Le débarquement - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le débarquement

1. Les préparatifs du débarquement de Normandie
L’objectif primordial des Alliés est d’abattre l’Allemagne. Mais les Allemands ont transformé l’Europe en une véritable « forteresse » que leur propagande prétend imprenable.
• À l’Est, en dépit de la défaite de Stalingrad, les terres russes constituent un glacis protecteur. 
• À l’Ouest, le « mur de l’Atlantique » aligne des défenses littorales du cap Nord à la frontière espagnole.

Pourtant, les Alliés ont besoin d’un autre front. À la conférence de Téhéran, en novembre 1943, les Anglo-Américains promettent à Staline de tenter un débarquement en France au printemps 1944.
La préparation de l’opération est dirigée par Eisenhower.
C’est d’abord une préparation logistique : il faut concentrer plus de 3 millions d’hommes et leur équipement. Pour assurer leur passage sur le continent, il faut construire des milliers de péniches de débarquement.
Il s’agit ensuite d’une préparation stratégique : le choix des Alliés se porte sur la Basse-Normandie, car les défenses du Pas-de-Calais sont trop importantes. Le commandement allemand s’attend à une tentative de débarquement, mais plutôt au nord de la Somme. Cette erreur va réduire les effets de la riposte allemande.

L’essentiel

L’ouverture d’un nouveau front est décidée par les Alliés. Le choix se porte, après la conférence de Téhéran de novembre 1943, sur la Normandie. Les préparatifs sont longs, car il faut aussi décontenancer les Allemands, persuadés de l’imminence d’un débarquement au nord de la France.

2. Le débarquement et ses conséquences
Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, cependant que d’intenses bombardements écrasent les défenses côtières, 5 000 bateaux voguent vers la Normandie. Le 6 juin à l’aube, plusieurs milliers d’Américains, d’Anglais et de Canadiens débarquent entre le Cotentin et l’Orne, précédés de parachutistes. Les Allemands lancent une contre-offensive, brisée par les bombardements alliés au début du mois d’août 1944.
Les Anglo-Américains exploitent ce succès par une double progression, vers la Bretagne et surtout vers la Seine, franchie sans difficulté. Une pointe poussée par les blindés français du général Leclerc vient appuyer l’insurrection de Paris organisée par la Résistance entre le 19 et le 25 août.
Depuis le 15 août 1944, les forces franco-américaines qui ont débarqué en Provence progressent dans la vallée du Rhône. Les troupes allemandes du Centre et du Midi de la France se replient vers le Nord-Est, se livrant dans leurs retraites à de nombreuses atrocités (massacre de la population d’Oradour-sur-Glane). Dès le 15 septembre 1944, la majeure partie des territoires français et belge est libérée.
L’essentiel

Le 6 juin 1944, les Anglo-Américains débarquent en Normandie. Ils progressent vers la Bretagne et vers l’Est. Ainsi, Paris est libérée le 25 août 1944, grâce à l’aide des forces françaises. En août a également lieu le débarquement de Provence. Les Allemands, harcelés de toute part, se replient vers l’Est. En septembre 1944, le territoire français est libéré.

Repères

Novembre 1943 : conférence de Téhéran. Projet de débarquement en France.
6 juin 1944 : débarquement de Normandie.
15 août 1944 : débarquement de Provence.
25 août 1944 : libération de Paris.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents