La vulnérabilité face au chômage - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La vulnérabilité face au chômage

1. Les déterminants du chômage
a. Les origines sociales du chômage
Le taux de chômage en France est tombé sous la barre des 9 % en 2007. Cependant, certaines catégories de personnes connaissent un risque de chômage proportionnellement plus fort que celui du reste des actifs.

Les jeunes de 16 à 25 ans sont en moyenne plus touchés par le chômage, du fait de leur manque de qualification et d'expérience. C'est aussi le cas des femmes, qui rencontrent des difficultés plus grandes que les hommes pour intégrer le marché du travail, même si ce constat semble s'estomper progressivement. De même, les immigrés connaissent des taux de chômage plus élevés que la moyenne nationale, et ce, quel que soit leur niveau de formation.

Ces observations statistiques montrent bien que le chômage touche inégalement les différents groupes sociaux.
b. Les explications économiques
À cela s'ajoutent des raisons plus économiques. Dans certaines branches de l'économie, la concurrence internationale est très vive, et les attraits de la délocalisation sont nombreux.

C'est particulièrement le cas des productions manufacturières qui n'ont pas besoin d'un personnel très qualifié. Les exemples de sociétés de ce type ayant licencié récemment sont nombreux : on peut citer Bata, Jouef, Hoover ou Moulinex. Le niveau de chômage est donc proportionnellement plus fort dans ces secteurs, et touche souvent fortement les catégories ouvrières ou employées.

Par ailleurs, certaines régions françaises sont plus sinistrées que d'autres. Le Nord ou le Nord-Est, qui étaient des bastions de l'industrie, ont subi des restructurations économiques, ce qui explique un taux de chômage important.
2. Les difficultés de l'insertion
a. L'employabilité des personnes en question
Si certaines personnes connaissent un chômage de longue durée, c'est souvent à cause de leur « inemployabilité » chronique. Chaque poste de travail nécessite en effet certaines qualités et capacités humaines. Il faut une qualification technique préalable, c'est-à-dire une formation initiale validée par un diplôme (on parle de qualification personnelle), mais il faut aussi de l'expérience (il s'agit de la qualification acquise).

De plus, les évolutions économiques et le progrès technique nécessitent une faculté d'adaptation rapide aux nouvelles techniques de production (c'est la notion de compétence). Dès lors, les actifs les moins bien formés ou les plus âgés sont plus facilement rejetés du monde du travail : les employeurs estiment que leur productivité est insuffisante. Ils sont alors cantonnés à des situations précaires, c'est-à-dire des situations fragiles conjuguant instabilité du travail (petits boulots, temps partiels, travail temporaire...), et difficultés financières.
b. Les risques de l'exclusion
Enfin, certains connaissent un chômage d'exclusion, du fait de leur grande précarité sociale initiale : ils n'ont plus les repères ou l'estime de soi nécessaires pour chercher et trouver un emploi. Les plus défavorisés socialement connaissent ainsi une sorte de spirale infernale : habitant plus fréquemment des zones sinistrées, d'origine sociale plus modeste, ils sont davantage victimes du chômage et de la pauvreté.

Un travail d'intégration et d'insertion professionnelle est donc préalable avant toute recherche d'emploi. Les pouvoirs publics sont ici en première ligne : les allocataires du RMI (revenu minimum d'insertion) peuvent bénéficier de formations, les agences Pôle Emploi organisent des stages et des entretiens personnalisés, etc. Les résultats de ces actions sont cependant modestes.
L'essentiel
Alors que le chômage baisse depuis 1997, certains semblent toujours durablement écartés du monde du travail. Le chômage ne touche en effet pas tout le monde de la même manière, il dépend étroitement du niveau de formation, de l'origine sociale, de l'âge ou encore des régions d'habitation. Cette inégalité face à l'emploi est malheureusement très difficile à combler par les politiques publiques d'insertion.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents