chambres à gaz et aux fours crématoires, qui sont de véritables usines de la mort !  L'Etat nazi emploie tous les moyens technologiques dont il dispose pour aller jusqu'au bout de son macabre projet. Ce qui confère un caractère industriel à ce crime collectif.

Cette destruction des Juifs, Shoah en hébreu, comble de la barbarie nazie, fait 6 millions de morts et constitue un crime contre l'humanité.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents