La périphérie : la Russie d'Asie - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La périphérie : la Russie d'Asie

En quoi la Russie d'Asie est-elle une périphérie ?

© NASA
Doc. Massif du Kondyor, Russie orientale
© NASA
Doc. Embouchure du fleuve Léna, Russie orientale
1. Un gigantesque espace riche en matières premières
a. Un espace immense à l'est de l'Oural
La Russie d'Asie s'étend sur environ 13 millions de km2, soit 70 % de la superficie du pays. Elle représente huit fuseaux horaires d'Ouest en Est et 4 000 km du nord au sud.
b. D'énormes ressources
La Sibérie possède la plupart des matières premières russes. Elle concentre en effet 70 % du pétrole, 65 % du gaz, la moitié du charbon et une part importante des diamants, de l'or, du nickel et du bois produits par la Russie.
2. Un potentiel peu ou mal exploité
a. De fortes contraintes naturelles
Des distances gigantesques, un climat continental et froid, des sols souvent pauvres et marécageux (notamment dans la taïga) et de hautes montagnes dans le Sud (Altaï) et l'Est sont des contraintes majeures pour les hommes vivant dans cette région.
b. Un peuplement disparate
Avec seulement 40 millions d'individus, la Sibérie a une densité de population de 3,6 habitants/km2. Les contraintes naturelles rendant l'agriculture très difficile et l'histoire (colonisation russe tardive des terres de l'Est) expliquent ce caractère désertique. Hier peuplée de déportés travaillant dans les goulags et de pionniers, seuls les seconds demeurent à présent. De moins en moins nombreux, ils préfèrent aller travailler en Russie d'Europe.

© NASA
Doc. Norilsk, la ville le plus au Nord, SIbérie
c. Des problèmes préoccupants se posent
L'exploitation désordonnée des ressources de la région a causé de graves dommages à l'environnement : pluies acidifiées, pollution par les nitrates, érosion des sols....
Les peuples vivant dans cette région, à présent en crise, tiennent Moscou pour responsable du pillage et du gaspillage de leurs ressources : certains songent à devenir autonomes ou indépendants.
3. Des contrastes régionaux importants
a. Le Grand Nord
Les contraintes extrêmes du Nord de la Sibérie et des régions arctiques expliquent la quasi-impossibilité d'y faire de l'agriculture et les problèmes de transports. Déserte, cette région est pourtant riche de ses réserves de matières premières : c'est un espace en réserve.
b. Le Sud de la Sibérie
Préservée des froids du Grand Nord, cette zone est davantage peuplée. Malgré de hautes montagnes, la voie ferrée du Transsibérien relie Moscou à Vladivostok. Quelques centres industriels (Omsk, Novossibirsk...) ponctuent son tracé.
c. Vladivostok et la façade Pacifique
Le port de Vladivostok et toute la région autour bénéficie d'une ouverture maritime sur l'océan Pacifique. La proximité du Japon, de la Corée et de la Chine dynamise cette interface.
L'essentiel

La Russie d'Asie est une région périphérique puisqu'en raison notamment de fortes contraintes naturelles (climat, distances...), elle n'est presque pas exploitée. Pourtant, c'est dans ces espaces immenses que se trouve la majeur partie des ressources de matières premières russes. Mais trop peu de gens y habitent, ce qui rend l'exploitation difficile.

On peut cependant distinguer le Grand Nord de la Sibérie, qui est un espace peu propice au peuplement et au développement, du Sud de la Sibérie ainsi que la façade pacifique, davantage exploitées.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents