La révolution de 1848 - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La révolution de 1848

1. Les causes de la Révolution
a. La crise économique
La situation révolutionnaire résulte d'abord d'une double crise économique. Dès 1846-1847, une crise de subsistance a pour origine de mauvaises récoltes et un fort recul de la production de céréales et de pommes de terre. L'épuisement des stocks fait flamber les prix en 1847, et la crise s'accompagne bientôt d'émeutes de la faim.

A cette crise frumentaire s'ajoute au cours de l'année 1847 une crise du crédit qui met en difficulté de grandes entreprises capitalistes. Elle est liée à des phénomènes de spéculation qui ont accompagné la vague de constructions ferroviaires.

Conséquence de ces crises agricoles, industrielles et financières, les faillites se multiplient, engendrant chômage et mécontentement, notamment au sein de la population ouvirère de Paris.

b. La crise politique
François Guizot, ministre du roi Louis-Philippe depuis 1840, est tenu pour responsable de cette crise économique. Mais politiquement aussi, son action est de plus en plus critiquée. Il incarne en effet le parti de la « Résistance », face au parti de la « Réforme » qui réclame des avancées plus libérales.

Le parti de la Réforme, soutenu par la moyenne bourgeoisie, souhaite notamment une réforme électorale qui élargisse le cens, afin de permettre à plus de citoyens d'avoir le droit de voter. Mais Guizot se refuse à ce changement.
Sa politique extérieure de rapprochement avec l'Autriche est également impopulaire.

2. La chute de Louis-Philippe
a. La campagne des banquets
Pendant l'année 1847, les opposants à Guizot se réunissent régulièrement lors de banquets, seul moyen de tenir des réunions publiques et d'exprimer des opinions politiques, dans la mesure où la liberté de réunion et d'expression est fortement restreinte. Le gouvernement, inquiet de la montée de cette opposition, décide d'interdire le banquet prévu le 22 février 1848. Cet événement met le feu aux poudres. Le journal républicain Le National appelle les Parisiens à manifester le 22 février pour protester contre cette interdiction.
b. Les journées de février
Le 22 février, des centaines d'étudiants, d'ouvriers et de manifestants se réunissent au Panthéon et défilent jusqu'à la Chambre des députés, aux cris de « Vive la réforme, à bas Guizot ! ». Dans la nuit du 22 au 23, les manifestants dressent des barricades et hissent le drapeau rouge.

L'agitation se développe le lendemain, et la Garde nationale, chargée de faire respecter l'ordre, se rallie à la révolte. Louis-Philippe prend conscience du danger et renvoie Guizot. Mais une colonne de manifestants décide de se diriger vers le boulevard des Capucines, où se trouve Guizot, au sein du ministère des Affaires étrangères. Bousculés par la foule, les soldats tirent, faisant une vingtaine de morts.

L'insurrection est alors relancée, la foule parisienne dresse plus de 1 500 barricades, et s'arme. Louis-Philippe peine à former un nouveau gouvernement, alors que les insurgés s'emparent de l'Hôtel de Ville et convergent vers les Tuileries le 24 février. Le roi Louis-Philippe décide d'abdiquer et s'enfuit.

c. Les débuts du nouveau régime
Le 24 février 1848, dans l'après-midi, les révolutionnaires s'emparent du palais Bourbon et font acclamer un gouvernement provisoire formé de républicains comme Lamartine, Arago, ou le socialiste Louis Blanc.

Le gouvernement provisoire proclame la République, instaure le suffrage universel masculin, abolit l'esclavage et la peine de mort. Les principales libertés sont accordées. Des ateliers nationaux sont créés pour fournir du travail aux chômeurs.
L'esprit de 1848, fait de fraternité et d'enthousiasme romantique, domine alors la capitale.

 

L'essentiel

La révolution française naît d'une conjonction de crises. Une crise économique s'ajoute au mécontentement suscité par la politique menée par le roi Louis-Philippe et son ministre Guizot.
La révolution éclate à Paris pendant les journées de juin 1848, obligeant Louis-Philippe à abdiquer. Un gouvernement provisoire est mis en place, qui proclame la République.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents