La proposition subordonnée relative - Cours de Français avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La proposition subordonnée relative

Objectif : identifier la proposition subordonnée relative et comprendre son utilisation dans les phrases complexes.

Une proposition subordonnée relative est une proposition qui précise le sens d’un groupe nominal. Comme l’adjectif qualificatif épithète et le groupe prépositionnel complément du nom, elle fait partie des expansions du nom.

1. La proposition relative et les pronoms relatifs

• La proposition subordonnée relative contient un verbe conjugué et est introduite par un pronom relatif. On appelle antécédent, le nom ou le pronom complété par la proposition subordonnée relative. C'est le pronom relatif qui représente l'antécédent.
Ex. : Marie aime le livre que Paul lui a offert.

• Les pronoms relatifs ont des formes différentes. Ils peuvent être simples (qui, que, quoi, dont, où) ou composés (lequel, laquelle, lesquels, duquel, auquel) et varient selon la fonction qu'ils occupent dans la proposition relative.
Ex. : Paul m'a offert un livre que j'aime beaucoup. « que » est COD de « aime ».
Ex. : Paul m'a offert un livre qui m'a beaucoup plu. « qui » est sujet de « a plu ».

2. La place de la relative

• La proposition subordonnée relative peut être enchassée dans la principale.
Ex. : Le livre que tu m'as offert me plaît beaucoup.

• La proposition subordonnée relative n'est pas toujours supprimable et peut parfois être nécessaire au sens de la phrase.
- Elle est déterminative, lorsque l'on ne peut pas la supprimer. Elle apporte une information nécessaire.
Ex. : Les romans policiers que j'ai prêtés à Marie sont passionnants. = pas tous les romans, uniquement ceux qui ont été prêtés.
- Elle est explicative, lorsque l'on peut la supprimer. La relative apporte une précision qui n'empêche pas à la phrase de rester vraie sans elle. Elle est souvent entre virgules.
Ex. : Les romans policiers, qui connaissent un grand succès, sont souvent adaptés au cinéma.

3. Le verbe de la subordonnée relative

• Le verbe de la proposition subordonnée relative est le plus souvent à l’indicatif.
Ex. : Marie aime les romans que Paul lui a offerts.

• On emploie parfois le mode subjonctif :
- quand l’antécédent comprend un superlatif relatif (le plus, le moins…) :
Ex. : C’est le plus beau livre qu’elle ait jamais lu.

- quand on veut exprimer une éventualité, un but ou un souhait :
Ex. : Je voudrais un chien qui soit très calme.

• quand la proposition principale est interrogative ou négative :
Ex. : Connais-tu un livre que je puisse lire rapidement ?
Ex. : Paul ne connaît pas de chien qui soit intelligent

Attention ! Que, pronom ou conjonction ?
Il ne faut pas confondre que conjonction et que pronom relatif.
Pour cela, il faut vérifier après quel mot se trouve le mot que, après un nom ou après un verbe.
Ex. : Marie pense que ce livre est passionnant.
Ex. : Le livre que lit Marie est passionnant.


L'essentiel

Une proposition subordonnée relative enrichit un nom. Elle  précise le nom. Elle fait partie des expansions du nom et a pour fonction d'être complément du nom.
Ex. : Un livre que j’ai trouvé intéressant - un chien qui aboie beaucoup.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents