La monarchie en France aux XVIIe et XVIIIe siècles - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La monarchie en France aux XVIIe et XVIIIe siècles

1. La marche vers la monarchie absolue
A la mort d'Henri IV, en 1610, le jeune roi Louis XIII n'a que neuf ans. La Régence de sa mère Marie de Médicis, puis le début du règne de Louis XIII sont des périodes troublées. En 1624, le cardinal de Richelieu devient ministre et restaure l'autorité du roi. A la mort de Louis XIII, en 1643, son fils n'a que cinq ans : il s'agit du jeune Louis XIV, dont la mère Anne d'Autriche exerce la Régence avec l'aide du cardinal Mazarin. Les parlements et la noblesse déclenchent une révolte contre l'autorité royale : il s'agit de la Fronde, qui dure de 1648 à 1653. Mazarin surmonte cette crise. Mais quand il arrive au pouvoir, Louis XIV, très marqué par cet épisode de sa jeunesse, va vouloir imposer son autorité absolue à son royaume.
2. Louis XIV, monarque absolu de droit divin
En 1661, à la mort de Mazarin, commence le règne personnel de Louis XIV. Il cherche à renforcer l'autorité royale. Monarque absolu, il prend seul les décisions importantes. Il n'a pas de Premier ministre et les ministres ne font que le conseiller avant d'exécuter ses ordres.
Louis XIV est un monarque absolu de droit divin. Sacré à Reims, il tient sa couronne de Dieu et son sacre, selon la tradition, lui donne des pouvoirs miraculeux. Pourtant, son pouvoir n'est pas une tyrannie, car il doit respecter les lois fondamentales du royaume, c'est-à-dire les traditions que tous les rois de France ont respectées avant lui.
Louis XIV fait construire le château de Versailles, où il vit avec sa cour. L'absolutisme s'étend à tous les domaines  : Louis XIV dirige l'économie, la guerre, la politique religieuse (il révoque en 1685 l'édit de Nantes qui permettait aux protestants de pratiquer leur religion). Il encourage également les arts : Molière, Racine pour le théâtre, Lulli pour la musique, Le Vau pour l'architecture...
3. La crise de la monarchie au XVIIIe siècle
La fin du règne de Louis XIV est une période de difficultés pour le royaume. A sa mort en 1715, les Français sont lassés de la monarchie absolue. La Régence (1715-1723) est une période de réaction contre l'absolutisme royal. Au début du règne de Louis XV, c'est le Cardinal Fleury qui dirige la France durant une période de paix et de prospérité économique. La fin du règne de Louis XV est marquée par des difficultés financières et par l'opposition des parlements. Le ministre Maupeou brise cette opposition en supprimant le parlement de Paris.
Mais le nouveau roi, Louis XVI, rétablit ce parlement. Or les difficultés économiques et financières s'aggravent. La crise de la monarchie s'accentue, et le roi Louis XVI ne parvient pas à enrayer le mouvement qui précipite le royaume dans la Révolution en 1789.
L'essentiel

Après une période difficile pour la monarchie au début du XVIIe siècle, Louis XIV renforce le pouvoir royal et exerce une monarchie absolue de droit divin. Tous les pouvoirs sont concentrés dans la personne du roi. A sa mort, la monarchie entre dans une période de crise : au XVIIIe siècle, le pouvoir royal est contesté par l'esprit des Lumières, les difficultés financières s'accumulent et Louis XVI ne parvient pas à établir son autorité sur le royaume.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents