Le bilan politique et économique de la Seconde Guerre mondiale - Maxicours

Le bilan politique et économique de la Seconde Guerre mondiale

1. Bilan politique

a. La préparation de la paix
Bien avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, les belligérants préparent la paix en se réunissant et en signant des accords :
• la charte de l'Atlantique en 1941 ;
• la conférence de Yalta avec Roosevelt, Staline et Churchill en février 1945 ;
• la conférence de Postdam avec Truman, Staline et Attlee en juillet-août 1945.

Lors de ces rencontres, les Alliés réaffirment le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, la volonté de créer un organisme chargé de garantir la paix et de désarmer les puissances ennemies.
b. Une nouvelle carte du monde
Après que l'Allemagne et le Japon ont capitulé, est mise en place une nouvelle carte du monde, que l'ONU est chargée de faire respecter.
L'Allemagne subit des amputations territoriales importantes, au bénéfice des pays voisins ou vainqueurs. Elle retrouve ses frontières de 1937, territoires polonais exceptés, et est partagée en quatre zones d'occupation, contrôlées par les vainqueurs.
Comme l'Allemagne, le Japon est démilitarisé et démocratisé. Il perd toutes ses conquêtes et se trouve placé sous la tutelle des Etats-Unis.
L'Italie subit peu de pertes territoriales, en raison de la chute précoce de Mussolini.
Ces modifications territoriales s'accompagnent d'importants déplacements de populations.
L'essentiel

Une nouvelle carte du monde, dessinée par les vainqueurs, se met en place à la suite de la Seconde Guerre mondiale.

2. Bilan économique

a. La fin de l'hégémonie européenne
Le déclin de l'Europe est confirmé. La Première Guerre mondiale avait déjà ébranlé la puissance de l'Europe. En 1945, son économie est complètement désorganisée tant dans les pays vaincus que dans les pays vainqueurs. Des régions entières sont dévastées. Les infrastructures industrielles, ferroviaires et routières sont fortement endommagées. La pénurie oblige à maintenir les tickets de rationnement jusqu'en 1949.
b. Les grands bénéficiaires
Dans ces conditions, les Etats-Unis apparaissent comme les grands vainqueurs. Leur économie a été stimulée par la guerre. A la libération, leur monnaie, le dollar, devient la devise de référence avec la signature des accords de Bretton Woods. Par ailleurs, le plan Marshall aide certains pays européens à reconstruire leur économie, mais il les place aussi en situation de dépendance économique et politique dans le cadre de la Guerre froide.
De leur côté, les Soviétiques, bien que fortement touchés, jouent un rôle non négligeable après la Seconde Guerre mondiale. Leur prestige est surtout politique. Mais, bien que leur économie rencontre d'importantes difficultés, ils vont se faire un devoir d'aider économiquement certains pays d'Europe afin d'affirmer leur puissance politique dans le cadre de la Guerre froide.
L'essentiel

Le déclin de l'Europe est confirmé. Les Etats-Unis sont les grands bénéficiaires du conflit, tant au niveau économique que politique. L'URSS, bien que fortement touchée, voit son prestige renforcé.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6 j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Votre adresse e-mail sera exclusivement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, à travers le lien de désinscription présent dans chaque newsletter. Conformément à la Loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, au RGPD n°2016/679 et à la Loi pour une République numérique du 7 octobre 2016, vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données, de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Vous pouvez exercer ces droits en adressant un mail à : contact-donnees@sejer.fr. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de l’autorité compétente. En savoir plus sur notre politique de confidentialité