La Méditerranée : un espace de clivages - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La Méditerranée : un espace de clivages

Objectif : L'espace méditerranéen est-il un espace uni ou au contraire traversé par de nombreux clivages ?

Etymologiquement, Méditerranée signifie « la mer au milieu des terres ».
C'est une mer presque fermée, qui communique avec l'Océan Atlantique par le détroit de Gibraltar, avec la mer Noire par le détroit du Bosphore et avec la mer Rouge par le canal de Suez. Réduite en longueur (4000 km d'Est en Ouest), elle touche tout de même trois continents : Europe, Afrique et Asie.
En fait, elle constitue la mer intérieure la plus vaste du monde : 2,5 millions de km2. C'est aussi l'une des plus fréquentées.

1. Des éléments d'unité...
a. Les données climatiques
L'espace méditerranéen a des limites floues et fluctuantes mais le climat contribue à le définir : hiver doux, été chaud avec sécheresse marquée.
Les précipitations sont souvent fortes et irrégulières. La végétation s'adapte à ces données climatiques : maquis, garrigue (et ses plantes odorantes : romarin, lavande etc.), forêts méditerranéennes (oliviers notamment).

Le relief est aussi similaire au nord et au sud, une barrière de montagnes en amphithéâtre délimite la zone, près des côtes. Il entraîne une concentration des hommes et des activités dans les plaines littorales.

L'espace méditerranéen est enfin un milieu fragile : incendies estivaux, risques sismiques, crues soudaines. La maîtrise de l'eau y est difficile mais nécessaire.

b. L'influence de l'Histoire
Certaines civilisations urbaines ont tenté d'unifier cet espace : alors que les Grecs ont essaimé des colonies surtout sur la rive Nord, l'empire romain s'étendait sur toute la zone méditerranéenne (Mare Nostrum). On trouve donc des vestiges romains tant dans le Sud de la France qu'en Tunisie, au Liban ou en Croatie.

Après la conquête arabe du VIIe siècle, l'histoire de la Méditerranée est plus agitée (croisades, conquêtes ottomanes, colonisation et décolonisation). Tous ces événements ont conduit à une fragmentation politique de cet espace (19 états actuellement).

2. ...mais aussi des clivages majeurs.
a. De grands écarts de développement Nord/Sud
Il existe de profondes différences entre les pays composant l'espace Méditerranéen. Il s'agit en effet d'une des zones mondiales où s'observe la rupture entre pays développés et pays en voie de développement.

On peut ainsi distinguer une Méditerranée « riche » et une Méditerranée « pauvre » au sud, celle des PSEM. La première correspond à la rive Nord et regroupent les pays appartenant à l'UE (+ Israël) alors que les états défavorisés sont au Sud et dans les Balkans (à l'exception de la Croatie, en situation intermédiaire).
Le revenu moyen annuel pour les 165 millions d'habitants de la rive Nord est de 19 000 euros ; il est 10 fois inférieur pour les 265 millions de la rive Sud. En Egypte, la moitié de la population vit avec moins de 2 $ par jour. De tels contrastes de richesse pour des pays géographiquement proches entraînent inévitablement des flux migratoires Sud/Nord.

Il n'y a pas non plus dans les PSEM de réelle puissance industrielle, à l'exception discutable de la Turquie. Le secteur primaire rassemble dans ces pays de 25 à 45 % de la population active (et représente une proportion identique de leur PNB) à l'inverse de ceux du Nord (moins de 13 % en moyenne).

Les nuances sont toutefois nécessaires (ainsi que le changement d'échelle) pour éviter une schématisation rapide entre « rive nord développée » et « rive sud pauvre ». Par exemple, le revenu moyen d'un Algérien est supérieur à celui d'un Albanais, l'espérance de vie est supérieure en Libye à certaines banlieues italiennes, etc.

b. Une démographie inégale entre les deux rives
Alors que le nord connaît une situation démographique typique des pays développés (vieillissement des populations, fécondité faible), les PSEM n'ont pas achevé leur transition démographique (en 50 ans, leur population a crû de 150 %). Leur accroissement naturel est donc très fort, tout comme la fécondité moyenne (généralement supérieure à 2,5 enfants par femme ; 3,7 en Libye ; à comparer avec le taux de 1,2 enfant par femme en Espagne ou en Italie).

Même si la fécondité de ces pays tend à baisser, l'inertie du processus stimule la croissance de population (en 2025, celle des pays de la rive Nord aura ainsi progressé de 5 millions contre 165 millions pour ceux de la rive Sud).

La part très importante de jeunes dans ces pays entraîne de nombreux problèmes économiques et sociaux (scolarisation, chômage, urbanisation...).

c. Trois zones de civilisation
Lieu d'apparition des trois monothéismes, la Méditerranée est un espace dans lequel la religion joue encore un rôle fondamental.
Au niveau culturel, trois aires de civilisations se retrouvent donc en Méditerranée :
  • au Nord, l'espace chrétien catholique (France, Espagne, Italie notamment) ;
  • à l'Est l'espace orthodoxe (Grèce, Balkans, Chypre) ;
  • au Sud, l'aire musulmane (Tunisie, Maroc, Algérie...).

Mais la présence de nombreuses minorités (chrétiens égyptiens par exemple) et les migrations compliquent cette analyse.

d. Des tensions politiques
Les régimes politiques sont eux aussi bien différents selon la rive concernée. Autant, on trouve des démocraties stables pour les pays du Nord-Ouest méditerranéen, autant ceux du Sud et de l'Est connaissent des régimes autoritaires (dictature en Libye, en Syrie notamment) ou des démocraties fragiles. A cela, s'ajoutent souvent des tensions internes (comme la gestion des minorités : Kurdes en Turquie, Kabyles en Algérie, etc.) ou externes. Les questions religieuses tendent aussi à être de plus en plus présentes dans la politique de certains états (lutte contre le fondamentalisme musulman en Egypte ou en Tunisie).

Les rivalités pour la répartition des ressources sont fréquentes. Si l'on prend l'exemple de l'eau, on observe de nombreux contentieux sur le partage des fleuves ou des nappes phréatiques (comme au Proche-Orient). Ceci n'est pas spécifique au PSEM puisque l'Espagne connaît aussi une situation conflictuelle entre les régions richement pourvues (au Nord, près de l'Ebre) et celles déficitaires (Sud et façade littorale touristique).

Enfin, il faut mentionner les problèmes frontaliers, récurrents et complexes à résoudre (conflit israélo-palestinien, partition de Chypre).

L'essentiel

Espace aux limites floues, la zone méditerranéenne connaît des éléments qui contribuent à son unité : le climat, chaud et sec en été ; le relief prononcé ; la concentration littorale de la population et des activités. C'est aussi un espace forgé par l'Histoire.

Les clivages y sont néanmoins forts : une rive nord plus riche et plus âgée que la rive sud, jeune mais plus pauvre ; trois aires de civilisation distinctes ; des situations politiques contrastées entre démocratie et dictatures.

La Méditerranée constitue en fait un autre « Rio Grande », séparant des pays au développement très différent.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents