La première agriculture européenne - Cours de Culture générale avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La première agriculture européenne

1. Une agriculture moderne et dynamique
a. La forte hausse des rendements
Depuis cinquante ans, le nombre d'agriculteurs a diminué : 2,5 millions d'exploitants en 1955, 800 000 en 1999. Pourtant, la taille moyenne des exploitations et la production ont fortement augmenté. Ce phénomène résulte de la mécanisation et du recours massif aux engrais, aux insecticides et à la génétique. La France est le 1er producteur en Europe.
b. La France : une puissance exportatrice
Dans les années 1950, les agriculteurs travaillaient pour nourrir tout juste la population française. Aujourd'hui, la France est le 2e exportateur mondial de produits agricoles, notamment en matière de vins, de céréales et de productions animales. Les industries agroalimentaires dégagent d'importants bénéfices : le groupe Danone, 1er groupe français dans ce secteur, occupe le 7e rang mondial.
2. Une agriculture à deux vitesses
a. Des productions performantes, spécialisées et intégrées dans la mondialisation
Le Bassin parisien fournit 40 % des céréales françaises. La moitié des porcs provient de la Bretagne. Les vignobles, les fruits et les légumes se concentrent le long des fleuves et sur le littoral méditerranéen. Beaucoup d'argent et de moyens techniques y sont investis. Cependant, les agriculteurs ne sont pas à l'abri d'une baisse des prix et donc d'une chute des revenus, comme ce fut le cas pour les producteurs de porcs en 1998-1999.
b. Des productions plus traditionnelles en difficulté
Les zones d'élevage des montagnes ainsi que les régions associant plusieurs types de culture du Sud-Ouest connaissent des problèmes de rentabilité ; les exploitations sont de petites tailles et la mécanisation est moindre.
3. Une activité en mutation
a. La PAC et les problèmes de surproduction
Depuis 1962, la PAC (Politique Agricole Commune) stimulait la modernisation en accordant des subventions ; mais elle a abouti à une surproduction et à des tensions avec les Etats-Unis. Depuis 1992, l'Union européenne a modifié la PAC en baissant les subventions et en limitant les surfaces cultivables.
b. La recherche de la qualité
Les agriculteurs répondent aux nouvelles demandes des consommateurs : respect de l'environnement et produits biologiques, suivi du bétail de l'éleveur au boucher, création de labels de qualité.
L'essentiel

La France est le 1er producteur européen et le 2e exportateur mondial. Ces performances s'expliquent par des gains de productivité (moins d'agriculteurs pour une plus grande production) et par l'intégration de l'agriculture à l'industrie.

Les régions françaises se sont spécialisées et les revenus des agriculteurs ont progressé. Cependant, les régions de polyculture traditionnelle et de montagne restent en difficulté.

L'agriculture française se construit dans le cadre de la PAC, qui cherche à limiter la surproduction agricole européenne. Les récentes crises (ESB ou « maladie de la vache folle » par exemple) ont amené les agriculteurs à rechercher davantage la qualité.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents