La persécution des Juifs - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La persécution des Juifs

Quelles sont les différentes étapes de l'exclusion des Juifs ?
1. Les Juifs, une race "parasite"
a. Les Juifs dans Mein Kampf
Si l'antisémitisme s'est développé aux XIXe et XXe siècles en raison du rôle croissant joué par les Juifs dans l'économie et la culture, les théoriciens antisémites en restent néanmoins aux dénonciations verbales. Hitler, reprend l'ensemble de ces dénonciations verbales dans son ouvrage Mein Kampf, publié en 1923 :
Les nazis multiplient les instituts d'études raciales et fondent la biologie national-socialiste destinée à justifier le racisme.
b. Les reproches faits aux Juifs
Plusieurs motifs sont invoqués par les antisémites pour justifier la discrimination qu'ils font subir aux Juifs. D'abord ils sont considérés comme apatrides, c'est-à-dire sans patrie et peu reconnaissants envers le pays qui les accueille.

Ensuite, il leur est également reproché de vouloir dominer le monde et de ce fait leur seule présence suffit à rendre moins pur la race allemande.

Enfin, les Juifs sont considérés comme des facteurs de corruption et de destruction. En bref, ce sont des "parasites", dont il faut se débarrasser. C'est pourquoi, Hitler s'y emploie dès son arrivée au pouvoir, en mettant en place une politique raciale qui repose sur un ensemble d'institutions et de lois spécifiques.
2. Les persécutions (1933-1939)
a. L'exclusion sociale
Les persécutions commencent dès 1933 avec la campagne de boycott des boutiques juives lancée le 1er avril, par  le ministre de la propagande Joseph Goebbels.

Le même mois, une loi permet d'exclure les « non-Aryens » de la fonction publique. Des décrets analogues étendent cette mesure aux étudiants, aux professions libérales et à la vie culturelle.
La loi d'avril définit comme Aryen celui dont les quatre grands-parents ne sont pas juifs.

À la fin de l'année 1933, 3000 médecins, 4000 avocats et 2000 artistes ont perdu leur emploi. De 1934 à 1935, les brimades se multiplient dans la vie quotidienne : pancartes portant la mention "interdit aux Juifs".
b. Vers la destruction physique
En septembre 1935, les lois de Nuremberg marquent une nouvelle étape dans la discrimination des Juifs. En effet, les Allemands d'origine juive perdent leur nationalité ; le mariage entre Juifs et Aryens est interdit et sévèrement réprimé, tout comme les simples relations sexuelles entre Juifs et Aryens.

Cette législation est renforcée par la suite par d'autres mesures comme par exemple celles prises dans le domaine économique en 1938. Au cours de cette même année a eu lieu également la Nuit de cristal, (9 novembre) au cours de laquelle, des magasins juifs sont détruits, des synagogues incendiées et des Juifs massacrés. Et à partir de 1941, la législation allemande les oblige à porter l'étoile jaune.

Malgré l'indignation d'un certains nombre d'Allemands, les arrestations se multiplient et l'Allemagne nazie se dirige peu à peu vers la solution finale.
L'essentiel

En Allemagne, comme ailleurs en Europe, existe, depuis la deuxième moitié du XIXe siècle, un antisémitisme latent. Cette haine des Juifs se traduit, dès l'arrivée de Hitler au pouvoir, par un ensemble de mesures excluant les Juifs de la société allemande et par des manifestations hostiles comme par exemple les humiliations publiques.

Les lois de Nuremberg votées en 1935, ouvrent la voie à la destruction physique des Juifs. Les persécutions prennent alors une tournure beaucoup plus violente comme par exemple lors de la Nuit de cristal du 9 novembre 1938, épisode qui préfigure déjà le génocide.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents