La Grande-Bretagne ou le berceau de la première révolution industrielle - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La Grande-Bretagne ou le berceau de la première révolution industrielle

Objectif : La révolution industrielle évoque une transition capitale dans l’histoire des Nations : celle du passage d’un système économique traditionnel fondé sur l’exploitation de la terre (agriculture) à une économie refaçonnée par la naissance et l’essor de l’industrie. Si le terme révolution en appelle à quelque chose de « brutal », le phénomène d’industrialisation qui en découle est le résultat d’un long processus qui s’est mis en place au début du XIXe siècle (1800-1850) en Europe occidentale.
1. La question des origines
La première révolution industrielle a débuté en Grande-Bretagne à la fin du XVIIIe siècle. Elle est le fruit de plusieurs facteurs qui savamment combinés dans un contexte favorable vont entraîner ce pays sur la voie du changement. Par le système d’enclosure, la « révolution agricole » a donné aux propriétaires terriens la main mise sur les terres.

La population paysanne doit alors partir vers les villes pour offrir sa force de travail (c’est elle qui constituera un important vivier de main-d’œuvre pour l’industrie). Parallèlement, il faut augmenter la production agricole pour répondre à l’accroissement de la population (début de la transition démographique). Cette démographie en expansion soulève des questions d’ordre économique comme le rendement aussi, les techniques d’exploitation doivent se moderniser pour satisfaire des besoins alimentaires accrus.

Ces seuls facteurs ne suffiraient pas à expliquer l’avènement de la première révolution industrielle. Aux facteurs agricole et démographique, il faut conjuguer l’état d’esprit des Anglais plutôt ouvert aux progrès, la naissance du libéralisme et de l’économie de marché, la disponibilité sur le sol insulaire des principales matières premières (houille) ou bien encore les avantages qu’offre la colonisation (nouveau marché). En cette fin de XVIIIe siècle, la Grande-Bretagne a ouvert une porte sur la modernité.
2. La nature et la portée des premières innovations
La vapeur, les progrès de l’industrie textile et métallurgique et les chemins de fer sont les principaux moteurs de la première révolution industrielle.
a. La machine à vapeur
La machine à vapeur a connu des débuts prometteurs avec Thomas Savery et Thomas Newcomen (1712). Cependant, ce premier modèle ne servait qu’à pomper de l’eau en consommant beaucoup de combustible. En 1769, James Watt, un ingénieur écossais crée une amélioration qui sera capitale dans l’histoire de cette machine. L’aspect révolutionnaire de son travail réside dans le gain d’énergie et dans la volonté de commercialisation du produit (association avec Matthew Boulton qui a en charge la fabrication).

Ainsi, la machine à vapeur se diffuse. En conséquence, c’est la structure de la manufacture qui se modifie indéniablement. L’industrie textile et la métallurgie apparaissent alors comme des exemples de choix pour évoquer les bouleversements économiques liés aux progrès techniques.
b. L'industrialisation
L’utilisation de la force hydraulique pour faire marcher les machines avait déjà sonné le glas du travail artisanal en amorçant celui en atelier. Mécanisée, l’industrie textile connaît donc l’arrivée de la fileuse pour le coton (la water-frame de Richard Arkwright) ou bien encore le premier métier à tisser mécanique, création d’Edmund Cartwright en 1785. Ces inventions ont véritablement opéré une révolution dans les procédés de fabrication. Ainsi, les manufactures produisent plus tout en diminuant les coûts et le prix des marchandises. Ces bouleversements économiques vont se retrouver sur le plan social et géographique : on assiste à l’essor de la classe ouvrière et les usines vont s’implanter près des centres urbains là où se trouve la main d’œuvre et non loin des matières premières (bassin houiller).

En ce qui concerne la métallurgie (fabrication des métaux), les avancées majeures sont la mise au point de la fonte au coke, du fer et du procédé appelé puddlage (1784). Cette dernière invention que l’on doit à Abraham Darby va permettre la production d’objets du quotidien. De même, l’obtention du fer à partir de la fonte va inaugurer la production de pièces nécessaires pour les autres branches industrielles (machines, bateaux) ou tout simplement pour l’embellissement de la ville (ponts).
c. Une nouvelle ère pour les transports
Ainsi, l’industrie se nourrit de ses propres avancées tout en en provoquant de nouvelles. Pour exemple, la création du procédé de puddlage par Henri Cort (obtenir du fer ou de l’acier au moyen de fonte) va certes augmenter la production de ces matériaux mais aussi répondre aux besoins voire aider au développement d’autres branches industrielles comme les chemins de fer. Ces derniers sont incontestablement le dernier point fort de la première révolution industrielle. C’est l’invention de la locomotive à vapeur par George Stephenson qui inaugure l’ère des transports. Celle-ci fut chargée, le 27 septembre 1825, de relier Stockton à Darlington en emportant avec elle charbon et voyageurs. A ses débuts, on utilise la locomotive pour le transport de ce combustible avant que son application civile soit développée.
L'essentiel
La première révolution industrielle a entraîné les pays concernés dans une ère de croissance, de progrès et de bouleversements divers. Stimulées par une forte demande, les innovations se multiplient, se diffusent et entraînent l’essor spectaculaire de l’industrie jusque dans les années 1930, moment d’une crise profonde qui, partie des Etats-Unis, va raisonner jusque dans le cœur de la vieille Europe.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents